Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de Réseau Environnement Santé pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

Halte aux Perturbateurs Endocriniens dans l'eau !

par Réseau Environnement Santé

Halte aux Perturbateurs Endocriniens dans l'eau !  - Réseau Environnement Santé

Financez le colloque "Perturbateurs endocriniens, eau et santé : quelles normes pour demain ?" !

Origine du projet

A l'origine du projet, un constat : "96% des Français ont accès à une eau de qualité" (UFC Que choisir,2016)

Ce bilan repose sur des valeurs calculées principalement en référence à la contamination par les pesticides et les nitrates. Or, la base scientifique, sur laquelle repose ce jugement, est aujourd’hui remise en cause pour les perturbateurs endocriniens.

Présentation du projet

A partir de l’exemple des normes nitrates et pesticides, nous avons jugé pertinents d'organiser un colloque afin de lancer une réflexion sur la pertinence actuelle des indicateurs de la qualité de l’eau au regard des données scientifiques récentes.

En effet, les normes de qualité de l'eau (basée sur le Directive Cadre sur l'Eau (DCE 2000/60/CE)) reposent sur le paradigme de "la dose fait le poison", obsolète concernant les Perturbateurs Endocriniens. Pour exemple la norme pesticide, fixée à 0,1 µg/L (0,5µg/L pour les mélanges) repose sur le seuil de détection analytique des années 60. Or une étude a démontrée qu'à 0.1µg/L d'atrazine, l'hermaphrodisme  touche 60 % des grenouilles exposées...

Le mode actuel de surveillance et d'évaluation qualitative de l'eau ne prend pas en compte l'évolution temporelle de la contamination, ne prend pas en compte les mécanismes d'effet cocktail, de perturbateurs endocriniens, ni les produits pharmaceutiques.

Le colloque a pour ambition de présenter les positions à prendre en compte intégrant les concepts d’exposome, d’effet cocktail et de contaminants émergent et s'inscrivent dans le contexte d’"alimentation totale". 

L’objectif du colloque est d’ouvrir ce débat sur la base des données scientifiques actuelles afin de protéger au mieux la santé humaine et la santé des écosystèmes.


Événement parrainé par Sophie Auconie, députée de l'Indre et Loire et co-présidente du Cercle français de l'eau et gouverneure au Conseil mondial de l'eau



Ces notions ne vous évoquent rien ? Participer au financement du colloque, c'est donner la possibilité au grand public d'avoir accès aux dernières données scientifiques ainsi qu'à des pistes de solution. 

Au contraire, vous êtes expert du sujet ? Alors, rien n'est plus facile que de vous convaincre de contribuer au financement du colloque ! 


A quoi servira l'argent collecté ?

L'argent collecté nous permettra de financer:

  • la location de l'amphithéâtre de la faculté de médecine et de pharmacie de Poitiers
  • d'indemniser nos intervenants qui viennent parfois de loin
  • de réaliser les actes du colloque
  • la communication de l'événement...

Notre équipe

Une équipe opérationnelle qui s'active chaque jour pour construire un bel événement :

André Cicolella, président du RES, chimiste et toxicologue, ancien conseiller scientifique à l'INERIS

Hélène Roche, membre du CA au RES et chargée des projets sur la biodiversité, Docteur en physiologie et en écotoxicologie au CNRS à la retraite

Serge Robert, délégué régional du RES Nouvelle-Aquitaine et responsable des délégations du RES, ingénieur-Géologue ENSG, sédimentologue à l'IFREMER

Jean-Claude Genet, trésorier du RES en charge des partenariats, ayant travaillé au sein de direction de Mutuelles et groupes de protection sociale

Amélie Cant, chargée de mission scientifique du RES, diplômée d'un master en Toxicologie environnementale et humaine Université d'Angers

Célia Colombier, chargée de campagne Villes et Territoires sans Perturbateurs Endocriniens du RES, diplômée de l'Institut d'études politiques Aix en Provence

Emilie Klein, étudiante graphiste au Pôle Supérieur de Design de Nouvelle-Aquitaine à La Souterraine et bénévole pour la création de nos designs (affiches, programmes, bannières pour les réseaux sociaux...)

Les intervenants


Sophie Auconie, députée de l'Indre et Loire et co-présidente du Cercle français de l'eau et gouverneure au Conseil mondial de l'eau

Michel Laforcade, directeur général de l'ARS Nouvelle Aquitaine (sous réserve)

André Cicolella, président du réseau Environnement Santé (RES)

Wilfried Sanchez, Fondation Rovaltain

Virginie Migeot, INSERM Université de Poitiers - HEDEX

Latifa Najar, Socièté Française de la DOHAD

Nicolas Creusot, EAWAG

Hélène Budzinski, CNRS Université  de Bordeaux - EPOC

Antoine Dupuis, INSERM Université de Poitiers - HEDEX

Régis Moilleron, LEESU (Laboratoire Eau Environnement et Systèmes Urbains) Université de Créteil

Grégory Lemkine, Watchfrog

Yves Lévi Faculté de Pharmacie Université Paris Sud, vice-président du CES et membre du Haut Conseil de Santé Publique

Gérard Bapt président du groupe de suivi du plan national de santé environnementale

Donner 20 euros

Coup de pouce : Premier pas vers la Santé Environnementale

Donner 30 euros

Coup de main

Accès complet à notre lettre-d'info : le RES-ACTUS

Donner 50 euros

Coup de coeur

Contrepartie précedente + envoi du livre "Cancer du sein en finir avec l'épidémie" d'André Cicolella, président du RES

Donner 100 euros

Coup foudre (100€ et +)

Contreparties précedentes + demie journée de formation à la Santé Environnementale réalisée par le RES

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Réseau Environnement Santé. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
F
Fabien NIBEAUDEAU
18/02/2018
F
Françoise FIAT
15/02/2018
g
gisele benazech
14/02/2018
Signaler la page