La billetterie en ligne est fermée ! Pour plus d'informations, rapprochez-vous de l'association organisatrice.

Voir la page

Conférence gesticulée - Inculture(s) 1 de Franck Lepage

par Ressources Alternatives

Le 15 novembre 2018 de 18:00 à 23:00

Inculture(s) 1 de Franck Lepage : « L’éducation populaire, Monsieur, ils n’en ont pas voulu… » Ou une autre histoire de la CULture

Parce que personne ne le prenait au sérieux quand il parlait de choses sérieuses sur le monde, Franck Lepage a décidé un jour de monter sur scène pour raconter aux autres ses « contre-vérités ».

Entre conférence et spectacle à l’humour féroce, les conférences gesticulées de Franck Lepage, c’est un peu David contre Goliath. D’un côté un clown militant, de l’autre un système qui ne cache plus son mépris des classes populaires ni l’indécence de ses stratégies politicardes. Mais ici, David aurait troqué le lance-pierre contre l’humour, avec la langue de bois institutionnelle dans le viseur et l’insoumission en ligne de mire.

Lui qui travailla dans un autre temps à la Fédération française des maisons de jeunes, puis fut chargé d’étude pour le ministère de la Jeunesse et des Sports, a fini par cesser de croire à « La culture ».

Mieux, il est entré en guerre contre ce mot affublé d’une majuscule et d’un singulier sacralisant. Il a ferraillé contre ce vocable que l’on a étriqué pour ne le réduire qu’à l’art, faisant fi du social, du syndicalisme, de l’Histoire, des luttes, du féminisme… En somme, de tout ce qui permet au savoir de prendre une dimension critique et politique.

Ce qu’il nous révèle, c’est que non, la « Culture » ne permet pas aux pauvres de rattraper les riches dans un élan de « démocratisation », mais peut aussi servir à humilier et asservir. Surtout quand elle dépend de subventions opaques et d’enjeux tout sauf philanthropiques.

Sans épargner une gauche bien-pensante aux ambitions évangélisatrices mais aux outils élitistes, Franck Lepage rappelle aussi la façon dont les acquis sociaux se sont progressivement vus dégradés par l’utilisation de termes édulcorés. Le capitalisme s’appelle désormais développement, la domination se nomme partenariat, l’exploitation se dilue dans la gestion des ressources humaines et l’aliénation a l’apparence d’un projet.

Il nous parle aussi de la tentative de créer, juste après-guerre, ce qui aurait dû être un ministère de l’éducation populaire, dédié à l’éducation des jeunes adultes et conçu comme un outil d’émancipation humaine...


Infos utiles :

Ouverture des portes à 16h45
Début de la conférence à 18h (précises)
Buvette et petite restauration sur place


L'atelier désintox

La conférence sera suivie le lendemain par un atelier de désintoxication à la langue de bois animé par Franck Lepage.
9h30 - 13h30 au Clos Sauvage, 166 rue du Landy à Saint-Denis. Sans Inscription.

Plus d'infos à venir


Un Festival d'éducation populaire du 16 au 18 novembre

Vous pouvez également déjà noter que cette conférence gesticulée sera l'introduction à un festival d'éducation populaire qui se tiendra du vendredi 16 au dimanche 18 novembre. L'objectif est de prolonger la réflexion, de découvrir et de s'initier à d'autres outils d'éducation populaire, de rencontrer d'autres associations et diverses manières d'interpréter et d'agir sur le monde.  

Lieu : Le Clos Sauvage, 166 rue du Landy, Saint-Denis

La programmation est en cours. Plus d'infos à venir.

Pour nous contacter : ressources.alternatives.org (@) gmail.com
                                       


Salle Olympe de Gouges

15 Rue Merlin
75011 Paris
France

Une question ?
Contactez l'association :

Email

Informations fiscalité

Le don à Ressources Alternatives ouvre droit à une réduction fiscale car il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts.

Particulier

Particulier : vous pouvez déduire 66% de votre don dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

Organisme / Entreprise

Entreprise : L’ensemble des versements à Ressources Alternatives permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les sociétés de 60% du Montant de ces versements, pris dans la limite de 5 / 1000 du C.A. H.T. de l’entreprise. Au-delà de 5 / 1000 ou en cas d’exercice déficitaire, l’excédent est reportable.

Anonyme

08/09/2018
Signaler la page