Scouts et Guides de France - Groupe Les Believerts

Action sociale

Nous sommes une équipe grenobloise de compagnons, la branche 17-20 ans des Scouts et Guides de France (3 filles + 4 garçons). Dynamiques et souriants, nous construisons et réalisons des projets solidaires à notre niveau ! Nous souhaitons aider à réhabiliter un ancien monastère en Guyane cet été :)

Nos actions en cours

Nous sommes actuellement en train de mettre en place nos prochaines initiatives. Revenez bientôt pour ne rien manquer !

Qui sommes-nous ?

Les Believerts, une équipe de 7 scouts supers motivés pour le projet solidaire à l’étranger. Ce projet que nous nommons “expériment” dans le langage scout prendra place  en Guyane française ce mois d'août 2021. Il s’effectuera en partenariat avec la Fraternité Saint Jean Marie Vianney, une association locale qui s’est engagée dans la rénovation d’un monastère afin de créer un lieu d'accueil pour les personnes qui en nécessitent le besoin.

 

Les compagnons, une branche des Scouts et Guides de France

 

Les Scouts et Guides de France sont un mouvement catholique de jeunesse et d’éducation populaire qui vise à former des citoyens actifs, heureux et artisans de paix. Il mise sur une pédagogie du jeu, du projet, de l’équipe, de la vie dans la nature. Il propose ainsi aux jeunes filles et garçons un espace de vie qui répond à leur besoin de rêver, d’agir, de réussir leurs projets, de vivre en communauté, de donner sens à leur vie. C’est une association reconnue par l’état Français, et intégrée dans le mouvement du scoutisme mondial. 

Les jeunes sont répartis dans différentes unités selon leur âge (entre 6 et 21 ans). Chaque groupe est appelé à mener différents projets solidaires s’inscrivant dans un parcours écologique, citoyen, de rencontre interculturelle ou encore religieux. L’ensemble est accompagné par des parents volontaires sur lesquels peuvent s’appuyer les jeunes et leurs encadrants. On distingue les farfadets (de 6 à 8 ans), les louveteaux-jeannettes (de 8 à 11 ans ), les scouts-guides (de 11 à 14 ans), les pionniers-caravelles (de 14 à 17 ans) et finalement la dernière branche, celle des compagnons, qui est la plus autonome. 

Les Compagnons sont regroupés en équipes de 3 à 7 jeunes, et cherchent à expérimenter les valeurs du scoutisme dans leur vie quotidienne. C’est pour ce faire qu’ils vivent pendant 3 ans des actions variées. Le temps fort du parcours compagnon est un projet solidaire et humain d’un mois à l’étranger, construit avec un partenaire associatif et permettant la rencontre, l’entraide et l'échange interculturel avec les populations locales. Ils sont accompagnés par un couple de parents pour l’aspect administratif et les questions pratiques. 

Dans le projet pédagogique des Scouts et Guides de France, les jeunes de 17 à 20 ans peuvent faire le choix de former une petite équipe autonome et dynamique pendant 3 ans, dans le but de partager la formation et la réalisation de projets solidaires. Nous avons été séduits par cette idée, et avons donc choisi de monter notre équipe de 4 garçons et 3 filles depuis Grenoble, où nous vivons tous. 

 

Notre équipe : Les Believerts 

 

Nous sommes une équipe composée de 3 filles (Agathe, Margaux et Yona) et 4 garçons (Adrien, Guillaume, Mattéo et Théophile) de 18-19 ans, appartenant au groupe Saint-Jean, à Grenoble. Nous avons choisi le nom de notre équipe en référence à la couleur de nos chemises, et surtout parce qu'il reflétait notre état d’esprit. 

Nous sommes tous scouts depuis de nombreuses années, il nous a même permis de nous rencontrer. Nous avons partagé des expériences fortes et enrichissantes : maraudes, travaux et rénovations en tous genres, randonnées et temps d’échanges… Plus particulièrement, nous avons monté l’été dernier notre premier projet à 7 : la rénovation d’un fort en mer pendant deux semaines (sur l’île du Petit Langoustier, en Méditerranée) avec d’autres compagnons. La rencontre et les activités manuelles nous ont beaucoup plu, et nous ont donc permis de préciser nos envies pour l’expériment long à l’étranger : un projet axé sur la rencontre et la découverte de l’autre avant tout, par le biais de travaux et de services rendus à une association qui en aurait besoin. Nous souhaitons vivre une expérience de rencontre loin de la métropole, en autonomie. 

Nous sommes accompagnés par Sylvianne Piollat et Claudie Berthod, nos accompagnatrices, qui nous aiguillent depuis plus d’un an et demi lors de nos réflexions et prises de décisions. 

Présentons nous plus en détail. Voici nos courts portraits , rangés par ordre de taille croissante de leurs modèles :

Margaux : J’ai 19 ans, je suis en deuxième année de prépa maths et physique au lycée Champollion de Grenoble. J’ai grandi dans une famille scoute, et tous les retours des équipes compagnon m’ont motivé de plus en plus à partir à mon tour à l’étranger. Ayant peu voyagé, je rêve de découvrir une autre culture, et de participer à un chantier comme celui qui nous a tous soudés l’été dernier. J’espère avoir la chance d’apprendre, de donner, d’échanger, et d’en ressortir grandie !

Yona : étudiante en première année de licence de Biologie dans le but d’accéder à des études de médecine, j’ai 18 ans et suis scoute depuis l’âge de 8 ans. Cet engagement pour moi au sein de cette équipe et du projet qu’elle porte est une étape importante dans ma vie scoute mais également dans ma vie personnelle, vers la femme que je suis en train de devenir. Aller à la rencontre de l’autre, découvrir sa culture, son histoire et celle de son pays et tout cela dans le cadre d’un chantier; construire avec des guyannais, des immigrants un lieu d’accueil, d’entraide et de partage. C’est pour moi une grande chance que d’apporter un peu de soi dans un projet qui nous dépasse !

Théophile : J’ai 18 ans, et suis en première année de prépa biologie au lycée Champollion de Grenoble. J’ai rejoint les scouts à 6 ans, et j’ai vu chaque année des compagnons partir pour de supers projets à l’étranger, je suis super motivé maintenant que c’est mon tour d’en construire un ! Je défend des valeurs de solidarité, communication et de simplicité que je suis sûr de pouvoir vivre cet été en Guyane. 

Agathe : J’ai 18 ans (19 au moment de l’expériment), étudiante en deuxième année de classe préparatoire scientifique (classe PC*) au lycée Champollion à Grenoble. Ce projet me motive énormément tant pour l’aspect solidaire que pour l’aventure à vivre au-delà des océans. J’aime me rendre utile aux autres et surtout l’apprentissage et les leçons de vie que l’on peut en tirer.

Guillaume : J’ai 19 ans, je suis scout depuis 6 ans, j’aime bien faire du vélo,  bricoler et échanger sur le terrain pour apprendre et donner. J’ai vraiment hâte de rencontrer nos hôtes pour pouvoir, main dans la main, moderniser ce havre d’amour et de paix guyanais qu’est le Monastère de la Sainte Famille.

Matteo : J’ai 18 ans, scout la moitié de ma vie, j’ai toujours eu envie de participer à un projet solidaire. L’idée de pouvoir partir un temps en Guyane et faire partie d’un projet qui a pour objectif d’aider à la construction d’une belle communauté me fait rêver. J’ai hâte de pouvoir rencontrer nos partenaires et de collaborer avec eux. 

Adrien : J’ai 18 ans et suis actuellement en deuxième année de DUT Génie Electrique à Grenoble. Je suis scout depuis mes 5 ans et j’ai vu beaucoup de projets qu’ont pu faire mes aînés et cela m’a grandement motivé pour continuer et pouvoir un jour, moi aussi, faire partie d’un projet. Aujourd’hui je rêve de réaliser ce projet et de vivre des moments de partage et de solidarité en Guyane cet été.

 

Notre projet : Aider à la réhabilitation d'un ancien monastère de Guyane, en partenariat avec une association 

 

La fraternité St Jean Marie Vianney est une association de Saint Laurent du Maroni, en Guyane française, fondée en 1992. Elle a récupéré courant février dernier le Monastère de la Sainte Famille et entreprend depuis de le rénover pour en faire le lieu de convivialité et de vie qu’il est destiné à devenir. 

Notre partenariat se déroulera pendant 3 semaines en août cet été. Nous aurons pour tâches l’aménagement du monastère, allant de la rénovation d’un préau à la création d’une clôture qui délimitera le terrain possédé par la Fraternité, en passant par l’entretien de leur culture de fruits et légumes afin qu’il devienne autosuffisant, et l’aménagement d’un abri où des gens de passage pourraient dormir quelques jours dans des hamacs. Nous vivrons avec la communauté donc nous partagerons les sanitaires, repas et corvées avec eux : c'est ce qui donne véritablement du sens à notre présence, la richesse de la rencontre. 

En effet, la démarche de l’association pour y parvenir est ce qui nous attire dans ce projet : l'accueil et le partage de ses compétences par le biais d’un chantier dans l’objectif de développer une communauté donnant vie au monastère. Le monastère est d’ailleurs un chantier école permettant de se former aux métiers du bois. Nous serions alors très heureux de pouvoir apporter les quelques connaissances en froissartage ou en maçonnerie acquises durant nos années scoutes.

Plus précisément, ce projet solidaire de développement se divise en deux axes principaux :

  • La rencontre avec l'accueil d’immigrés qui viennent demander l’asile et trouver refuge dans ce monastère. Nous avons déjà eu l’occasion d’expérimenter ce genre de rencontre les années précédentes où nous allions voir des populations en difficulté pendant la période des fêtes de fin d’année pour partager un après midi de convivialité autour d’activités diverses.
  • L’expansion et l’entretien du monastère. Il s’agit de travailler avec les résidents du monastère pour pouvoir y améliorer le confort et la capacité. Nous avons aussi déjà réalisé des chantiers semblables visant à rénover et entretenir des espaces laissés en décrépitude, notamment l’année dernière où nous nous sommes rendus sur l’île du Petit Langoustier pour prêter main forte à la rénovation de son fort.

 

Un financement ?

 

C'est pour pouvoir partir et réaliser notre projet que nous avons besoin de votre aide  Notre autofinancement nous permet de couvrir déjà un bon nombre de dépenses (l'intendance, l'administration, la pharmacie et une partie du transport) mais il nous manque encore une partie des fonds nécessaires, car nous devons acheter les billets d'avion pour traverser l'Atlantique.

Ce projet en plus d’être une étape importante de notre parcours scout est une expérience unique. C’est un investissement personnel qui nous marquera tous les 7 d’une manière différente, nous apportant à chacun une autre façon de voir le monde qui nous entoure, l’abordant différemment. Cette expérience prenant part à  des sujets d’actualité tels que l’immigration avec l'accueil et l’intégration de personnes immigrés mais également le développement de lieux écologiques, nous inscrit dans un parcours citoyen, écologique, humaniste nous permettant de grandir individuellement mais aussi en tant qu’équipe. Penser un projet, le bâtir et le réaliser ensemble. C’est dans cette démarche solidaire que notre équipe en sortira plus soudée qu'auparavant, plus forte, plus Believert…

Toutefois, le projet une fois réalisé, l’aventure ne sera pas terminée. En effet, la restitution de notre expériment se réalise normalement durant le 3ème temps de la vie Compagnon. Ce sera alors pour nous l’occasion de partager notre expérience, sensibiliser nos proches, les petits farfadets et futurs Compagnons afin de faire connaître la Fraternité Saint Jean Marie Vianney et son action. Bien sûr, il nous faut encore réfléchir quant à la forme que prendra cette restitution.

Nous espérons que ce projet vous intéressera et vous remercions de votre attention et de l’aide que vous pourriez apporter. 

Pour finir, nous citerons Nelson Mandela qui par cette phrase, résume notre volonté à venir à bout de ce projet et plus généralement nous fait part d’une philosophie de vie que nous aimons partager avec notre prochain :

“Il ne peut y avoir de plus grand don que celui de donner son temps et son énergie pour aider les autres sans rien attendre en retour.”