Grange Numérique

par Résoudre

Cette collecte est terminée.

Grange Numérique

par Résoudre

Cette collecte est terminée.

Grange Numérique - Résoudre

Mise en place d'un Tiers Lieu numérique d'éducation populaire et d'inclusion sociale

Les tiers-lieux sont des espaces qui permettent à des personnes portant des compétences diverses de se croiser. Ce croisement doit permettre l'échange des savoirs et savoir-faire afin de favoriser l'émergence de projets dans divers domaines.

 

Le numérique est, la plupart du temps, incontournable, même si l'on trouve aujourd'hui des tiers-lieux

thématiques qui n'y font pas référence.

La dimension innovation est incontournable et la convivialité est l'un des « moteurs de la réussite de ces espaces.

 

L'Education Populaire au coeur du projet-Lieux d'échanges et d'acquisition de savoirs et savoir-faire, le tiers lieu que nous proposons de créer s'appuie sur les valeurs et des pratiques de l'Education Populaire.

La solidarité, la fraternité, la liberté d'expression, le goût de l'effort sont autant de repaires de vie dans une démarche du « faire avec où nous invitons nos partenaires et les futurs usagers du tiers-lieu à développer le militantisme social.

 

Cette pratique s'assoie sur 20 ans de travail auprès de publics vulnérables en insertion (association

Résoudre).Ce projet contribue encore davantage à saisir les potentialités de chacun en structurant des

accompagnements de réussite.

 

Notre vision du tiers-lieu

 

Le tiers-lieu est un projet qui permet la rencontre et l'investissement citoyen dans un espace physique, tout en étant tourné vers l'extérieur en développant un concept de tiers-lieu mobile capable d'intervenir dans un périmètre très large. Il est également un pôle ressources au service des associations et, plus globalement, de tout projet susceptible de profiter des compétences déployées et crées par le tiers-lieu.

 

Un tiers-lieu pour qui ?

 

Ouverts à tous, nous portons cependant une attention particulière à ce que le tiers-lieu soit utile à la jeunesse :

pour valoriser les compétences numériques au service de leur insertion sociale et professionnelle et pour aider notamment les étudiants à s'approprier les principes de l'ESS,

aux publics accompagnés afin de valoriser leurs compétences et expériences, pour rompre l'isolement et retrouver de l'utilité sociale, aux associations : pour leur permettre d'intégrer le numérique dans leur mode de gouvernance et de développer de l'activité et/ou de l'emploi pour répondre à l'accompagnement aux usages du numérique.

 

La gouvernance : la dimension contributive et coopérative du projet.

 

Elle permet de fédérer les énergies pour contribuer à la prise de décisions et au devenir du tiers-lieu et des actions qu'il développe, en faisant appel à l'intelligence collective de nos partenaires et des usagers du projet.

 

Le schéma de gouvernance permet à chacun de trouver sa place dans un cadre où le respect des responsabilités et les prérogatives des uns et des autres seront un atout pour la mise en oeuvre de propositions innovantes.

 

Elle se structure autour d'un comité de pilotage, d'une équipe opérationnelle, d'un comité des usagers et des partenaires.

 

Nous proposons également la création d'un groupe de "compagnonnage", dont les membres porteurs

d'expertises utiles au projet et pouvant avoir un regard bienveillant contribueraient à l'évaluation dans une vision prospective.

 

Une complémentarité territoriale locale et régionale

 

Le projet s'inscrit en complémentarité avec des projets émergents, comme le projet MAME plus à vocation économique (voir lettre de soutien de l'agglo de Tours en pièce annexe). La diversité est un atout et une richesse, qui permet d'offrir des projets aux populations. Des partenariats sont donc mis en oeuvre.

 

La vocation expérimentale : la dimension nationale et internationale

Ce tiers-lieu sera probablement le premier tiers-lieu d'Education Populaire.

De ce fait, il est nécessairement expérimental et nous avons pour ambition de le mettre à disposition, de manière non-exclusive, notre expérience, du monde de l'Education Populaire. Nous ne nous interdisons pas non plus de développer des relations internationales.


Les objectifs globaux du projet :

 

L'innovation sociale : lieu ouvert à tous, invitant à partager et à créer de la proximité.

Le numérique : pour réparer les fractures sociales qu'il génère, pour accéder aux usages et aux innovations technologiques.

Le croisement des « mondes : économie, insertion, politique de la ville, éducation formelle et informelle.

La convivialité : comme vecteur d'échanges, de création de lien social au service de l'émergence de projets innovants.

 

Les champs d'intervention et leurs objectifs

 

- sur l'éducation : en développant la coéducation dans un environnement numérique et l'éducation aux médias.

 

- sur la formation: en contribuant à l'auto-formation, à la formation informelle et à la formation certifiante.

 

- sur le lien social : en favorisant les réseaux d'entraide et la création.

 

- sur l'environnement : en contribuant au réemploi des matériaux, aux innovations numériques au profit de projets d'appropriation des usages du numérique et de la réduction des déchets.

 

- sur le développement économique : en produisant des solutions alternatives dans le champ de l'ESS et en innovant dans les rapports des mondes marchand et non marchand.

 

-sur la citoyenneté : en aidant à l'exercice de la citoyenneté à l'heure du numérique.

 

Le projet s'inscrit en complémentarité avec des projets émergents, comme le projet MAME. Deux rencontres préparatoires avec le service du développement économique et l'élu en charge du dossier permettent d'envisager des complémentarités.

 

La vocation E.S.S du projet de Grange numérique fait la promotion de parcours associatif et/ou coopératifs.

 

MAME entrevoit le développement de start-up. Nos complémentarités visent à structurer des parcours de création d'emploi ou d'activités dans les secteurs marchand et non marchand, pour des publics formés et d'autres en voie de l'être. au La diversité est un atout et une richesse, qui permet d'offrir des projets aux populations. Des partenariats seront donc recherchés.

 

Un groupe de travail numérique a été constitué dès les prémices de la Grange numérique. Sa composition est évolutive et a permis de structurer :

-Un volet du projet axé dans la politique de la Ville avec Tours Plus, la Ville de Joué les-Tours et les services de l'Etat.

-Un volet du projet axé sur l'enfance et la jeunesse avec la DDCS 37

-Un volet du projet axé sur le développement d'activités (sensibilisation à la création d'entreprise, d'associations)

-Un volet éducatif avec les D-clics du numérique http://d-clicsnumeriques.org

 

Ce comité de pilotage se compose : d'une CEPJ de la DDCS, d'un animateur de COOPAXIS, de l'entreprise IMDEO, un parrain de la Fondation Sillon Solidaire. Ont été pressentis et contactés ; le D.A.N (délégué académique au numérique), Jacques Houdremont (consultant http://www.lefildesidees.fr), Lou Salomon (ANIMAFAC), les techniciens de la Ville de Joué-lès-Tours et l'Agglomération tourangelle.

 

Le Tiers lieu s’appuie 5 pôles :

 

1 Accompagnement aux usages du numérique :

 

Il s'agit d'un certain nombre d'ateliers permettant d'appréhender la diversité des usages numériques , tous

accompagnés par des professionnels.

Citons pour exemple :

- Découverte ludique du codage informatique

- réalisation de WEB TV et WEB radio de proximité

- Blog collaboratif de quartier

- appropriation et maitrise de son identité numérique

- projet intergénérationnel de littérature jeunesse

- apprentissage de l'informatique pour sénior

 

2 Espaces de co-working (co-travail):

 

Les espaces de co-working permettent, grâce à la mise à disposition de locaux et de matériels, de faire émerger des projets non programmés dans une ambiance de travail convivial.

Les particularités de ce projet. La convivialité, le partage, la création et la contribution à un modèle économique font partie intégrante de notre espace de co-travail.

Par ailleurs, sur l'aspect de la jeunesse, il permet de mettre en lien des associations étudiantes en cours de création d'emploi, des volontaires en service civique, des individus à la recherche d'échanges ou de

compétences.

 

3 Parcours vers l'activité :

 

Nous favorisons l'accès à l'emploi via le numérique pour les publics les plus éloignés en développant un accompagnement personnalisé vers la qualification. Parmi les dispositifs localisés dans le tiers lieu, citons:

- les stages "citoyenneté" et "d'insertion" travaillés avec le ministère de la justice, le conseil départemental,

- le "Labo emploi" : élaborer son projet professionnel et être autonome dans ses recherches d'emploi.

- "Idées d'entreprendre" : sensibilisation à la création d'entreprise (dont E.S.S)

- contenus de formation d'animateurs socio-culturels (BAFA-BAFD)

 

4 Ressources et créations:

 

Le tiers lieu est aussi un lieu de ressource technologique. Un FAB LAB' est prévu en 2017 et permettra d'alimenter plusieurs fonctions, l'une créative (à partir de machines performantes), une solidaire (projet collectif, partagé et de proximité) et l'autre centrée sur les capacités de la personne à s'auto-former.

Le déploiement des créations numériques concerne l'ensemble des associations partenaires. Lors de la journée de préparation collective du projet, le 24 février 2016, 60 personnes (responsables ou salariés associatifs) ont manifesté leur volonté d'être formés et de mettre en oeuvre : la cartographie de ressources sur logiciels libres, des outils collaboratifs entre bénévoles pour rompre l'isolement.

 

5 Evènements :

 

Chaque mois, un évènement rassembleur est organisé.

 

A ce jour, nous prévoyons :

- 2 hackathon citoyens

- Barcamp

- Rézolutions numériques co-organisées avec le Mouvement associatif

- les D-clics du numérique

- Apéro camp

- Emplois du numériques dans l'E.S.S

 


A quoi servira l'argent collecté ?

L'argent collecté servira à l'achat de matériel type Fab Lab et de PC supplémentaires pour aller former au numérique les habitants  des quartiers prioritaires de l'agglomération de Tours

Notre équipe

Nom des personnes

Fonction des personnes

1. Mickael Clément

Chef de Projets

2. Mathieu Muselet

Délégué Général

3. Mickael Boudmer

Formateur

4. Vincent Delalande

Formateur

5. Véziane Leblond

Médiatrice Numérique et agent d’accueil

6. Marilou Ampère

Médiatrice Numérique

7. Céline Geneste

Médiatrice Numérique / Développeuse Web

8. Agent d’accueil

Agent d’accueil

Donner 20 euros

coding gouter gratuit

Donner 50 euros

Formation de 35 h sur des logiciels numérique

Donner 100 euros

Formation au fab lab

Donner 150 euros

3 mois de formation au Tiers Lieu

Résoudre