SEN-EGALITE

Humanitaire

Pour sortir du désastre économique en passant par l'éducation des enfants et la formation des adultes : une école et un centre de formation dans le Siné Saloum au Sénégal; site : senegalite .fr

qui sommes-nous ?

En images

Notre mission

 

SEN-EGALITE est :

Une association, humanitaire, non confessionnelle et apolitique, créée le 1er juillet 2003 dans le département d’Indre et Loire (parution au JO du 9 août 2003 sous le numéro 037015232), l’association SEN-EGALITE a pour but principal la lutte contre l’illettrisme, avec une optique plus large d’aide au développement intégral en faveur de l’autonomisation.     

Dès sa création en 2003, l’association Sen-égalité a souhaité travailler en partenariat avec les villageois c’est pourquoi l'association du village appelée  FOGOLA F.C (force du changement) ouverte à tous les habitants du village a été créé et sert depuis de relais aux actions initiées par SEN-EGALITE.

Depuis le 8 janvier 2005, SEN-EGALITE a été déclarée « œuvre de bienfaisance », permettant aux donateurs de procéder à la réduction fiscale de leur don.

Ses actions sont orientées en faveur des villages de NDIONGOLOR et DIORAL,  motivées par une philosophie de développement durable et soutenable, entrainant  l’amélioration des conditions de vie des habitants.

Ses principales réalisations s’axent sur 4 domaines :

-          L’éducation :

o   Construction et  gestion de l’école primaire privée Frédéric T. Faye et EMilien Ramiro, qui éduque aujourd’hui plus de 350 élèves et emploie 8 enseignants, 1 directeur et 3 personnels techniques, tous rémunérés par SEN-EGALITE dans l’attente d’une prise en charge par l’Etat Sénégalais ; celle-ci tarde à venir… malgré les contrôles réguliers de l’Inspection Académique, qui positionne notre école dans le camp des meilleures de la Région pour la qualité de l’enseignement et pour la bonne prise en charge des enfants!

o   En attendant nous versons l’intégralité des salaires des enseignants et du personnel d’entretien et servons deux jours par semaine un repas eux enfants de l’école primaire.

 

-          Le développement rural :

 

o   Création d’une ferme pédagogique agroécologique en 2011, axant son travail autour de la promotion des bonnes pratiques agroécologique et la formation des femmes et élèves souhaitant participer à nos activités. Création réalisée avec votre aide.

o   Création et soutien d’un organisme de micro-crédit sur la commune à hauteur de 14 Millions de CFA, auquel, là aussi, vous avez participé financièrement.

o   Création d’une banque céréalière villageoise active depuis 2013, en vue de réduire l’insécurité alimentaire durant les périodes de soudure (Mil) et de permettre l’accès à bas coûts aux aliments de première nécessité (riz et maïs)

o    

-          La santé :

 

o   Création et financement du poste de santé jusqu’à sa récente autonomisation. L’association reste pour autant partenaire de cette structure par l’apport de fonds et de médicaments, ainsi que l’envoi de stagiaires issus de différents Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) pour épauler l’infirmière lors de la période de vaccination et l’actualisation des carnets de santé.

 

-          L’apport de compétences :

 

o   Des stagiaires venus de différents horizons poursuivent des projets tuteurés soit en France tels les jeunes en formation Techniques de Commercialisation de l’IUT de Limoges qui nous aident à financer certains micro projets, tels les jeunes de l’ESCEM de Tours qui depuis trois ans participent chaque été de juin à août, à l’organisation et au financement d’un centre aéré et proposent leurs compétences pour améliorer les connaissances informatiques, créer une bibliothèque de plus de 1000 livres, aider à la formation, faire des remplacements de professeurs des écoles, etc.…. Deux  jeunes filles de l’Université de Bordeaux  en 2ème année de Master Professionnel Dynamiques Africaines sont venues nous rejoindre. Pour l’une c’est l’orientation recyclage des déchets, pour l’autre,  originaire d’Orléans et y résidant encore, c’est pour la mise en place d’une gestion des eaux usées.

o   Des VSI  : L’une, Claire, a permis la création de la ferme agroécologique. Un autre, Yvon,  a créé toutes les conditions pour faire du Tourisme équitable et solidaire, autour de cette superbe région de NDIONGOLOR. Un seul voyage a été organisé. Puis il y a eu les événements du Mali, puis Ebola, puis nous avons abandonné le Tourisme équitable dont les bénéfices étaient sensés financer la banque céréalière. Cependant nous gardons toujours ce projet dans nos cartons, qui pour 12 jours, 12 voyageurs et environ 1200 euros permet à un groupe de vivre des moments extraordinaires de découvertes et de partage avec la population. Et puis notre dernier VSI qui a terminé son contrat en décembre 2017, Jean-Baptiste qui fut chargé de dynamiser la ferme et de superviser l’école, dont il fut en dernier lieu le directeur.

o   Des stagiaires sénégalais :   Marie-Dominique, qui a participé à un stage d’une durée de 8 mois ; elle est issue des Universités sénégalaises.

 

 OBJECTIF PRINCIPAL DU PROJET

Garantir la sécurité alimentaire et le développement économique de la population de NDIONGOLOR.


OBJECTIFS SECONDAIRES

·         Donner accès aux habitants de NDIONGOLOR et de la région à une structure de formation aux techniques culturales agroécologique

·         Appuyer les entreprises rurales dans la transformation et la commercialisation des produits agricoles biologiques

·         Mettre en place un espace d’échange et de capitalisation entre les populations et les partenaires

·         Permettre le stockage et la conservation d’une réserve de Mil pour amortir la période de soudure.


CONTEXTE LOCAL

NDIONGOLOR est un village de la région de FATICK, situé dans l’ancien bassin arachidier du Sine-Saloum. Il est situé dans le département de FATICK arrondissement de TATTAGUINE, communauté rurale de DIOUROUP. Il est limité au sud par les villages de SOWANE et DIORAL, à l'est par le village de NDIOUNDIOUF, à l'Ouest par DIOUROUP et au Nord par le village de DOUDAME.

Peuplé de 5000 habitants, dont la quasi-totalité tire son unique revenu de l’agriculture et l’élevage (96%), il doit aujourd’hui faire face à des enjeux socio-économiques et environnementaux important.

Le village n’a échappé ni à l’appauvrissement généralisé du pays, ni à la fragilisation de son écosystème, ni aux récoltes médiocres liées à la baisse de la pluviométrie.

La détérioration des écosystèmes, liés aux périodes de sécheresse prolongées, à la monoculture et à la surexploitation des ressources forestières ont abouti à une situation environnementale fortement dégradée.

Ainsi durant l’hivernage 2014 les meilleurs agriculteurs n’ont pu récolter que 20% de leurs rendements habituels en Mil, tandis qu’une majorité de la population ne pouvait plus compter sur son stock dès le mois de Décembre. Sachant que cette céréale constitue la base de l’alimentation des populations locales, cette situation laisse place à une période de soudure longue et difficile en l’absence d’une réaction de la part des pouvoirs publics.

Les plus fortunés ont pu s’approvisionner dans les régions orientales du Sénégal, à la fois pour constituer leur réserve alimentaire, mais aussi pour spéculer en anticipant une hausse du prix du Mil qui est déjà en cours.

Pour le reste de la population, la faiblesse de ses revenus (environ 20 000 à 30 000 CFA par mois (soit entre 30 et 45 euros)), l’oblige à ne pouvoir compter que sur des ressources locales limitées.

Cette situation alarmante tend malheureusement à se répéter, à mesure que les mauvais hivernages s’accumulent et que les revenus tirés de l’agriculture ne parviennent pas à couvrir les besoins les plus élémentaires. C’est pourquoi nous avons financé la création d’un magasin villageois capable de fournir les céréales nécessaires à l’alimentation humaine en période de soudure, à des prix largement compétitifs.


ORIGINES ET HISTOIRE DE L'ACTION

Actives depuis 2004 l’association SEN-EGALITE et son partenaire FOGOLA F.C  sont engagés sur plusieurs projets de développement au niveau du village. Outre des activités de microcrédit, la construction d’une école, le soutien apporté à la création du dispensaire, elles ont mis en place en 2011 une ferme agro-écologique capable de participer à la promotion des bonnes pratiques culturales. Dans une zone où l’activité agricole demeure souvent la seule source de revenu pour les ménages, insister sur la mise en place de pratiques respectueuses d’un écosystème fragile et adaptées aux réalités agronomiques locales paraissait une évidence.

Depuis les réalisations se sont enchaînées : 

·         Clôture des 2 hectares de la ferme

·         Creusement et équipement de 8 puits, alimentant la ferme et les populations alentours en eau potable.

·         Construction d’un poulailler servant au croisement d’espèces locales et de race

 La ferme, depuis presque 10 ans  a permis de pratiquer les techniques agro écologiques, grâce à une ferme expérimentale installée à proximité de notre village. Aujourd’hui nous avons créé  un espace d’innovation et de formation bénéficiant à tous ceux qui le souhaitent.

En effet dès l’origine du projet les partenaires ont souhaité impliquer les habitants dans la gestion et l’entretien de la ferme.

Ainsi ce sont plus de 180 femmes, issues des 6 quartiers de la localité, qui ont participé à l’arrosage, la mise en place des cultures et le fonctionnement de la ferme.

Cette organisation répond à un triple objectif :

·         permettre la diffusion des techniques maraîchères biologique

·         créer une activité génératrice de revenu pour les femmes. En effet 75% du produit des ventes de légumes leur revient, les 25% restant servant à régler les frais de fonctionnement et d’investissement de la ferme.

·         produire 12 mois sur 12 des produits biologiques vendus à des prix bien inférieurs à ceux du marché, garantissant ainsi un approvisionnement en quantité et qualité aux habitants du village.

Alors même que l’agroécologie au Sénégal devient source d’investissement publique et de subvention, notamment grâce au soutien de la FAO, la ferme de NDIONGOLOR doit saisir l’opportunité d’assoir sa légitimité, mais aussi de permettre aux populations de diversifier leurs activités.


LE PARTENAIRE LOCAL

L’association FOGOLA F.C, représentant l’ensemble des villageois, a été créée en 2005 et refondée en 2011 dans le but de relayer les besoins des populations auprès de son partenaires français, et de participer au développement du village.

Son rôle est de s’assurer que l’action de SEN-EGALITE est menée conformément à ses demandes, d’accompagner le partenaire français dans la mise en place de ses projets et de veiller au bon fonctionnement des structures mises en place.

Pour autant sa tâche n’est pas seulement exécutive, puisqu’elle peut le cas échéant amender les projets ou en proposer d’autres si la population le réclame. Les deux partenaires agissent donc en concertation, dans le respect des prérogatives de chacun, et dans le seul intérêt des villageois.

De plus l’association peut s’appuyer sur des partenaires institutionnels pertinents, grâce à la présence du chef du village dans ses instances, assurant la représentation de tous et garantissant la transparence de ses actions.


NOS BESOINS EN FINANCEMENT

Pour les années :

2016 : 50 000 € réalisés

2017 : 74 000 € réalisés

2018 : 35 000 € prévus au budget. Nous avons réduit au maximum nos investissements pour privilégier l’enseignement réservé aux  enfants.

2019 ? La question se pose de savoir comment poursuivre notre action commencée en 2003 ; Il ressort de notre sondage que les donateurs ont pour beaucoup orienté leurs dons vers de plus grosses ONG.

Siège social

68 Avenue de l'Europe 37100 TOURS

Site internet

https://

vous avez une question ?

M

MAZURIER Frédéric

27 juin 2020
A l'attention de Michel ROUSSEAU, président de l'association Sen-Egalité :

Bonsoir Michel, ci-joint une visite intéressante effectuée l'an dernier dans les pyrénées. Ce four solaire pourrait être utilisé très facilement sur le Sénégal.
Je dispose d'une petite documentation que je peux t'envoyer sur une adresse mail explicite.

Fraternellement,
Frédéric MAZURIER
fredericmazurier@orange.fr

PS : Ma femme Christine HEMERAY-MAZURIER est donatrice annuelle à ton association.

Le 24-10-2019 15:41, Fr ...voir plus. Répondre au commentaire de MAZURIER Frédéric
M

MAZURIER Frédéric

27 juin 2020
A l'attention de Michel ROUSSEAU, président de l'association Sen-Egalité :

Bonsoir Michel, ci-joint une visite intéressante effectuée l'an dernier dans les pyrénées. Ce four solaire pourrait être utilisé très facilement sur le Sénégal.
Je dispose d'une petite documentation que je peux t'envoyer sur une adresse mail explicite.

Fraternellement,
Frédéric MAZURIER
fredericmazurier@orange.fr

PS : Ma femme Christine HEMERAY-MAZURIER est donatrice annuelle à ton association.

Le 24-10-2019 15:41, Fr ...voir plus. Répondre au commentaire de MAZURIER Frédéric

Notre communauté

rousseau michele9b68e8f acb3 448c abc6 701cbb
Rejoindre la communauté

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association ROTARACT Club de TOURS
ROTARACT Club de TOURS
Association À tes Souhaits
À tes Souhaits
Association Les Pas de Léonie
Les Pas de Léonie
Association LES VENUS D'OR
LES VENUS D'OR