School&Trees

Humanitaire

Faire pousser des têtes et des arbres au sein d'une communauté rurale ougandaise

qui sommes-nous ?

En images

+72 Photos

Notre mission

L’association


Le projet


La School & Trees est un projet humanitaire et environnemental créé en 2019 dont l'objectif est de soutenir l'éducation dans une école primaire d'Ouganda tout en développant la plantation d'arbres dans la communauté avoisinante. 


Faire pousser des têtes et des arbres ! Voilà les pierres fondatrices du nouveau monde que nous voulons construire ensemble.

Grâce à vos dons, la School & Trees fournit l'aide financière pour des projets tel qu'améliorer l'accès à l’école, l’accès à l'eau (problème critique), et financer les fournitures scolaires nécessaires aux enfants. En échange, l’école s’engage à planter des arbres dans sa nurserie, et à les distribuer par la suite aux membres de la communauté qui le demande. 

Plusieurs espèces d'arbres sont plantées et répondent à un véritable besoin pour la communauté à savoir des besoins en bois et en fruits. Sans ces futurs arbres, la communauté ira chercher le bois de plus en plus loin aggravant la déforestation et ses conséquences.

Tout ceci permet de mettre l’école au cœur de la communauté. Grâce à la School & Trees, l’école développe des liens avec les familles non sensibilisées à l’intérêt d’y aller. Le projet de la nurserie d’arbres permet d’atteindre les familles les plus rurales qui sont éloignées de l’école et ainsi de leur permettre d’y mettre un pied. En outre, cela donne plus de chances à leurs enfants de pouvoir s’y rendre à leur tour...


La Sainte Mary's Junior School a été créée en 2015 par Mr Byamutima et sa famille dans le village de Kinyateke-Kahokya (Kasese district). Situé dans l'ouest de l'Ouganda, Kahokya est un des villages sous-développés qui bordent le Queen Elizabeth National Game Park. Mr Byamutima a créé cette école pour lutter contre la très forte déscolarisation et les mariages précoces des jeunes filles (12 ans...).

Grâce à ces améliorations et à la mobilisation en France comme en Ouganda autour de la School & Trees, l'école a fait +25% d'effectif en 2020 avec actuellement 306 élèves (contre 250 il y a un an) !



Nos actions 


A ce jour, grâce aux dons et après seulement une année d’existence, déjà 14 enfants ont été parrainés sur l’année scolaire 2020, près de 30000 arbres ont été plantés, 53600 sont en croissance dans la nurserie, de nombreux travaux ont déjà été effectués sur l’école, et une aide alimentaire exceptionnelle a été faite envers toutes les familles de la communauté pour les aider à survivre dans un contexte de confinement sévère. 

Cette association est entièrement bénévole, il n'y a aucun intermédiaire. Les dons sont à 100% utilisés pour les projets en cours. 

 

Donner accès à l’école


  • Via le parrainage : aidez es familles à supporter le coût de la scolarisation de leur enfant, devenez le parrain ou la marraine d’un School & Titi ! Grâce à ce don, cet enfant pourra aller à l’école le temps d’une année scolaire.

Beaucoup trop d’enfants ne peuvent pas accéder à l’éducation. Pourtant sans école rien n’est possible, les communautés en ont besoin pour se développer.

Un don via un parrainage ne permet pas seulement d’apporter sa pierre à l’édifice en favorisant concrètement l’accès à la scolarisation d’un enfant qui n’en a pas les moyens mais établit aussi un lien direct avec un enfant. Ceci, est un encouragement inestimable pour ces élèves à poursuivre leurs études et à renforcer leur implication à l’école. 

 

Améliorer les conditions de vie de l’école


Grâce à notre premier appel de fonds réalisé à partir de septembre 2019, de nombreux projets d’amélioration ont été réalisés  :

  • L’installation d’un système de récupération d’eau de pluie de 10m3. Avant, une trentaine d’élèves devaient marcher tous les jours 7km pour rapporter un jerricane de 30L/pers pour les besoins collectifs de l’école. Ce n’est maintenant plus le cas la plupart du temps. Mais en saison sèche, le tanker est vide. Régler les problèmes d’eau qui affectent aussi les rendements de denrées alimentaires doit être une priorité.

  • La reconstruction de la cuisine qui s’était écroulée lors des fortes inondations de novembre 2019. Dorénavant, l’école a une vraie cuisine en brique.

  • L’achat de différentes fournitures scolaires et divers travaux de rénovation des toilettes, d’installation de portes & fenêtres, d’enduits…

 

Planter des arbres


  • Agrandir considérablement la nurserie d’arbres et donner ces pousses aux habitants de la communauté.

Parce que planter des arbres, c’est garder l’humidité et limiter la sécheresse sur les sols, c’est retenir les terres et ainsi prévenir les glissements de terrains. Sans ces futurs arbres, la communauté ira chercher le bois de plus en plus loin, aggravant la déforestation et ses conséquences. Sans ces futurs arbres, les familles continueront de lutter pour se nourrir chaque jour. Les habitants sont invités à inscrire le nombre et le type d’arbres dont ils ont besoin pour leur propre usage. Ils les plantent sur leur terrain et s’engagent à en avoir un usage « raisonnable » : à chaque arbre coupé pour son bois, un autre doit être planté. 

Plusieurs espèces d’arbres sont plantées et répondent à un véritable besoin pour les familles de la communauté :

- acacias, eucalyptus, musizi pour le bois, 

- papayers, jacquiers, avocatiers pour les fruits. 

Certaines ont la capacité de se reproduire particulièrement facilement, comme les acacias. L’acacia fait des nouvelles pousses tout seul à chaque fois qu’une branche est coupée et donc, plus on coupe, plus ça pousse !



Le contexte


L'Ouganda est un pays merveilleux et facile à visiter, une "perle" africaine de part les belles forêts tropicales, les espaces sauvages, et les animaux qui la peuplent. Cependant derrière cette belle image se cache un pays qui doit faire face à de nombreux challenges.


Les challenges de l’école ougandaise en zone rurale


L’Ouganda a introduit il y a plus de 20 ans un programme d’éducation primaire universelle. La scolarité est normalement obligatoire pour les enfants entre 6 et 12 ans. Malheureusement, en zone rurale comme dans le district de Kasese à l’ouest, loin de la capitale, la réalité est toute autre.

Les challenges qui demeurent aujourd’hui pour une majorité des enfants de ces régions sont énormes, 60% des enfants de 14 ans ne vont pas à l’école.

 

Pourquoi un tel décalage ?

– L’insécurité alimentaire et en eau. La région a peu de sources d’eau et la communauté doit parcourir de longs trajets pour récupérer de l’eau potable dans les puits, les enfants sont des bras permettant de réaliser des corvées journalières au lieu d’aller à l’école.

– L’éloignement des écoles (jusqu’à 7 km) avec peu/pas d’infrastructure routière.

– La pauvreté. Les parents n’ont pas les ressources nécessaires pour financer les coûts de la scolarisation de leurs enfants. Avec à peine de quoi nourrir leurs familles, ils ne peuvent acheter les fournitures essentiels (papeterie, livres, uniformes, etc) 

– Le faible niveau d’éducation des parents (éleveurs, paysans, agriculteurs) qui ne sont pas sensibilisés à l’importance de l’éducation.

– Le décrochage scolaire des jeunes filles à cause de grossesses et de mariages précoces. Les violences sur les femmes et notamment les viols, la mort prématurée des parents, une grossesse forcent encore aujourd’hui les jeunes filles à se marier avant l’âge de 15 ans. 

 

La déforestation galopante

 

L’Ouganda fait face depuis plusieurs décennies à une déforestation massive. Selon l’Autorité nationale de gestion de l’environnement de l’Ouganda, si la déforestation continue au rythme actuel l’Ouganda aura perdu toutes ses terres forestières vers 2050. 

 

Quelles conséquences de cette déforestation sur l’environnement des habitants ?

– la disparition des arbres amplifie les variations extrêmes du climat : les températures augmentent, la saison sèche dure de plus en plus longtemps et les pluies se font de plus en plus intenses et destructrices. 

– les pluies plus fortes, la sécheresse qui s’éternise favorisent l’érosion et la dégradation des terres. Érodées, devenues arides, ces terres deviennent de moins en moins fertiles pour les cultures indispensables à la survie des habitants de ces zones rurales. L’impact immédiat est alors une baisse de rendements des cultures, et un risque accru pour les familles de ne pas pouvoir nourrir leurs enfants.

 – la déforestation a également pour conséquence la baisse du niveau des eaux, ce qui complique l’accès à l’eau des populations.

La solution que nous avons avec le projet School & Trees est de planter de nouveaux arbres, utiles aux habitants, et participer ainsi à la reforestation de l’Ouganda.


Siège social

22 Rue Marie-madeleine Fourcade 69007 Lyon

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?

Soyez le premier à lancer la conversation !

Notre communauté

Rejoindre la communauté

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association ASDSSI
ASDSSI
Association Ibuka Rhône-Alpes
Ibuka Rhône-Alpes
Association Rise Homeless Giving
Rise Homeless Giving
Association Hope and Smile
Hope and Smile