Soutenir la blanchisserie d'insertion Blanc & couleurs du relais ASEVe (IAE)

par Relais Aseve

Faire un don

Soutenir la blanchisserie d'insertion Blanc & couleurs du relais ASEVe (IAE)

par Relais Aseve

Faire un don
Soutenir la blanchisserie d'insertion Blanc & couleurs du relais ASEVe (IAE) - Relais Aseve

Devenez acteur dans la lutte contre la précarité

ORIGINE du projet

 D'après une étude du Conseil économique Social et Environnemental (CESE), en France, en 2010, 4,7 millions de femmes

avaient un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté soit 964 euros mensuels pour une personne seule. 70% des « travailleurs

pauvres » sont des femmes et le risque de précarisation est aggravé pour les familles monoparentales dont 33% ont un revenu

inférieur au seuil de pauvreté.

L'étude met en évidence les facteurs cumulatifs de précarité auxquels de nombreuses femmes sont exposées et qui trouvent

leur origine dans le fondement culturel du rôle qui leur est assigné dans la société, y compris au regard de l'emploi.

Ces situations précaires ont un impact sur l'état de santé et le niveau des retraites des intéressées. Les femmes perçoivent une

pension de droit direct presque deux fois plus faible que celle des hommes (879 euros contre 1657 euros mensuels) et elles

constituent 57 % des bénéficiaires du minimum vieillesse (777 euros mensuels).

Les moins favorisées recourent moins que les autres aux examens de dépistage, notamment du cancer et, en dépit de

l'instauration de la CMU-C, elles déclarent plus souvent que les hommes renoncer à des soins pour raisons financières. Elles

sont également plus vulnérables en matière de santé au travail : les troubles musculo-squelettiques (TMS) les concernent à 58

% avec un risque d'exposition de 22 % supérieur à celui des hommes.

A l'identique sur les chantiers d'insertion, l'emploi féminin doit progresser, en effet les hommes représentent en général 75 %

des effectifs des salariés polyvalents contre 25 % pour les femmes.

Cette situation existait déjà lors de la création de la blanchisserie d'insertion "Blanc et couleurs" en 1994 et qui a été pensée en

priorité pour un public féminin.

Analyse de besoins/Problèmes :

L'observation sociale de ce territoire nous donne les Indicateurs de précarité suivants :

Nombre de BRSA sur zone : 403 au 30/06/2016 (538 au 30/06/2015, la baisse est due mécaniquement à la disparition du RSA

Activité et la création de la prime d'activité au 01/01/16. Les bénéficiaires de la prime d'activité n'étant plus comptabilisés dans

les bénéficiaires de minima sociaux)

Nombre de BRSA Puy de Dome : 14 649 au 30/06/2016

Taux de DE / habitants : 4,5% (Puy de Dome : 8,5 %, France entière : 9,9 %)

Taux de DE < 25 ans : 12 % (Puy de Dome : 14 %, France entière : 19,6 %)

Taux de familles monoparentales : 13 % (Puy de Dôme : 10,7 %)

Taux de familles vivant sous le seuil de pauvreté : 11 % (Puy de Dome : 12 %)

De même les problématiques sociales repérées par le centre de circonscription dans le diagnostic social de territoire sont :

* Illettrisme (pas d'action en cours)

* Fracture numérique (recrutement d'un médiateur numérique en service civique depuis le 15/09/2016)

* Mobilité sur des courts trajets (en particulier sur le territoire des Cheires)

* Personnes âgées/personnes vulnérables (projet en cours)

* Aide alimentaire (groupe de travail en cours)

* Surendettement (liées aux accessions à la propriété et aux ruptures familiales, interventions de la CESF)

En lien avec notre future communauté de commune nous avons identifié comme secteur d'emploi porteur celui de l'aide à

domicile. Secteur qui comporte des métiers sous tension. Notre secteur d'intervention comprenant au moins deux services

publics et un service associatif d'aide à domicile.

PRÉSENTATION DU PROJET

Partant de ce constat, le projet d'insertion de blanc & couleurs doit évoluer afin de mieux répondre aux problèmatiques de la

situation actuelle.

En france métropolitaine, le secteur des services à la personne est rarement identifié par les départements comme un levier

d'insertion pour les bénéficiaires du RSA. Quelques départements font cependant référence aux services à la personne dans

leurs PDI comme un exemple de secteur « porteur ». C'est le cas des Hauts-de-Seine.

Le maintien à domicile est un enjeu majeur de tous les territoires dont le nôtre. A l'échelle du département les personnes âgées

potentiellement dépendantes seront plus nombreuses et plus âgées à l'horizon 2030 (+35%) soit 5 200 personnes

supplémentaires. En 2009 l' INSEE estimait qu'à l'échelle du territoire de la communauté de communes, le nombre de

personnes âgées de plus de 60 ans augmentera de plus de 98%.Le taux de dépendance pour le Puy de Dôme sera en 2030 de

9,5% contre 9,4% en 2010.Sur notre territoire en 2015, le taux de dépendance est de 7% pour les plus de 60 ans et de 19%

pour les plus de 75 ans.

Cette situation engendre des besoins en aide à domicile et en institution. Le nombre d'emplois devrait augmenter de plus de

36% dans le Puy de Dôme entre 2010 et 2020 soit 11 300 équivalents temps pleins. La moitié de ces postes seront à pourvoir

dans le secteur de l'aide à domicile.

Nous avons bâti un projet d'insertion dans le but de développer un réseau de futurs employeurs en intégrant des actions

d'insertion professionnelle en direction des métiers porteurs d'emploi (services à la personne notamment).

La conception des services à la personne comme facteurs d'intégration et d'emploi est associée d'une part, aux opportunités

d'emploi liées au vieillissement de la population et d'autre part, à une vision parfois réductrice des compétences requises pour

l'exercice de ces métiers, qui ne nécessiteraient pas de « véritables » compétences.

Le cadre de l'accompagnement renforcé de notre chantier d'insertion doit permettre de :

- favoriser l'émergence de projets professionnels,

- développer les parcours d'insertion des personnes,

- informer et favoriser la professionnalisation des salariés en vue d'une démarche qualité des services d'aide et

d'accompagnement à domicile.

Afin de favoriser l'accès des salariés polyvalents à la formation et à l'emploi dans les métiers de l'aide à domicile, seront

engagées des actions :

- de formation aux métiers de l'aide à domicile au travers de sas d'entrées :

En créant un partenariat fort avec les trois services d'aide à domicile autorisés du territoire de la Future communauté de

communes. Ceux-ci s'engageant par convention d'une part à former au sein de leur effectif des "salariés-tuteurs" et d'autre part

à accueillir en stage de PMSMP (Période de Mise en Situation en Milieu Professionnel) des salariés des chantiers. Ceux-ci en

échange d'une meilleure rémunération auront en charge de former durant le temps du stage, les salariés des chantiers

souhaitant s'orienter vers les métiers des services à la personne.

- de mobilisation d'aides au départ en formation.


A quoi servira l'argent collecté ?

L'argent collecté servira à financer notre projet d'extension de notre bâtiment ainsi qu'au renouvellement de notre matériel. 

Notre équipe

La blanchisserie d'insertion BLANC & COULEURS dépend de l'Association Fédération des Relais ASEVe est une association sans but lucratif administrée par des bénévoles :

− Son Conseil d’administration :

Président,                                                       M. Michel DESSAIGNE

vice-président,                                               M Jacques OUVRY, M. Bernard BRUN

Trésorier,                                                        M. Jacques OUVRY

Secrétaire,                                                      Mme Martine ANIORT

Administrateurs,                                           Mme Carole BONNET, Mme Michelle COULOMB,  Mme Christine DESJARDIN,Mme Cécile DURAND, Mme Jocelyne PIBOULE, M. Alain LASSERRE

Membres                                                       M. Jean CUGNET

− Les salariés à votre écoute en charge de l’accueil et du suivi font partie de vos interlocuteurs :

− Un responsable administratif                       Mr Christophe CHAPUT

− Un responsable insertion (CIP)                       Mr Rachid MERMAD

− Un responsable du secteur SP                         Mme Danielle VASSON

− Un agent administratif d’accueil                      Mme Christèle NICOLAS

− Deux comptables                                                Mme Maryse CLEMENTELLE, Mme Lydie LOISEAU

-Trois encadrants techniques                            Mme Elisabeth RIOU M. Bernard FOURVEL, M. Fabien JOSEPH

-Une encadrante adjointe                                 Mme Marianne LUBARSKI


Donner 10 euros

Donner 30 euros

Donner 60 euros

Donner 100 euros

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Signaler la page