Remise à neuf du métier mécanique de tissage façonné

par Soierie Vivante

Remise à neuf du métier mécanique de tissage façonné

par Soierie Vivante

Grâce à vous, notre objectif a été atteint en l'espace d'un mois, merci !

Notre campagne n'est pas terminée et vous pouvez toujours nous aider en faisant un don, le devis total s'élevant à 14.000€. 

Objectif 150% ? :-)

Merci d'avance  !



Présentation de l'association


Soierie Vivante a vu le jour en 1993 grâce à la ténacité et la passion d’un petit groupe, des artisans comme Madame Letourneau et Monsieur Mattelon, des historiens, des universitaires et des professionnels du textile lyonnais, des habitants et des responsables municipaux, tous soucieux de préserver les richesses et l’originalité du quartier

Depuis 1994, Soierie Vivante est chargée par la Ville de Lyon de la gestion de l’atelier de passementerie, devenu Atelier Municipal. Depuis 2013, la Ville de Lyon, après avoir acheté l’atelier de tissage, l’a fait mettre aux normes de sécurité, et a fait confiance à Soierie Vivante pour le présenter au public.

Soierie Vivante est la seule association de sauvegarde du patrimoine de la soie à Lyon. Association loi 1901, elle est reconnue d'intérêt général. L'association propose des visites commentées avec démonstrations sur les métiers à tisser, ainsi que des activités pour les enfants (séances de tissage, anniversaires...) et pour les adultes (séances de tissage).

Située au cœur de la Croix-Rousse, l’association Soierie Vivante sauvegarde les deux derniers ateliers de tissage - logis de canuts appartenant à la Ville de Lyon. Soierie Vivante accueille le public in situ, fait fonctionner les métiers à tisser sauvegardés, et assure la conservation des techniques, des savoir-faire et des documents d'archive.

Soierie Vivante, c’est…


- Des visites guidées avec démonstrations sur les métiers à tisser dans les derniers ateliers-appartements de la Croix-Rousse. Le "bistanclaque pan" des métiers (onomatopée caractéristique) rend la visite sonore et inoubliable !

- Des activités pédagogiques organisées pour les enfants : séances de tissage (7/12 ans), visites découvertes (4/6 ans). Il est important pour l’association de sensibiliser les plus jeunes à ce patrimoine si particulier

- Des activités créatives adaptées à tous : apprenez à tisser en famille ou entre amis ! 

- Une boutique où sont offerts à la vente des articles de soie réalisés par les soyeux de Lyon ou de la région, des livres traitant de la soierie sous toutes ses formes, ainsi que différents produits fabriqués à notre demande par une association s’occupant de formation et de réinsertion de personnes en difficulté… 

Origine du projet


L’atelier municipal de tissage

Créé au 19ème siècle, l’atelier présente un grand intérêt historique car il est le dernier atelier familial de tissage de la Croix-Rousse. Son architecture intérieure intacte est représentative de celle de la dizaine de milliers d’ateliers familiaux qui occupaient la Croix Rousse au 19ème siècle. Les 65 m² de ce lieu de production et de vie comprennent à la fois un espace dédié à la vie de famille, avec une cuisine et une sous-pente (chambre à coucher en mezzanine, située au-dessus de la cuisine), et aussi l'atelier, avec ses métiers à tisser. Soierie Vivante organise des démonstrations de tissage sur un métier à bras (manuel) du 19ème siècle et sur les métiers mécaniques (électriques), ayant fonctionné pour faire de la production jusqu’en 1990. 

Le matériel de tissage 

L'atelier comporte trois métiers à tisser : deux d'entre eux sont relativement récents, datant des années 1950. Le troisième est un "bistanclac", métier à tisser à bras caractéristique du 19ème siècle. 

Ces trois métiers ont été fabriqués à proximité et sont équipés de mécaniques conçues et fabriquées à la Croix-Rousse (Verdol, Staübli et Jacquard), avec des montages "à la lyonnaise". 

-le bistanclac, ou métier à bras, est un métier d'uni comportant une mécanique Jacquard de type 104 

-le premier métier mécanique comporte un montage à la corde d'une chaîne de 11 200 fils de chaîne 

-le second métier mécanique est un métier d'uni en grande largeur avec une ratière servant à la lecture du dessin

Cet ensemble unique a été sauvé par la Ville de Lyon !

A quoi servira l'argent collecté ?


Le métier mécanique de tissage façonné est à son emplacement d’origine dans l’atelier ayant appartenu à M. et Mme Fighiera. Il date de 1950. Il a un bâti SACM, un système Pick-Pick Fumat, un empeignage de 135cm et une chaîne de 11 200 fils. Il est équipé d’une mécanique Verdol synchronisée de 1344 crochets qui date du début des années 60.

Ce métier est utilisé pour tisser des étoffes entièrement en soie ou soie et coton destinées « à la robe » d’après les modèles exécutés par M. et Mme Fighiera dans les années 60. Il est le seul de ce type encore en activité dans la région lyonnaise.

Deux interventions sont à effectuer sur ce métier, changer la chaîne et poser un nouveau harnais. Si ces deux interventions ne sont pas réalisées rapidement, le métier risque de s'abîmer encore plus et, à terme, il ne pourra plus fonctionner du tout. La somme récoltée grâce à  vous nous permettra de financer une partie de la remise à neuf. Le reste du montant dont nous avons besoin sera pris en charge par l'association elle-même. 


1. La chaîne

Voici à quoi ressemblent les fils de chaîne du métier à tisser :

undefined

La chaîne actuelle arrive à son terme. Le coût total de changement de la chaîne s'élève à 3545,00€ répartis de la manière suivante :
- Ourdissage d'une chaîne en soie de 11200 fils de 150 à 200 mètres : 1500€ HT
- 15kg de soie à 103,00€/kg : 1545€ HT
- Nouage sur place + transport du matériel : 500€

Il faut couper la chaîne actuelle, démonter l’ensouple arrière du métier et la livrer à l’entreprise qui se chargera de l’ourdissage et de la pose de la nouvelle chaîne sur l’ensouple. L’ensouple réinstallée sur le métier, il faut passer la chaîne dans les mailles et entre les dents du peigne grâce à une machine.

La chaîne arrive à son terme sur le rouleau...

undefined


2. Le harnais

Le harnais du métier à tisser est en très mauvais état. Il se compose des fils d’arcade, des goussets en coton, des mailles et des plombs. Le harnais correspond à l’ensemble des fils d’arcade d'un métier à tisser, au moyen desquels les fils sont baissés ou levés pour livrer passage à la navette. 

undefined

undefined

undefined

Le harnais permet à la mécanique d’assurer la levée des fils de chaîne. Le coût total de changement du harnais s'élève à 9636,80€ répartis de la manière suivante :
- 1 Planche d'empoutage : 350,00€ TTC
-11200 arcades à 0,09€ l'unité : 1008,00€ TTC
- 11200 mailles à 0,40€ l'unité : 4480,00€ TTC
- Port et emballage : 360,00€ TTC

Pour le montage : 
- Assemblage mailles fuseaux goussets : 1008,00€ TTC
- Lissage hauteur des mailles : 1344,00€ TTC
- Remettage : 1008,00€ TTC
- Piquage en peigne : 78,80€ TTC

Dans l’industrie, il est changé tous les 10 ans. Celui du métier mécanique remonte à l’époque des époux Fighiera. Les bénévoles le réparent régulièrement. 
Le changer en même temps que la chaîne semble être une opportunité d’autant plus que le savoir-faire se perd et qu’il sera de plus en plus difficile de trouver des personnes capables d’exécuter ce travail. La synchronisation des deux opérations est logique. Il faut passer la chaîne, régler le métier et faire des essais chaque fois.

Les bénévoles de Soierie Vivante n’ont pas le temps de réaliser cette intervention lourde car ils doivent assurer la maintenance des autres métiers, faire les visites, travailler dans les entrepôts municipaux de Corbas.  

Notre équipe


Ancrée à la Croix Rousse, notre association adhère à plusieurs associations croix-roussiennes: la République des Canuts, Croix Rousse le Village, la Croix Rousse n'est pas à vendre, l'Esprit Canut... Et à plus large échelle, à des associations de valorisation du patrimoine telles que Patrimoine Aurhalpin, Cité de la Soie...

undefined

Plus de 250 adhérents. 

Une vingtaine de bénévoles actifs : anciens travailleurs textiles pour la plupart, mais également des professeurs, médecins, ingénieurs, passionnés de tissage, d’histoire de Lyon et de son activité de prestige : la soie. 

Trois animatrices du patrimoine, salariées indispensables au fonctionnement et à la bonne marche de l’association. 

De nombreux stagiaires à formation élevée (de bac+2 à bac+5) toute l’année, désireux d’approfondir leurs connaissances culturelles et historiques, et qui participent pleinement aux activités de l’association. 

Les contreparties en images


undefined


Donner 5 euros - soit 1,7€ après déduction fiscale

Remerciements sur notre site et la page Facebook

Donner 10 euros - soit 3,4€ après déduction fiscale

Contrepartie précédente + 1 poster + 1 bobine vide à retirer à l'association ou envoyés par courrier

Donner 20 euros - soit 6,8€ après déduction fiscale

Remerciements sur notre site et la page Facebook + un circuit de visite pour une personne comprenant la visite de nos deux ateliers durant laquelle vous verrez le métier mécanique de tissage façonné à retirer à l'association ou envoyés par courrier

Donner 50 euros - soit 17€ après déduction fiscale

Remerciements sur notre site et la page Facebook + un circuit de visite pour une personne comprenant la visite de nos deux ateliers durant laquelle vous verrez le métier mécanique de tissage façonné + 1 livret "De fils d'or et d'argent" à retirer à l'association ou envoyés par courrier

Donner 100 euros - soit 34€ après déduction fiscale

Remerciements sur notre site et la page Facebook + un circuit de visite pour quatre personnes comprenant la visite de nos deux ateliers durant laquelle vous verrez le métier mécanique de tissage façonné + 1 livret "De fils d'or et d'argent" + 1 poster + 1 bobine vide à retirer à l'association ou envoyés par courrier

Donner 200 euros - soit 68€ après déduction fiscale

Remerciements sur notre site et la page Facebook + cotisation à l'association offerte + 1 séance tissage privative pour adultes à retirer à l'association ou envoyés par courrier

Association Soierie Vivante

Soierie Vivante

Soierie Vivante est la seule association d’intérêt général à but non lucratif pour la sauvegarde du patrimoine de la soie à Lyon.

Maurice RIVAT
26/04/2017
Anonyme
26/04/2017
Danielle BROCHIER
26/04/2017