RÉVOLUTION ÉCOLOGIQUE POUR LE VIVANT

Politique

Fondée en février 2018 par le journaliste et essayiste Aymeric Caron, la Révolution Ecologique pour le Vivant est un parti écologiste et antispéciste, créé pour défendre les droits de tous, des humains, des éco-systèmes, des animaux non humains, dont l’objectif est de représenter leurs voix.

Nos actions en cours

Nous sommes actuellement en train de mettre en place nos prochaines initiatives. Revenez bientôt pour ne rien manquer !

Qui sommes-nous ?

Fondée en février 2018 par le journaliste et essayiste Aymeric Caron, la Révolution Ecologique pour le Vivant est un  parti écologiste et antispéciste, créé pour défendre les droits de tous, des humains, des éco-systèmes, des animaux  non humains, dont l’objectif est de représenter leurs voix.

L’écologie politique est dans l’impasse en France, elle a  perdu aujourd’hui la crédibilité nécessaire pour porter le projet d’une société réinventée autour du respect de la  planète et de tous ses habitants, humains comme non humains. En effet, elle s’accommode du modèle économique  néolibéral et de sa violence intrinsèque, se contentant de lutter contre ses conséquences les plus néfastes pour la  planète – ce qui explique sa participation à des gouvernements libéraux. On peut qualifier ce modèle d’ « écologie  molle ». Nous désirons que nos pensées infusent l’espace public. La création d’un parti politique et la participation à  des élections nous semble une étape pour cela. La REV propose de faire émerger une nouvelle génération d’élus que le  mandat unique et non renouvelable ne détournera pas de sa mission altruiste, au service des autres. 

Afin de n’être prisonnier de personne, la Révolution Ecologique pour le Vivant est un parti indépendant autofinancé.  C’est ainsi que lors des élections municipales de 2020, la REV tout jeune parti ne bénéficiant d’aucun financement  public et animé par des bénévoles, s’est donnée l’objectif un peu fou d’investir cinq listes dont une liste 100%  autonome à Conflans-Sainte-Honorine portée par Victor Pailhac, 18 ans le plus jeune candidat, créant la surprise  avec un score de près de 5% des voix, et ce malgré la crise sanitaire et une campagne entravée. 

La REV incarne l’écologie essentielle, à cet égard, elle sera présente aux prochaines élections régionales qui auront  lieu en 2021.