SOEURS DE LA PERPETUELLE INDULGENCE - COUVENT DES MONTS-

Défense des droits

Association qui lutte contre toutes discriminations, LGBTQI+++ phobies, Prévention contre le VIH et toutes les maladies sexuellement transmissible, Honorer la mémoire des disparus, victime de discriminations et ou de D'IST, et Promouvoir le joie multiverselle et rejeter la honte culpabilisatrice.

Nos actions en cours

Nous sommes actuellement en train de mettre en place nos prochaines initiatives. Revenez bientôt pour ne rien manquer !

Qui sommes-nous ?

En 1976, une comédie musicale va être revisiter aux USA et plus précisément à San Francisco  par 3 comédiens. 

Ils vont allez demander de l'aide à un couvent pour obtenir des vêtements, costumes pour ce spectacle mais ils se garderont bien de dire que les robes de bonnes sœurs seront portées par des hommes et en plus gay.

A la fin du spectacle, les robes de nonnes sont rangées dans une boite et oubliées, enfin pas trop longtemps, car en 3 ans après, elles vont ressortir !

Le  Samedi Saint  1979, quatre amis vont ouvrir cette fameuse boite et revêtir les robes de bonnes sœurs qui avaient été reçues du couvent en 1976; ils s'arment de mitraillettes à eau rose et déboulent dans Castro, au lieu gay et lesbien de San Francisco.

 Quelle surprise, les garçons et les filles affluent vers ces personnages hauts en couleurs et en cris et commencent à se confier à celles qui devinrent nos Fondeuses?!

Cette plaisanterie de base a immédiatement permis de répondre à un besoin d'écoute sans jugement que l'on rencontre encore aujourd'hui dans chacune de nos actions. Plusieurs femmes et hommes, LGBT+ et hétérosexuels rejoignent le groupe, et un an plus tard, le nom «?The Sisters of Perpetual Indulgence, Inc.?» est créé et déposé, et les actions de récoltes de fonds au profit des malades du cancer commencent. 

Les Sœurs participent également aux manifestations contre le nucléaire. 

Rappelons que nous sommes en l'an 10 de l'après Stonewall (1979), l'épidémie de sida ne fait pas encore ses ravages.

 Les interventions de nos Sœurs se fondent sur deux vœux principaux?: «?Expiating Stigmatic Guilt?» et «?Promulgating Universal Joy?».

Ces vœux  doivent permettre à toutes celles et ceux qui souffrent de la haine des autres et de la haine de soi-même de rejeter les fondements de base de la société  visant à diviser le monde en deux catégories, l'hétérosexuel dominant (image de la pseudo normalité judéo chrétienne) et les restes de l'humanité. 

Dans ces restes nous trouveront les femmes, les homosexuels…., et toutes les minorités qui puissent exister.

Et puis, dès 1981, arrive une maladie nouvelle qui sème stupeur et désolation. Une maladie qui s'attrape par le sang, par le sperme, par la fécondation, par tout ce qui est à la base de la vie. Une maladie qui va semer la peur, la tristesse, …

 Les Sœurs, plutôt que d'interdire l'amour physique qui permet à l'individu de se libérer des interdictions religieuses de tout bord, ont choisi de promouvoir l'amour heureux, l'amour libre, qui se fonde sur le respect de soi et sur celui de ses partenaires en se protégeant.

En 1982, elles sont les premières au monde à diffuser un pamphlet intitulé «?Play Fair, Play Safe?»

Les relations amoureuses entre personnes consentantes ne sont pas un péché, protégez vous, protégez vos partenaires, un log travail de prévention débute, les sœurs vont notamment distribuer du matériel de prévention: capotes, digues dentaires, ….

Des sœurs des USA vont venir en France et crée le premier couvent; d autres vont voir le jour au fils du temps.

Les couvents de  France vont aussi avoir l'idée de créer des “ressourcements”, chaque couvent a son propre fonctionnement et sa propre organisation dans ces projets,

Les diverses collectes réalisées tout au long de l'année va permettre de financer ces séjours lors desquels des personnes malades sont emmenées à la mer, à la montagne, à la campagne durant quelques jours afin de se poser et de pouvoir partager des moments chaleureux. Des ateliers sont organiser afin de reprendre confiance en soi.