Réseau des AMAP du Tarn

Environnement

Mettre les AMAP du Tarn en réseau de solidarité, d'échange et de mutualision.

Nos actions en cours

À la une

Adhérer à nos activités 2

Qui sommes-nous ?

Cette association a pour principaux objets :
1 - Etre un lieu d'échange et de mutualisation autour de la création et du fonctionnement des AMAP (Associations pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne)

2 - Le développement de l'agriculture paysanne de proximité, notamment par :
? Le maintien la reprise ou la création de fermes pratiquant une agriculture vivrière.
? La promotion et le soutien des filières écologiques et biologiques.
? L'installation de nouveaux paysans en AMAP.
? Le soutien aux agriculteurs pratiquant ou désirant pratiquer une production agrobiologique saine, variée et respectueuse de l’environnement, favorisant la diversité des populations animales élevées et des variétés végétales cultivées.

3 - La promotion d'un commerce équitable et local entre agriculteurs et consommateurs, avec le souci d'en permettre l'accès au plus grand nombre, notamment par :
? Le développement des AMAP au niveau local, considérées comme un outil privilégié pour promouvoir une agriculture d'autosuffisance pour les produits issus de l'élevage et de l'agriculture.
? La promotion de consommation citoyenne.

4 - La promotion d'une alimentation de qualité auprès des consommateurs, notamment par :
? La solidarité avec les consommateurs à faible revenu.
? La lutte contre les risques alimentaires.
? L'information sur l'impact de l'alimentation sur la santé des individus et sur l'environnement.

5 - La promotion des circuits courts
Réseau des AMAP du Tarn – Modification des Statuts 2012 décidés lors de l'AG du 25 mai 2019 Page 2/6
? Être un point d'appui vis-à-vis des politiques locales, en particulier promouvoir auprès de toutes les instances de décision ou d'influence dans les collectivités territoriales le développement d'une agriculture vivrière et des circuits courts de distribution.
? Promouvoir l'idée que tous les Schémas de Cohérence Territoriale (SCOT) et les Plans Locaux d'Urbanisme (PLU) projetés doivent intégrer la nécessité de garder des terres pour nourrir les populations qui y vivent.