Régie des Quartiers Arc en Ciel

Entreprise d'insertion par l'activité économique

qui sommes-nous ?

En images

Notre mission

Régie des Quartiers Arc en Ciel

 

Présentation de la structure et du projet d’investissement

 

Crée en 1991, l’Association Arc-en-Ciel avait pour but de favoriser le lien social au travers d’activités de loisirs.

En 1996, nous avons répondu  aux sollicitations de la part d'un bailleur (SONACOTRA) pour rénover des appartements et entretenir les espaces verts.

Progressivement, ces activités d’insertion ont permis de redynamiser et de remotiver quelques résidents du quartier.

Cela s’est traduit par la réalisation de 4 et 5 chantiers par an, en mobilisant une dizaine d’habitants à l’année.

 

Nous étions de plus en plus sollicités de la part des Habitants pour leur proposer autre chose que de l’animation.

La Régie de Quartier semble constituer l'outil idéal de mise en œuvre du projet global d'Arc-en-ciel.

Car la Régie de Quartier n’a pas la vocation d’enfermer les habitants salariés dans leur quartier, mais d’amorcer avec eux des parcours d'insertion et jouer le rôle, selon la formule convenue, d'un tremplin vers l'emploi durable.

 

Suite à la volonté des élus, des bailleurs sociaux et des habitants, les dirigeants de l’association ont travaillé sur le projet « Régie de Quartier ».

 

Le travail fourni par les différents acteurs a permis en  Janvier 2008 d’obtenir la Labellisation Régie de Quartiers par le Comité National de Liaison des Régies de Quartier.

 

A travers ses activités, qu’elles soient marchandes ou non marchandes, la Régie des Quartiers contribue au développement social et économique du territoire (« avec la RdQ, il y a un employeur sur le quartier »).

Dans la pratique, la Régie tisse et attache la dimension sociale, la dimension économique et la dimension politique :

 

- Sociale :

                -la réponse à des besoins non couverts sur le territoire par des services de proximité aux habitants ; c’est la dimension économique d’utilité sociale et de développement social ;

 

- Économique :

- le développement d’activités économiques et d’emplois durables ; c’est la dimension la plus économique au sens habituel du terme ;

 

- Politique :

- le travail sur les représentations des habitants, des institutions, des entreprises…, des uns sur les autres ; c’est la dimension subjective et culturelle contribuant au « mieux vivre ensemble ».

 

 

Située au cœur du quartier central de la ville, la Régie des Quartiers développe des activités inscrites dans le champ de l’insertion par l’activité économique et des actions de lien social :

 

- Sécurisation des passages protégés devant les écoles et de la gare scolaire de Flers

- Entretien des Espaces Verts

- Entretien des parties communes

- Restauration

- Tuteur à l’habitat

- Médiation sociale énergie

- Animation

 

Ces activités sont également les supports d’un développement humain :

- par la résolution de problèmes périphériques à l’emploi à travers la mise en situation de travail, l’accompagnement adapté, les activités non économiques de la RdQ ;

- par la reconnaissance de l’expertise des habitants sur leur territoire ;

- par le travail sur les représentations, la RdQ participe au rapprochement notamment avec le monde de l’entreprise, à impliquer les entreprises dans la vie du territoire et, inversement, à mieux les faire connaître auprès de certaines populations.

 

La Régie des Quartiers  contribue plus largement à la qualification sociale du territoire :

- par l’amélioration du cadre de vie et l’animation locale ;

- par l’écoute et la mobilisation des habitants permettant le développement de nouvelles activités en réponse aux besoins ;

- par le travail en partenariat (bailleurs, collectivités…) et en réseau, la mobilisation de ressources au service du développement territorial ;

- par la modification des représentations des uns sur les autres.

 

Les Habitants sont au cœur du dispositif. Ils sont à la fois décideurs, usagers des services rendus et bénéficiaires des emplois offerts. La Régie est un véritable projet Politique global dans une double démarche : Insertion Sociale et Insertion Professionnelle.

 

Le développement d’activités et la création d’emplois

- Le partenariat, inhérent au projet RdQ, avec les collectivités locales et les bailleurs sociaux se traduit par la réalisation de services et de travaux visibles sur le territoire et utiles pour les habitants.

- Les habitants sont directement bénéficiaires des emplois créés.

- Des services aux habitants ayant un impact sur la vie quotidienne sont développés (ex : SOS dépannage, aide à la mobilité).

- De nouvelles expérimentations contribuent également aux projets des habitants et au développement du territoire. (participation de la structure aux conseils citoyens …)

 

Une logique d’éducation populaire et de qualification des habitants

- Des missions éducatives et de sensibilisation se greffent aux services réalisés par la RdQ. Il y a là une véritable plus-value sociale.

Il en est par exemple des actions d’information et de sensibilisation sur le tri sélectif, consommation énergétique, etc.

- Des activités participent à la qualification sociale des habitants (ex : initiation à la cuisine, bricolage,…).

- Des actions de prévention santé, par et pour les habitants, s’inscrivent dans le champ plus vaste de l’accès aux droits (ou de leur reconquête…)

 

La qualification du territoire

- En plus d’être un acteur économique poursuivant des objectifs sociaux, la RdQ est ancrée dans la vie du quartier, du territoire, prenant appui sur ses richesses pour les développer.

Elle met en œuvre une économie du local, dimension inscrite dans le projet.

Ceci passe aussi par un maillage avec les différents acteurs pour répondre aux besoins sur le territoire (ex : services sociaux, cellules de proximité, gestion urbaine de proximité).

- A travers le partenariat Régie-Bailleurs -Ville, une véritable expertise sur la commande publique s’exprime.

Cette expertise est un levier pour le développement social et économique du territoire.

- La Régie peut répondre à des appels d’offres avec des entreprises.

Au-delà de la dimension économique, ce type de relations partenariales participent à la qualification des acteurs et du territoire (ex : rencontres spécifiques, parrainages, recrutement de salariés). 

 

Projet d’investissement :

 

Pour répondre aux besoins de notre activité d’entretien des espaces verts, nous devons faire l’acquisition d’un utilitaire type « trafic » pour remplacer un véhicule vieillissant et très onéreux en entretien et réparation.

 

Cette année, nous avons investi dans un logiciel pour :

 

- la réalisation de plannings,

- le suivi de nos salariés en parcours professionnel,

- l’établissement de devis et de factures,

- le suivi des chantiers…

 

Pour l’utilisation de ce logiciel sur plusieurs postes informatique (Direction, Conseiller en Insertion Professionnel, Coordinateur Technique et Chefs d’équipe) nous sommes dans l’obligation d’installer un serveur informatique dans nos locaux.

 


 

 

                                                                                                                             RIEGLER Thierry, Président,

Siège social

19 rue du Pont Féron 61100 Flers

Site internet

https://

vous avez une question ?

Soyez le premier à lancer la conversation !

Notre communauté

kursun senturk
Rejoindre la communauté

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association HandBall Flers
HandBall Flers
Association Tennis club de Saint-georges des groseillers
Tennis club de Saint-georges des groseillers
Association Comité des fêtes de la COB de Flers
Comité des fêtes de la COB de Flers
Association ASS DU SALON DU MARIAGE
ASS DU SALON DU MARIAGE