Un barrage de retenue à Nabinkisma au Burkina Faso

par Résonance Zanrcin

Faire un don

Un barrage de retenue à Nabinkisma au Burkina Faso

par Résonance Zanrcin

Faire un don
Un barrage de retenue à Nabinkisma au Burkina Faso - Résonance Zanrcin

De l'eau pour l'agriculture dans des villages du Burkina Faso

Aidez-nous à co-construire un barrage de retenue pour l’agriculture et l’élevage à Nabinkisma au Burkina Faso

                                                          Abreuvement du bétail

Objectifs

Favoriser l’activité agricole en permettant un accès permanent à l’eau pour l’agriculture et l’abreuvement des animaux d’élevage sans épuiser les nappes phréatiques pour environ 2600 personnes qui vivent essentiellement de l’agriculture et de l’élevage

  • Assurer dès 2022 l’approvisionnement en eau d’une zone de 20 hectares de culture proches de la retenue et éviter le ruissellement qui génère de l’érosion.
  • Améliorer et faciliter l’abreuvement du bétail soit environ 1500 zébus et 3000 moutons et chèvres
  • Éviter une utilisation excessive de la nappe phréatique en diminuant la quantité́ d’eau puisée dans les puits pour l’agriculture et le bétail.
  • Donner par la formation les moyens aux villageois d’effectuer la maintenance de la retenue d’eau et la réparation de la digue en cas d’incident et permettre une dynamique de développement durable.


                                                                Puiser l’eau du puits


Présentation du projet

La question de l’accès à l’eau reste cruciale pour les villages du Burkina Faso. Actuellement, dans les villages, les principales cultures sont saisonnières et tributaires des pluies.  La saison des pluies s’étend généralement de mai à octobre avec des précipitations irrégulières.

La retenue permettra deux périodes de récolte de maraîchage, une durant la saison des pluies et une autre durant la saison sèche. En matière d’élevage, il y a surtout des zébus, des chèvres et des moutons qui sont abreuvés durant la saison chaude par de l’eau puisée au seau dans les puits. Les quelques forages existants dans les villages sont réservés à l’eau de boisson et à l’hygiène.

Origine/histoire du projet

L’association Résonance Zanrcin a mis en place des projets de développement depuis 2008 avec l’association locale burkinabe Neeb La Taaba. Les liens entre les deux associations sont forts et les rôles bien définis.

Ce projet de retenue d’eau, à la demande des villageois, a fait l’objet de nombreux échanges entre les deux associations. En outre, l’association Neeb La Taaba en coordination avec les autorités du village de Nabinkisma a déjà déterminé les principales composantes du projet et un ingénieur a été missionné pour en évaluer la faisabilité. 

L'emplacement choisi pour la retenue est composé d’un plateau rocheux imperméable, ce qui limitera les pertes par infiltration dans le sol.  Elle aura une superficie 2,21hectares et d’un périmètre de 747 m et une contenance d’environ 30 000 m3. La digue sera construite à partir des déblais du terrassement et consolidée à l'aide des roches volcaniques disponibles sur place, agrégats récoltés par les villageois. Il est également prévu un couloir/abreuvoir pour l’abreuvement du bétail et une clôture tout autour de la retenue.

Il est envisagé dans un second temps de planter à l’intérieur du périmètre une haie d’épineux pour créer une clôture végétale.

Il y a 20 Ha de terres exploitables autour de l’emplacement prévu pour la retenue d’eau.  L’ensemble sera divisé en lots qui seront attribués contre une cotisation à ceux qui en font la demande. Des réunions préalables d’information, d’échange, de définition des rôles et des besoins seront organisées dans les villages.

Les principales cultures maraichères seront des tomates, des aubergines locales, des oignons et des melons pour la consommation locale et la vente au marché. Il est également prévu de planter dans les parcelles des arbres fruitiers (manguiers, karité, nérés…) et des Moringa dont les feuilles ont une utilité nutritionnelle prouvée et qui en tant que légumineuse captent l’azote de l’air, enrichissent le sol et en font profiter les plantes autour.

Enfin, une parcelle sera réservée à la cantine de l’école maternelle et cultivée par les parents d’élèves.

                                          Le déjeuner de la cantine : des haricots et du riz

A quoi servira l’argent collecté

L’investissement financier pour la création d’une retenue d’eau consiste en 3 phases principales :

  • Financement de l’entreprise de terrassement et suivi par l’ingénieur du projet : 4300 €
  • Achat du matériel pour la création de la clôture : 5200 €
  • La troisième phase de 1500 € permettra l’achat des arbres pour les plantations communautaires, l’organisation et la formation des comités de suivi et d’entretien de la retenue d’eau et l’organisation des repas de fin de travaux

Ce sont les villageois qui se chargeront de la préparation du terrain, du débroussaillage, de la finalisation de la digue ainsi que de l’installation de la clôture

L'argent collecté sera géré phase par phase par l'association Résonance Zanrcin qui a un membre du bureau sur place en partenariat avec l’association villageoise Neeb La Taaba.

Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 200 euros

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Résonance Zanrcin. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS

A propos de l'organisme

Cette association a pour objet de venir en soutien à des villageois burkinabés pour la réalisation de projets principalement axés sur : • L’éducation du plus grand nombre – enfants, adolescents et adultes • L’amélioration des conditions de vie de la population • L’aide au développement sanitaire, social et culturel

RNA : W603001705

Signaler la page