SCIC Une mosaïque pour la Cathédrale

Préservation du patrimoine

Avec la création de la SCIC Une mosaïque pour la Cathédrale nous déclarons la Cathédrale « bien commun » : un lieu patrimonial unique au monde et indissociablement lié à l'art et à la culture, auxquels nous avons tous droit et dont nous avons tous besoin dans nos vies.

qui sommes-nous ?

En images

Notre mission

La Cathédrale est le point d’orgue de la création architecturale de Jean Linard (1931-2010) qui, avec la céramiste Anne Kjaersgaard, s'est installé dans le lieu-dit Les Poteries sur la commune de Neuvy-deux-Clochers. Ici, à partir de 1961, les deux artistes ont démarré par la construction autodidacte de leur maison et des ateliers, sans plans ni permis et avec presque uniquement des matériaux de récupération. En 1979, Jean Linard commence à bâtir ce qu’il a d’abord appelé une chapelle, puis une église, qui deviendra la Cathédrale. Son rêve : que tous les hommes se tiennent la main. Sa Cathédrale est un monument « religieux », certes, mais pour tous les êtres humains de la Terre, croyants ou pas. C’est une œuvre sculpturale unique, composée d'un grand nombre de structures triangulaires, de surfaces, des contreforts entièrement recouverts d'une mosaïque issue de carrelages défectueux récupérés dans les manufactures de Briare et Decize. Entre les années '80 et 2010, il ajoutera un grand nombre de sculptures, nommées les « Gardiens du temple », réalisées toujours en matériaux de récupération. Plus de 300 œuvres peuplent ce jardin aujourd'hui. Proche de la nature, jardinier à ses heures, sa création est parfaitement intégrée au bois où se trouve sa maison. Un dialogue s’instaure entre l’œuvre et la nature, permettant à ces éléments de se valoriser l’un l’autre. À ce titre, la Cathédrale a d’ailleurs pour toit le ciel. Lieu de syncrétisme religieux, monument pacifiste, expression de la force créatrice de l’être humain et de sa liberté, la Cathédrale réunit des hommages de Linard aux artistes l’ayant inspiré, aux grands hommes politiques qu’il admirait et à sa famille.

 

L’ensemble est inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques depuis 2012.

 

Reconnu au niveau international comme un site appartenant au patrimoine artistique architectural dit « hors-normes », aux côtés du Palais Idéal du Facteur Cheval (Hauterives, Drôme) et de la Maison Picassiette de Raymond Isidore (Chartres, Loiret), respectivement classés MH en 1969 et en 1983, cet ensemble représente un témoignage unique et fragile de la liberté créative de l'être humain.

 

Le travail de l'association Autour de la Cathédrale de Jean Linard a fait de la Cathédrale un site majeur en termes de tourisme, de culture et d'actions pédagogiques : elle accueille chaque année 7000 visiteurs, dont 600 scolaires.

Avec sa Cathédrale, œuvre d'art monumentale, Jean Linard interpelle l'humanité, il l'invite à réfléchir à une manière d'habiter le monde dans un esprit de solidarité, de respect de l'environnement et de l'humain, de sobriété et de liberté créative. La Cathédrale est donc un monument moderne de grande actualité, capable d'agir dans l'espace collectif et inspirer les générations futures. Ce site nécessite un entretien quotidien et des restaurations régulières : la création d'une structure porteuse d'une vision à long terme concernant l'avenir de ce site s'impose, afin d'en assurer la sauvegarde et la valorisation.

 

C'est pourquoi nous, groupe d'habitants du Cher et de la Nièvre, nous sommes constitués pour porter le projet de la SCIC Une mosaïque pour la Cathédrale et l’ouvrir à l’ensemble de la population. Particulièrement sensibles à l'avenir du site, nous trouvons que l'alliance privé / public et la réunion d'acteurs différents dans une même structure, comme les morceaux d'une mosaïque, présente aujourd'hui la seule possibilité pour la protection et donc la survie du site de la Cathédrale de Jean Linard.

 

La SCIC Une mosaïque pour la Cathédrale veut reconnaître et faire vivre ce patrimoine d'une part pour défendre un des exemples les plus représentatifs de l'art « hors les normes » du territoire français dans l’intérêt de toutes et de tous, et d’autre part, d'une manière plus large, pour défendre l'idée que l'art et la culture sont des biens communs, capables d'agir dans l'espace public et devenir un moteur de transformation de la pensée et de l'action dans notre société.

 

La SCIC Une mosaïque pour la Cathédrale permettra de développer plusieurs activités au sein de la Cathédrale, dans le double intérêt de conserver le monument et le rendre vivant, source d'inspiration constante pour celles et ceux qui veulent démarrer toutes activités en résonance avec le lieu et ses valeurs.

 

La SCIC Une mosaïque pour la Cathédrale, avec son fonctionnement coopératif, a pour but de rendre la Cathédrale bien commun, accessible au plus grand nombre de personnes, au service des citoyennes et des citoyens, et de l'ouvrir à toutes et à tous à travers le principe du Commun. Le Commun se détermine à travers l’action collective d’une communauté d’usagers qui s’auto-organise dans un pacte de co-obligation, co-décision et co-activité, afin de préserver et transmettre la Cathédrale.

 

La SCIC Une mosaïque pour la Cathédrale opère en faveur des associés ainsi que dans la reconnaissance de la culture et de la libre expression artistique comme biens communs.

Ainsi, la SCIC Une mosaïque pour la Cathédrale permettra un véritable rayonnement de la Cathédrale et l'ensemble de son territoire d'implantation pourra bénéficier de cette dynamisation.

Siège social

Mairie de Neuvy-deux-Clochers, Place de l'église 18250 Neuvy-Deux-Clochers

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?

Soyez le premier à lancer la conversation !

Notre communauté

Rejoindre la communauté

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association ACONIT
ACONIT
Association  Les Chantiers Tramasset
Les Chantiers Tramasset
Association Trésors de l'église sainte Marie de l'Assomption de Palau del Vidre
Trésors de l'église sainte Marie de l'Assomption de Palau del Vidre
Association Les Bergers des Pierres - Moselle
Les Bergers des Pierres - Moselle