Complexe scolaire Denis Mukwege à Bukavu, RDC

par SISI NI KIVU (Nous sommes le Kivu)

Cette collecte est terminée.

Complexe scolaire Denis Mukwege à Bukavu, RDC

par SISI NI KIVU (Nous sommes le Kivu)

Cette collecte est terminée.

Complexe scolaire Denis Mukwege à Bukavu, RDC - SISI NI KIVU (Nous sommes le Kivu)

Récolte de fonds pour le complexe scolalire Denis Mukwege dans la région du Kivu en RDC. Cette école accueille 350 enfants.

Présentation du projet

 SISI NI KIVU (Nous sommes le Kivu en français) est une jeune association de loi 1901, destinée à informer, sensibiliser et agir contre le conflit en cours à l'Est de la République Démocratique du Congo, dans la région du Kivu.
Au départ SISI NI KIVU était ce que l'on pourrait appeler une "initiative citoyenne" avec comme outil le site Internet (qui est toujours le même) mettant à disposition des informations, des vidéos et des pistes d'actions à la portée de tous. La nécessité de structurer et d'officialiser s'est rapidement imposée. Notamment après avoir été sollicité par des journalistes et les internautes.

Le premier projet de développement que j'ai décidé de soutenir est le Complexe Scolaire Denis Mukwege à Bukavu, au Kivu (École Privée Agrée par Arrêté Provincial No 007/GP-SK/MINPRO/EPSP-SL-CA-INF et en collaboration étroite avec les services de l’état (ministère de tutelle, la division et l’inspection provinciale de l’enseignement primaire et secondaire).


Créé par le célèbre chirurgien dit "l'homme qui répare les femmes" et toute l'équipe de l' hôpital de Panzi, cette école est un véritable refuge au milieu du chaos et scolarise 350 enfants, en majorité des orphelins de guerre et des enfants de la rue. Malheureusement, cette structure  est menacée par le manque d'argent.

Je ne peux me résoudre à cette injustice !

Origine du projet

La République Démocratique du Congo est un des pays les plus riches du monde en ressources naturelles. Pourtant sur le plan économique, c’est le deuxième pays le plus pauvre au monde ! Ce paradis terrestre possède un sol d’une fertilité exceptionnelle regorgeant de minerais précieux en quantité quasi inépuisable.
Malheureusement, ce qui devrait permettre à ses habitants de vivre dans l’aisance et de se développer apparaît comme un véritable fardeau. La région du Kivu dans l’est du pays, est un authentique "Far West" où les milices contrôlent le territoire et pillent les ressources minières pour le compte de multinationales étrangères, occidentales en majorité.

Ce qui est présenté à la face du monde comme un conflit purement ethnique masque en réalité des enjeux bassement économiques. Depuis 20 ans, un conflit sanglant et d'une rare violence fait rage.

Vous n'êtes peut être pas au courant tant le silence médiatique est honteux !


En effet, le nombre de morts est difficile à déterminer en raison de l'arrêt de la comptabilisation et de l'absence de rencensement. On estime tout de même celui-ci à :


- plus de 6 millions de morts

- plus d'1 million de femmes violées et torturées (mais aussi des fillettes et des bébés)


Sans compter les enfants soldats, les déplacements de populations, l'exploitation illégale des minerais (utilisés pour les smart phones), la destruction des forêts pour le bois et l'huile de palme, le trafic de faune sauvage...

Tout cela sur fond d’extrême pauvreté et de corruption.


Cette vidéo vous permettra de comprendre la situation dans sa globalité :

https://www.youtube.com/watch?v=NMtgHzXZnIg

A quoi servira l'argent collecté ?

- Salaire mensuel des enseignants et ouvriers

- Consommables (craie, eau, électricité, hygiène, entretien des bâtiments)

- Repas et collations

- Transport des enfants

- Carburant

- Entretien des cars

- Matériel informatique

- Taxes

L'association

Je m'appelle Oumy Diallo, je vis à Paris et suis née en 1990. J'ai pris connaissance de la situation au Kivu en mars 2014 suite à la diffusion du reportage Larmes de Guerre sur France 2. J'ai évidemment été  profondément bouleversé par le calvaire et la force de ces femmes et de ces enfants. Ce sentiment ne m'a jamais quitté...
J'ai alors chercher à en savoir plus pour comprendre comment cette tragédie pouvait avoir lieu en ce moment même dans l'indifférence générale et le silence de la Communauté Internationale.
En novembre 2014,  Congo, un médecin pour sauver les femmes m'a réellement donné "l'impulsion" nécessaire. Un regard pragmatique et une volonté de dénoncer les raisons occultes et "bassement économique" de ces atrocités émanait de ce documentaire. La situation politique et militaire du pays y est évoquée ce qui m'a permis de placer les faits dans un contexte plus précis. La question "Que peut-on faire?" revenait sans cesse autour de moi et me hantait tout comme les témoignages de ces femmes courageuses que j'admire tant.
Quand le Dr Mukwege a reçu le prix Sakharov, son discours a fait écho en moi et c'est de là que je suis partie pour concevoir cette campagne. A mon humble niveau je souhaite faire reculer l'indifférence et l'individualisme. En tant que consommateur nous devons prendre conscience de l'impact  de nos choix et refuser la barbarie ainsi que l'impunité.

Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros

Lancer ma collecte !

SISI NI KIVU (Nous sommes le Kivu)