La collecte est terminée ! Pour plus d’informations, rapprochez-vous de l’association organisatrice Voir la page

 


En 2013, lors de la représentation de "Rosa Collective" à Faux-la-Montagne. Photo : SERgE

Présentation du projet

Appel à la solidarité financière à toutes celles et ceux qui sont attachés à l'œuvre et à l'engagement d'Armand Gatti , à son actualité permanente dans les luttes et résistances contemporaines. 

Nous sollicitons votre contribution pour édifier un lieu de mémoire et de culture vivantes en Corrèze, sur la commune de Tarnac, dans la forêt de la Berbeyrolle, à l'endroit où le grand poète et dramaturge et trois autres compagnons prirent la maquis en 1943, protégés par la résistance paysanne de la montagne limousine.

Notre association " Le refuge des résistances " a pour objet depuis 2008 de proposer des réflexions, des actions et des créations dans l'esprit de l'œuvre d'Armand Gatti. Depuis plusieurs années, elle s'est engagée à réaliser un vœu exprimé par le poète combattant : poser une pierre gravée à l'endroit même où il prit le maquis, là où sa vie et son œuvre prirent tout leur sens.

C'est à ce projet et à ceux qui suivront pour agir à l'endroit où le siècle se replie sur lui-même que nous appelons vos dons.

undefinedEn 1995, dans le "trou" de la forêt de la Berbeyrolle. Photo : Stéphane Gatti.

Origine du projet

En 1943, quatre maquisards creusent un trou pour se cacher, au cœur de la forêt de la Berbeyrolle, sur la commune de Tarnac, sur le Plateau de Millevaches. Parmi eux, celui qui deviendra le poète et dramaturge, Armand Gatti.

Gatti a confié que sa rencontre avec cet « endroit parfait » avait provoqué sa deuxième naissance.

Armand Gatti y est revenu régulièrement et en particulier à partir de 2005. Il créa en 2006 un grand poème, « Les cinq noms de résistance de Georges Guingouin,poème rendu impossible par les mots du langage politique qui le hantent, mais dont les arbres de la forêt de la Berbeyrolle maintiennent le combat, par son toujours maquisard ‘Don qui?», en hommage au pionnier de la résistance limousine, et à travers lui à toutes les résistances.

En 1996, lors d’une discussion entre Armand Gatti et Jean Plazanet, alors maire de Tarnac, celui-ci annonce la nécessité de mettre une plaque dans le trou qui servit d’abri aux maquisards de la Forêt de la Berbeyrolle.

Armand Gatti ainsi qu'Hélène Chatelain - comédienne, cinéaste, traductrice et compagne de Armand Gatti -  ont souhaité que soit gravé dans la pierre , un message universel de fraternité où résistants et paysans (les légaux) se sont retrouvés dans la résistance.

Un message dans la forêt où, comme au temps du maquis, les arbres et les oiseaux seront les témoins, les confidents, les alliés et les complices :

Ici, au maquis,                                                            Prolétaires du monde entier,                          
Raymond Mas, Pierre Hélie,                                  descendez dans vos propres profondeurs,  
Simone Hélie de Tarnac                                             cherchez-y la vérité, inventez-la
Ont accueilli et soutenu                                                         vous ne la trouverez  
Georges Claravel et son frère Joseph                                     nulle part ailleurs
Marcel Poyetton de Lyon                                             
Armand Gatti de Monaco.                                                     Nestor Makhno   

" Nous ne sommes rien. Soyons tout "                                         
à  Nicole Gompers                                                  

Le souhait de Gatti et d’Hélène Chatelain était multiple, le lieu devait être un moyen d’ouvrir son esprit vers d’autres possibles.

« Ici au maquis, Mas, Helie, les frères Claravel, Poyetton, Gatti y ont inventé la cathédrale où chaque vitrail est un battement d’aile vers l’infini ».

undefinedEn 2006, dans la forêt de la Berbeyrolle. Photo : Francis Laveix.

A quoi servira l'argent collecté ?

Le financement va servir à faire tailler, puis poser au printemps prochain une pierre gravée auprès du "trou" du camp de la Berbeyrolle, dans la forêt où le poète et ses compagnons entrèrent au maquis.

Information importante : L'inauguration prévue le 4 avril 2020 est reportée à une date ultérieure (On espère en juin ou juillet).

 Le paysage monumental de la Montagne Limousine surprend. Il est modeste par la taille de ses monuments et parce qu'il parle du peuple d'en bas. Mais il est grand par la force de sa parole dispersée en mille lieux discrets.

Ses multiples stèles, plaques, édifices, évoquent le pacifisme, l'internationalisme, l'insoumission, l'antifascisme, la Résistance, l'anticolonialisme et même un soviet révolutionnaire (en 1917). Ces lieux témoignent de toutes les grandes questions du 20ème siècle. Ils sont l'expression d'un paysage singulier, rappelant un passé à actualiser inlassablement. . 

 La pierre de La Berbeyrolle apportera à cette grande mémoire sa touche particulière car y seront inscrits des mots puissants choisis par le poète, destinés au lieu de son camp maquisard et à ses arbres.

Cette pierre levée rendra également hommage, par ses noms gravés, aux légaux, ces paysans et paysannes de la Résistance, anonymes et oubliés, qui accueillaient, cachaient et ravitaillaient les maquisards. Elle saluera leur courage ordinaire et leur générosité à toute.s.

 

Une possible dialectique entre un lieu de mémoire et un lieu de culture

Aujourd’hui, Tarnac est rentré dans le mythe comme le lieu où peut se construire refus et résistance.  Une interaction entre un lieu de mémoire original et un lieu de culture devient possible grâce à :

  • l'existence d'un fonds documentaire des œuvres de Gatti (théâtre, cinéma, lecture, interventions) à  la nouvelle médiathèque de Tarnac qui porte le nom de l'écrivain
  • l’achat, déjà réalisé, et l’aménagement du site de la Berbeyrolle (environ 1,7 ha de forêt) avec l’installation de la pierre gravée. Le lieu sera mis en valeur et préservé : organisation des espaces, rôle et présence de différentes espèces d’arbres et d’abeilles, protection patrimoniale du lieu (domaine public, classement, …), liens avec la médiathèque et les ressources en ligne.
  • l’édition musicale et bilingue, en 2020, du poème de Gatti : « Les cinq noms de Résistance de Georges Guingouin, (…), indissociable de la démarche engagée avec Gatti autour du trou du maquis de la forêt de la Berbeyrolle. Ce livre-CD sera réalisé grâce aux éditions nato (www.natomusic.fr) et au musicien-compositeur Tony Hymas, avec la participation de Catherine Delaunay.

undefined
En 2008, devant le "Cyclope" de Paul Rebeyrolle à Eymoutiers. Photo : L’Écho

Notre équipe

Le projet est porté par le Refuge des Résistances Armand Gatti, en collaboration avec la Mairie de Tarnac , les éditions musicales nato (Paris) et l'association Gatti multiplié par X


undefinedEn 2006, lors de la lecture du poème "Les cinq noms de résistance de Georges Guingouin". Photo : SERgE

2 770 € collectés
Objectif : 5 000 € Contribuer au projet
50 contributeurs

Partager la collecte

LES MOTS DE LA RESISTANCE DANS LE GRANIT A LA BERBEYROLLE

par Refuge des résistances Armand Gatti

Financé à 55% - 2 770€ / 5 000€
Contribuer au projet

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

VISA MasterCard Carte Bleue PCI-DSS