Français English

Faire un don à REAPEA permet de la soutenir dans l'activation d'un Réseau d'Echange entre Acteurs du Patrimoine Européens et Africains.

in favour of REAPEA

My donation
Free amount
My contact information

* Required fields

Mon récapitulatif
Sélection Don
Don 0 €
Votre contribution au fonctionnement de HelloAsso 0 €
Total 0 €

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l'organisme REAPEA . Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

* Champs obligatoires

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

VISA MasterCard Carte Bleue PCI-DSS

SAUVEGARDE D'UN PATRIMOINE CULTUREL ET NATUREL


Cette page est dédiée en particulier au soutien financier du laboratoire de recherche béninois de Louis Fagbohoun Enseignant-chercheur à l’École Normale Supérieure (ENS) de l’Université Nationale des Sciences, Technologie, Ingénierie et Mathématiques (UNSTIM-Bénin) pour l'achat de matériel d'analyses chimiques et l'aide dans ses différents déplacements professionnels.

Voici son profil:  LOUIS FAGBOHOUN


Thème de la recherche:

Les colorants organiques ont été les principales ressources employées pour la teinture des textiles, de la vannerie et du cuir, mais aussi pour la coloration du bois, pour la fabrication d’encres et de peintures, jusqu’à
l’avènement des colorants de synthèse au 19e siècle, qui a entraîné l’abandon des ressources naturelles. La connaissance des plantes sources et des recettes qui leurs sont liées n’étant plus assurée, ce patrimoine est
menacé de disparition.
Le programme Couleurs/Patrimoine africain s’intéresse à cette histoire en Afrique, où l’usage de certains colorants végétaux s’est maintenu jusqu’à l’époque sub-actuelle, tout en étant que peu documentés du point de vue de leurs composés. L’histoire de ces ressources et de leurs usages, l’étude des liens hommes-plantes
font partie des disciplines émergentes de l’histoire culturelle et économique.
La détermination des sources de colorants permet d’accéder à une connaissance intrinsèque des œuvres muséales, et ouvre sur l’histoire de ces pièces, leur lieu de fabrication, leur valeur.
Le référentiel nécessaire pour l’étude des composés organiques employés comme colorants est encore très partiel et un large champ d’exploration reste ouvert pour les chercheurs chimistes africains et pour les
ethnobotanistes.
Ce travail d’analyses peut nourrir ensuite tant l’étude de collections muséales anciennes que des applications contemporaines.

En effet, alors que la connaissance traditionnelle des ressources colorantes s’est érodée, l’usage de la couleur végétale connaît un renouveau, notamment au travers de l’intérêt porté par les consommateurs européens à la mise en place de filières textiles courtes, écologiques, et éthiques.


Qui sommes nous?


Nous travaillons ensemble depuis 2014 et l'échange est de plus en plus enrichissant.

Les recherches de Louis Fagbohoun sont précieuses sur le terrain béninois et aussi importantes pour la conservation des collections d'objets provenant d'Afrique aujourd'hui en Europe.


REAPEA est présidé par Camille Romeggio conservatrice-restauratrice d'objets ethnographiques.

Ce travail se fait en partenariat avec
- Marie Marquet Archéologue, Historienne des techniques
textiles, ethnologue et ethnobotaniste, Spécialiste de techniques de teinture
- Gérald Culioli, Cathy Vieillescazes et Carole Mathe De Souza UMR IMBE (CNRS 7263 IRD 237) équipe
Ingénierie de la restauration des patrimoines naturel et culturel. Université d’Avignon. UFR-ip Sciences, Technologie, Santé.
- Musée Africain de Lyon
- Musée des Confluences