Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de Saint-Roch ! Vous avez dit cimetière ? pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

LA MARCHE DE L'EMPEREUR

par Saint-Roch ! Vous avez dit cimetière ?

LA MARCHE DE L'EMPEREUR - Saint-Roch ! Vous avez dit cimetière ?

La nouvelle visite théâtralisée du cimetière Saint-Roch par la Compagnie de l'Elan Théâtre sur le retour de Napoléon de l'Île d'Elbe

Présentation du projet

À l’occasion des Journées Européennes du patrimoine 2019, l'Association "Saint-Roch ! Vous avez dit cimetière" - Asroch propose une balade théâtralisée d’une heure au cimetière Saint-Roch de Grenoble par la Compagnie de l'Élan-Théâtre.

Le projet se construit autour de quatre enjeux principaux :

  • S’adresser à tous les publics, par un ton à la fois historique, sensible et décalé.
  • Évoquer l’épisode du retour de Napoléon de l’Île d’Elbe et des Cents jours au travers des protagonistes, inhumés au cimetière Saint-Roch, ayant participé ou été affectés, de près ou de loin, par ces événements.
  • Mettre en avant la richesse patrimoniale du cimetière et faire un focus sur toutes les tombes napoléoniennes souvent abandonnées.
  • Amener à penser que les complexités humaines du passé peuvent éclairer les chemins du présent.

Synopsis

C’est la rentrée universitaire. Le public devient pour l’occasion une promotion d’élèves de première année. Un professeur de faculté propose in situ un cours sur Napoléon : Le retour de l'île d'Elbe et ses protagonistes grenoblois inhumés à Saint-Roch.

Mais, dès la première halte, une stèle funéraire tombe sur lui et le laisse assommé. L'occupant de la sépulture, ancien soldat de Napoléon, se propose alors comme guide pour revivre l'aventure historique.

Le public s’élance ainsi derrière lui dans une découverte allègre du cimetière, à la rencontre des contemporains de l'Empereur. Chacun y va de ses souvenirs et de ses discours. Mais, en deux cents ans de post mortem, les mémoires peuvent flancher, on peut occulter certains actes et s’en approprier d’autres.

Face au jugement du temps, qui n'a jamais voulu réécrire son histoire ?

Origine du projet

A - Recherches historiques

L'association Saint-Roch ! Vous avez dit cimetière ? a établi un inventaire des tombes dites "napoléoniennes" à la demande, en 2013, de l'ACMN - Association de Conservation de Monuments Napoléoniens.

Cette liste, dans un premier temps, a été établie sur la base des informations transmises par l'ACMN, puis a été étoffée, dans un deuxième temps, par les investigations de l'Asroch sur le terrain et par la consultation de nombreuses archives.

L'idée de faire une visite sur le thème du retour de Napoléon de l'Île d'Elbe a alors pris naissance et un certain nombre de personnages liés à cet événement historique ont été identifiés.

« Témoins et acteurs inhumés au cimetière Saint-Roch » (par Jean-Louis Reymond)

1) Parmi les artisans du retour de Napoléon de l'Île d'Elbe et de son entrée triomphale à Grenoble, deux personnalités sont incontestables. Bien qu’absents du cimetière, leurs tombes familiales en évoquent la mémoire :

Le premier, Apollinaire Emery :

Chirurgien de la Grande Armée, Emery accompagna l’Empereur dans son exil et, débarqué de l'Île d'Elbe en France, précéda de 48 heures l’entrée à Grenoble pour y apporter la proclamation du retour et réunir les soutiens de Napoléon. [Tombe allée 7, case n° 5]

Le second, Jean-Baptiste Dumoulin :

Fils d’un riche négociant gantier, Dumoulin a contribué au choix de  l’itinéraire de retour par les Alpes et offert 100.000 F à Napoléon.

Emery et Dumoulin, tous deux, furent ensuite comblés d’honneurs. Ils devaient déchanter après Waterloo : Emery, retourné à la vie civile, un temps en butte aux purges de la Restauration, mourut peu après. Dumoulin, après quelques mois d’exil, devint un comploteur bonapartiste impénitent de nombreuses fois emprisonné. Il finit dans la misère. [Tombe allée 13, case n° 63]

2) D'autres acteurs importants de ce fait historique, inhumés à Saint-Roch :

- le Général Marchand :

Jean Gabriel Marchand avait été de toutes les campagnes de Bonaparte et avait été fait comte d’Empire.
À la Première Restauration, il se rallie à Louis XVIII et il est en charge du commandement de la place de Grenoble. Le 07 mars 1815, le jour de l'arrivée de Napoléon, c'est donc lui qui organise la défense de la ville. Mais la garnison déserte et rejoint l'Empereur. Poursuivi pour cet  échec après les Cent jours, à la Seconde Restauration, il sera finalement innocenté. [Tombe carré 7 - 4 rang latéral - n° 171-17]

- Charles Renauldon :

Chevalier de la Légion d’honneur, Baron d’Empire, Renauldon est le maire de Grenoble qui accueille l’Empereur à son entrée. [Tombe allée 12, case n° 52]

3) Des personnalités importantes, contemporaines de l'époque napoléonienne à Saint-Roch

- Général Joachin-Jérôme Quiot du Passage :

Sa bravoure et sa fidélité à Napoléon lui vaudront une très belle carrière sous l’Empire où on lui décernera le titre de Baron. Sous la Première Restauration, il poursuit sa carrière et devient commandeur de la légion d’honneur. Il rejoint néanmoins Napoléon à Waterloo. Pour autant, à la Seconde Restauration, il reste en faveur auprès des Bourbons : il est fait grand Officier de la légion d’honneur. [Tombe 3allée principale, case n° 28]

-Joseph Rey :

Magistrat d’origine grenobloise, ami de jeunesse de Stendhal, Rey eut l’audace, pendant les Cent jours, d’envoyer une adresse à l’Empereur : mélange d'éloge dithyrambique et d'avertissement "Tout est perdu si tu songes à t’imiter toi-même". Il soutient le savant général mais pas le dictateur.
À la Seconde Restauration il fut révoqué, devint conspirateur, s’exila en Angleterre. [Tombe 4 allée principale, n° 100]

-Jean-Paul Didier :

Avocat grenoblois, Didier mena en mai 1816,  pendant la Seconde Restauration et un an après le retour de l’Île d’Elbe, une conspiration bonapartiste. A la tête de 500 partisans, il tenta de s'emparer de Grenoble… L'échec fut totale et la répression féroce ; il fut exécuté. [Tombe 4 allée principale, n° 81]

4) ... et tous les  "Grognards" et Médaillés de Sainte-Hélène,  qui reposent à Saint-Roch dans des tombes plus anonymes, témoignent aussi de cette époque historique.


              Acclamation Du peuple De Grenoble au Retour de Napoléon, le 7 mars 1815 ; esnos rue du F.g Saint Martin ; 1830



B- Regard d'un historien sur le projet

L'association Saint-Roch ! Vous avez dit cimetière et la Compagnie de l'Élan-Théâtre ont souhaité rencontrer des spécialistes de l'époque napoléonienne, afin de faire valider leur projet.

Nous avons contacté, dans un premier temps. M. Jean-Pierre Bertsch, organisateur des rencontres Napoléoniennes à Laffrey, qui après avoir apprécié et approuvé notre projet, nous a mis en relation avec M. Jean Étèvenaux, historien et administrateur du Souvenir napoléonien. Nous avons proposé à celui-ci une visite des tombes dites "napoléoniennes" à Saint-Roch.

A l'issue de cette rencontre, M. Étèvenaux, qui a montré un réel intérêt pour nos recherches, notre travail et notre projet, nous a assuré de son soutien et s'est proposé de nous accompagner dans la réalisation de la visite théâtralisée en nous apportant son regard d'historien.

A quoi servira l'argent collecté ?

L'argent collecté permettra de financer la création du spectacle et deux représentations par la Compagnie L'Elan-Théâtre, ainsi que les frais de recherche, de documentation, de communication et de l'édition d'une brochure.

BUDGET DE LA VISITE THÉÂTRALISEE "LA MARCHE DE L'EMPEREUR"

Création et représentations : 4 420 €

Recherche et documentation : 180 €

Communication et édition : 400 €

TOTAL : 5 000 €

Nous avons déposé des demandes de financement auprès de la Ville de Grenoble et d'autres institutions. Nous pouvons prétendre de leur part d'un soutien de 1000 € environ.

Déclarée d'utilité générale, notre association est habilitée à délivrer des reçus de déduction fiscale pour les dons et adhésions (art. 200 et 238 bis du Code Général des Impôts). Vous bénéficiez d'une réduction d'impôt égale à 66% du total des versements (dans la limite de 20% du revenu imposable de votre foyer).

Si vous souhaitez payer par chèque, nous vous remercions de le rédiger à l'ordre de l'Asroch et de l'envoyer à :
Association Saint-Roch ! Vous avez dit cimetière ?
Mme Marie-Claire Rivoire
17, rue de la Magnanerie
38 000 GRENOBLE

Notre équipe

L'ELAN-THEÂTRE

Depuis le pied d’appui posé par Antoine Quirion, la compagnie poursuit autour de son écriture l’élan de la création. Par nos spectacles, nous invitons à penser le monde d'aujourd'hui et les rapports humains qui le sous tendent. Nous leur donnons plusieurs niveaux de lecture et les portons hors des lieux conventionnels afin qu'ils puissent s'adresser à tous les publics.

Nous créons également sur invitation pour mettre en lumière des lieux ou histoires particulières (balades théâtralisées, temps forts institutionnels ou associatifs…), en accord toujours avec nos motivations profondes.

Au delà, la compagnie poursuit un travail de pédagogie, auprès d’un public riche de différences, porté par l'idée que le théâtre est un formidable outil pour apprendre, ensemble, à faire société.

Car nous croyons au présent qui réinvente, qui extirpe du flot,
qui impulse l'Ailleurs,

car nous croyons à un théâtre qui éveille l’original,

Nous créons pour susciter l’élan.

Un premier acte à Saint-Roch : la balade théâtralisée "En attendant Stendhal"…

En 2018, à l’occasion du printemps des cimetières, l‘Association Saint-Roch, vous avez dit cimetière ?, l’association Stendhal et la mairie de Grenoble ont souhaité une balade théâtralisée du cimetière Saint-Roch.

L’idée était de faire découvrir de manière souriante, décalée mais néanmoins historique le patrimoine funéraire du cimetière Saint-Roch au travers du personnage de Stendhal et de ses contemporains grenoblois.

Ainsi est né le spectacle En attendant Stendhal, présenté au public en ces termes :

On polémique sur l’éventuel retour de la dépouille de Stendhal à Grenoble, au cimetière Saint-Roch. Une visite est organisée pour valider ou non la décision. Cependant, le guide n’arrive pas et c’est un fossoyeur loufoque et sympathique qui prend l’initiative de la visite. Selon lui, cette discussion sème le trouble parmi les locataires actuels.

Une visite poétique et décalée à la découverte du cimetière, entre Stendhal et ses contemporains.

Le temps d’un spectacle, le public devient une délégation d’officiels chargée de valider ou non l’éventuel retour de la dépouille de Stendhal dans sa ville natale. Menée par un fossoyeur atypique, la visite est l’occasion de rencontrer les contemporains de l’écrivain et de le découvrir sous l’angle de sa jeunesse, de ses amours et de sa littérature.

En filigrane, nous nous amusons à interroger la place de la mort dans nos sociétés, mais aussi, en creux, celle de la vie et du sens de nos irrémédiables projections posthumes.

La balade dure une heure et s’adresse à un public à partir de 7 ans. Chaque visite peut accueillir environ 80 personnes.

Représentations et diffusion de cette création

Le spectacle a pu être joué cinq fois depuis sa création.

Environ 300 personnes ont pu ainsi le découvrir et, selon leurs mots, en saluer l’originalité. Le public a apprécié pouvoir arpenter un cimetière agréable, que l’habitude conduit à ne fréquenter que lors de tristes moments. Au delà, il a été séduit par l’harmonie du propos à la fois historique, drôle et poétique qui a permis à chacun, qu’il soit spécialiste de Stendhal ou non, d’être porté par l’aventure.

Cliquez une fois sur la vidéo puis sur Youtube pour l'agrandir.

SAINT-ROCH ! VOUS AVEZ DIT CIMETIÈRE ?

Le Petit Père Lachaise grenoblois

Véritable musée à ciel ouvert au cœur de la cité, le cimetière Saint-Roch, créé en 1810, recouvre une surface de 13 hectares abritant 29 000 concessions dans un dédale de 25 kilomètres d'allées.

En 1901 dans la Revue des Alpes pittoresques, G. Bellin écrit : « En peu d’années le cimetière prit un aspect à la fois grave et majestueux : on y construisit, en 1826, la belle chapelle à laquelle aboutit l’allée principale et, plus tard, en 1884, on y plaça les stations d’un chemin de croix (…).  Notre nécropole par la valeur et la beauté de ses mausolées, est une des plus riches de Province, et c’est avec justice que nous en sommes fiers ».

En 1908, dans le Guide pratique de Grenoble et ses environs, on invite le touriste à visiter le cimetière où on y trouve des "monuments funéraires vraiment artistiques".

En 2005, 830 tombes ont été classées remarquables, tant sur le plan architectural qu'historique lors de l'inventaire réalisé par la Conservation du Patrimoine Isérois sur demande de la Ville de Grenoble.





"Saint-Roch ! Vous avez dit cimetière ?" : une association patrimoniale et culturelle

L'association  a été créée en 2004 pour soutenir une politique de sauvegarde de la mémoire et du patrimoine du cimetière Saint-Roch. Elle participe à la transmission de l’histoire de Grenoble et de son héritage culturel depuis le début du 19e siècle - date de création du cimetière - jusqu’à nos jours, en organisant des visites, des conférences et des expositions.

Elle invite les visiteurs à venir à la découverte des personnalités du monde politique, artistique, industriel, militaire, religieux, scientifique grenoblois dont la dernière demeure est flamboyante ou au contraire à l’abandon.


Elle initie le public à l’art funéraire symbolique, décoratif, religieux et laïc qui orne de nombreuses sépultures des plus humbles aux plus remarquables.

Avec l’appui de la Conservation des cimetières de Grenoble, elle a entrepris une démarche consistant à retrouver et à contacter les familles dont le monument funéraire mérite, de par son intérêt artistique ou historique, d’être restauré et mis en valeur. En l'absence de famille ou de descendants, elle cherche des financements pour l'entretien des monuments en état d'abandon avéré.

L’association se dote d’un fonds documentaire grâce à ses recherches et à la récolte d’archives, de biographies et d'ouvrages historiques. Elle publie des revues à partir de ses travaux d'investigation.

Par ses actions, l’association souhaite ainsi sensibiliser le public à la richesse historique, culturelle et artistique du Petit Père Lachaise grenoblois.

Les visites théâtralisées, nouvellement créées, participent au rayonnement de ces actions.

Donner 10 euros

Le grognard

Affiche dédicacée du spectacle

Donner 30 euros

Le Jean-Baptiste Dumoulin

Affiche dédicacée + tarif réduit pour une représentation (8 € au lieu de 10 €)

Donner 50 euros

L'Appollinaire Emery

Affiche dédicacée + une place offerte pour une représentation (10 €)

Donner 60 euros

Le Général Marchand

Affiche dédicacée + rencontre avec la Compagnie et conférence + une place offerte pour une représentation (10 €)

Donner 100 euros

Le Napoléon

Affiche dédicacée + rencontre avec la Compagnie et conférence + une place offerte pour une représentation (10 €) + le livret du spectacle

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Saint-Roch ! Vous avez dit cimetière ?. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
F
Fanchette
18/07/2019
A
Albane
15/07/2019
Anonyme
11/07/2019
Signaler la page