Enfants et jeunes des rues de Dakar : la rue n’est pas une fatalité !

par Samusocial International

Enfants et jeunes des rues de Dakar : la rue n’est pas une fatalité !

par Samusocial International

Enfants et jeunes des rues de Dakar : la rue n’est pas une fatalité ! - Samusocial International

Aidez-nous à accompagner les enfants et jeunes de la rue et leur famille dans le processus du renouement familial

PRESENTATION DU PROJET

L’urbanisation génère la décohésion sociale : si la ville attire par les possibilités économiques, culturelles… qu’elle offre, elle affecte aussi le cadre des relations communautaires et familiales. La conséquence pour les plus fragiles se traduit par l’exclusion. Une personne en situation d’exclusion est une victime qui se trouve en dehors du regard des autres, mais également en dehors du regard des institutions, ayant perdu, en vivant à la marge, les codes de la vie en collectivité. Cela n’est pas irréversible. Le Samusocial agit contre ce phénomène.

                                                            Xavier Emmanuelli, Président Fondateur du Samusocial 


Le contexte : des dizaines de milliers d'enfants et jeunes des rues à Dakar


La mission du Samu Social est de contribuer à améliorer la situation des enfants et jeunes de la rue à Dakar, dans le respect de la dignité humaine.


Le Sénégal est un des pays les plus pauvres du monde. Dakar, la capitale, concentre plus de 25% de la population, notamment en raison de l’exode rural qui mène à l’apparition de populations coupées de leurs racines traditionnelles (villageoises, communautaires, voire familiales).


Les premières victimes en sont les enfants et les jeunes. Du fait de l’éclatement et de la déstructuration des familles, de certains détournements de l’enseignement coranique à des fins d'exploitation, les enfants et les jeunes sont livrés à eux-mêmes, exploitables et exploités, condamnés à vivre en bandes, livrés au vol, à la drogue ou à la prostitution, souvent à la merci d’adultes sans scrupules. Sans abri, sans soutien d’aucune sorte et sans ressources, ils sont réduits au stade de la simple survie. Ils sont plusieurs dizaines de milliers sur la seule région de Dakar.



Les principaux domaines d’intervention du Samu Social Sénégal :


Le Samu Social a pour objectif d’améliorer la situation des enfants et des jeunes en danger dans la rue et d’éviter l’aggravation de leur détresse. Il constitue le premier maillon d'une chaîne qui va de l'urgence à l'insertion. Nous cherchons à mettre en place un processus de prise en charge, au nom de la dignité que l’on doit aux enfants et aux jeunes, et d’une manière générale à toute personne exclue des mécanismes de prise en charge traditionnels.

 

Première étape, le Samu Social agit d’abord dans la rue.


Nos deux Equipes Mobiles d'Aide (EMA), constituées d’un travailleur social, d’un médecin et d’un chauffeur, sillonnent Dakar 5 jours par semaine, jour et nuit, à bord d’une camionnette facilement identifiable, pour repérer les enfants et les jeunes en danger dans les rues, et leur apporter aide et protection.


Les EMA agissent en maraudes (elles parcourent les rues afin de repérer les enfants et les jeunes en danger)  et effectuent des tournées sur leurs territoires de vie. Par leur action, elles offrent une protection médicale, un appui nutritionnel et une aide psychosociale à ces enfants et jeunes quotidiennement exposés aux dangers de la rue. Par leurs compétences, elles les aident à comprendre les événements du passé, à surmonter les difficultés du présent et à construire des projets d’avenir.

 


 

Le Samu Social Sénégal effectue environ 350 maraudes par an et plus de 2000 prises en charge individuelles en rue (médicales, sociales, psychologiques).

 

Deuxième étape : la mise à l’abri et l’hébergement.


Le centre d’hébergement du Samu Social Sénégal dispose d’une capacité de 25 lits qui permet la mise à l’abri des enfants et les jeunes les plus en danger pour des raisons médicales ou psychologiques, ainsi que ceux qui souhaitent quitter la rue.


Chaque année, le centre accueille environ 350 enfants et jeunes. 5000 prises en charge individuelles y sont menées et près de 20 000 repas sont servis.


Les principales activités du centre permettent :

·  les soins et traitements médicaux dans un cabinet médical professionnel,

·  les entretiens sociaux et psychothérapeutiques,

·  la remise en fonction du corps autour de quatre temps communs obligatoires : la toilette, le repas, le « bercement » et le sommeil,

·  la remise en fonction de l’imaginaire autour du jeu et des activités artistiques afin d’aider l’enfant à sortir psychiquement des logiques de survie de la rue.

 


 


Un suivi psychologique est indispensable au vu des traumatismes vécus par les enfants et les jeunes avant leur arrivée à la rue et durant leur vie dans la rue. Le psychologue participe notamment à leur accompagnement dans leur projet de sortie de rue et soutient le coordinateur social dans la médiation familiale.


Pourquoi la sortie de rue est-elle si complexe ?

L’hébergement peut être extrêmement déstabilisant pour l’enfant ou le jeune, car il s’agit d’une véritable rupture par rapport à l’environnement auquel il s’était adapté (la rue) : perte des repères (spatiaux, humains, temporels) ; nouveau territoire (la maison = espace clos) ; horaires fixes et rythme organisé ; présence permanente d’adultes ; absence de drogues, d’alcools ; absence de violence physique.

 

Nombreux sont les enfants et les jeunes qui ne supportent pas cette rupture et qui « choisissent » de retourner dans la rue. L’itinéraire des enfants et jeunes de la rue est fait de constants allers et retours entre la rue, la famille, les centres d’accueil tels que le Samu Social.


Quand un enfant ou un jeune est accueilli au centre du Samu Social, le préalable est de toujours envisager qu’un retour à la rue est possible et l’accepter. Un retour dans la rue, ou même des allers-retours rue/centre/famille ne doivent jamais être considérés comme un échec, mais plutôt comme les différents paliers pouvant aider l’enfant à se reconstruire.

 

 

L’OBJECTIF DU PROJET

Soutenir l’accompagnement des projets de sortie de rue des enfants et des jeunes

 

Le Samu Social Sénégal ne cherche pas à ramener en famille le plus grand nombre d’enfants ou de jeunes, mais à aider celui qui le souhaite à retrouver une place au sein de la communauté familiale, sans stigmatisation, de façon durable.


Le processus de réinsertion est très lent et très long et une bonne préparation, aussi bien de l’enfant/du jeune que de la famille, mais aussi un suivi dans la durée, sont des gages de pérennité du retour. Une Equipe Mobile d’Orientation (EMO) s’assure de façon régulière que l’enfant/le jeune est réellement bien accueilli dans la famille, ou dans le centre partenaire, et ce, sur tout le territoire national.

 


 

Sur les 11 dernières années l'expérience du Samu Social Sénégal a démontré que plus l’enfant et la famille sont préparés et suivis, plus la réinsertion a des chances de réussir : le Samusocial Sénégal estime qu’un retour en famille est durable quand l’enfant ou le jeune y est resté plus de 12 mois sans retour en rue.


778 enfants et jeunes que nous avons orientés sont sortis durablement de la rue entre 2003 et 2014. Ce taux de réussite de  94%, contre 22% en 2004, et a progressé de façon très significative grâce à la mise en œuvre d’une méthodologie de préparation et d’accompagnement, en particulier psychologique et sociale.

 

A quoi servira la collecte ?

Le budget annuel nécessaire à l’accompagnement des projets de sorties de rue s’élève à 31 000 euros. Une partie des besoins est assurée par nos bailleurs de fonds institutionnels et privés. Mais le soutien financier de donateurs est plus que jamais nécessaire pour poursuivre nos activités.


La collecte permettra de contribuer : 

  · à l'accompagnement des enfants et les jeunes en amont de leur projet,

  · à la recherche des familles,

  · aux voyages et déplacements, dans tout le Sénégal mais aussi dans les pays limitrophes,

  · au suivi des retours en famille,

  · à la sensibilisation des populations dans les villages.


NOTRE EQUIPE



 

Le Samu Social Sénégal compte aujourd’hui 24 professionnels, ultra motivés, soutenus en permanence par les chargés de programme et de formation du Samu Social International.


Certains sont là depuis l’époque pionnière en 2003, d’autres ont rejoint l’équipe en cours de route, d’autres encore sont partis vivre de nouvelles aventures professionnelles ; chacun a apporté sa volonté, sa motivation, son savoir faire, son expérience… Bref le Samusocial Sénégal est une structure vivante. 

 

 

Nous avons besoin de vous ! Nous comptons sur vous !

AU NOM DES ENFANTS ET DES JEUNES DES RUES DE DAKAR, MERCI POUR VOTRE SOUTIEN

www.samusocialsenegal.com

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           


Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros

Association Samusocial International

Samusocial International

"Aller vers" et Agir

Anonyme
21/11/2016
de Boigne Perrine
23/10/2016
Anonyme
21/10/2016