Société d'Agriculture Arts et Belles lettres de la Loire

Éducation et formation

Notre société a été créée en 1786, à l'époque des sociétés savantes. Son objectif était de diffuser le savoir, les connaissances scientifiques, le progrès, auprès des agriculteurs de la Loire. Aujourd'hui, elle se donne pour but d'être une passerelle entre la société civile et le monde agricole.

Nos actions en cours

Nous sommes actuellement en train de mettre en place nos prochaines initiatives. Revenez bientôt pour ne rien manquer !

Qui sommes-nous ?

La Société d’agriculture, industrie, sciences, arts et belles lettres de la Loire est entrée dans le 3è millénaire à l’âge respectable de deux cent quarante ans, avec la volonté de prouver que ses principes fondateurs : contribuer à la création et à la richesse intellectuelle, n’ont rien perdu de leur actualité ni de leur pertinence. Elle est issue du Bureau d’agriculture installé à Saint-Étienne, le 12 mai 1761, par la Société royale d’agriculture de la généralité de Lyon.

Réorganisée le 1 mai 1822 sous le nom de Société d’agriculture, arts et commerce de l’arrondissement de Saint-Étienne, elle devient en 1833 Société industrielle de Saint-Étienne, et en 1844 Société agricole et industrielle. En 1857, ayant absorbé la Société des sciences naturelles de Saint-Étienne, elle élargit ses compétences à l’ensemble de l’espace ligérien, en prenant le vocable sous lequel elle est connue aujourd’hui. Au lendemain du 4 septembre 1870, elle procéda sans regret à l’ablation de l’adjectif « impériale » que lui avait imposé Napoléon II

UNE SOCIETE ACADEMIQUE

Se distinguant des deux autres sociétés d’agriculture existant alors à Montbrison et à Roanne, la Société d’agriculture de la Loire n’a pas limité ses travaux aux seules questions agronomiques.

L’organisation régulière de comices et concours agricoles cantonaux, maintenus jusqu’à la veille de la deuxième guerre mondiale, cette organisation atteste, certes, l’attention de la Société à promouvoir les progrès de l’agriculture, aussi bien dans la préconisation des productions que dans la promotion des techniques et des matériels.

De même, la Société a-t-elle expérimenté pendant soixante ans les engrais artificiels, avant de conclure au bien-fondé de leur emploi, ou encore, consacré vingt ans à la lutte contre le phylloxera et la reconstitution des vignobles. Mais elle était d’abord une société « académique », au sens de réunion de savants, d’artistes, de gens de lettres. Elle a longtemps tenu lieu de tout, accueillant industriels et ingénieurs des mines, médecins et pharmaciens, archéologues, botanistes et zoologistes, historiens et géographes, avocats, notaires et avoués, fonctionnaires territoriaux et élus locaux.

UN TRESOR LES BULLETINS ET ANNALES

Les comptes rendus, communications et autres mémoires produits par ses membres ont été publiés  sans discontinuer, de 1823 à 1939, sous l’intitulé de Bulletin puis d’Annales. Ce fonds de soixante-dix-sept volumes reliés, conservé longtemps à la Chambre d’agriculture de la Loire, est désormais déposé à la Médiathèque de Saint-Étienne. Il est ouvert aux chercheurs, universitaires ou amateurs, conformément aux dispositions prises le 22 août 1989 de « maintenir la Société dans la plénitude de ses statuts et de ses activités».

Un de ses sociétaires, journaliste honoraire, Jean TIBI, a exploité la masse d’informations contenue dans ces publications, pour écrire l’histoire de la Société, parue en 1998 sous le titre ‘’LES SEMAILLES DE LA PENSEE’’.

Se trouvant à l’origine du débat proposé le 3 décembre 1999 à Goutelas, au cours du Colloque sur « les STRATEGIES AGROALIMENTAIRES dans la LOIRE », la Société se conforme aux orientations qu’elle s’est donnée en1989 : encourager les recherches, études, publications d’ouvrages relatifs à l’agriculture et au milieu rural du département de la Loire sans pour autant récuser l’élargissement de ses réflexions et initiatives aux autres secteurs de l’économie, de la culture, du social ligériens.

Ces orientations ne font, d’ailleurs, que se conformer à l’histoire de la Société, lieu de rencontre d’hommes et de compétences de tous horizons, aux intérêts quelquefois divergents, mais capables, dans un contexte de neutralité constructive, d’en tirer le meilleur parti au service de la communauté.

 

Depuis, la Société a poursuivi ses travaux dans quatre directions principales :

- Faciliter la publication d'ouvrages ayant trait à la mémoire de l'agriculture et du monde rural,

- Permettre aux lycées agricoles de traiter le sujet de culture générale proposé chaque année par le ministère au cours d'une journée rassemblant tous les élèves des classes BTSA du département,

- Établir des liens en vue de réaliser des activités communes dans les domaines de la connaissance, de la culture, avec des associations ou instances voisines et amies : Organisations professionnelles agricoles, Comices et Expositions agricoles, Associations des Membres de l'Ordre du Mérite Agricole, des Écrivains et Artistes Paysans, des Retraités des Organisations Agricoles, Centre Culturel de Goutelas, AFDI, et autres.

La Société envisage également d'organiser à la demande d'organisations professionnelles, culturelles et sociales des rencontres publiques sur des sujets d'actualité.

 

Contact : 

Michel Prost – 951 Chemin des Bruyères – 42190 SAINT NIZIER s/ Charlieu – 04.77.60.71.08 – chel.prost@orange.fr

 Secrétaire : Patrick BREYTON 32 rue des echauds, 42170 St Just St Rambert 06 23 72 20 22.

Patrickbreyton484@gmail.com 

 Mail de la société d’agriculture : ste.agriculture.belleslettres@gmail.com