Formulaire d'adhésion Soli'Niort

par Soli'Niort

Adhésion valable du 20/12/2018 au 31/12/2019

Formulaire d'adhésion Soli'Niort

par Soli'Niort

Choix de l'adhésion

Adhérents

Récapitulatif

Finalisation

Adhésion standard

Le tarif d'adhésion pour l'année 2018 est fixé à 2€. Il octroie le titre de membre adhérent, permettant l'accès aux documents de l'association et aux activités proposées ainsi que la participation aux Assemblées Générales avec voix délibérative.

2,00 €

Adhésion de soutien

Une adhésion supérieure à 2€ confère le titre de membre bienfaiteur. Honorifique, il octroie les mêmes droits que ceux détenus par les membres adhérents.

Souhaitez-vous ajouter un don à Soli'Niort en plus de votre adhésion ?

Montant à payer pour la durée de l'adhésion :
0 €
Formulaire d'adhésion Soli'Niort - Soli'Niort

Formulaire d'adhésion Soli'Niort

Qui sommes-nous ?

Soli’Niort est une association niortaise créée en février 2018 qui porte un projet innovant d’épicerie coopérative et solidaire ouverte à tous. Elle participe à la rénovation des mécanismes de solidarité alimentaire à l’échelle de la CAN[1], par la reprise et l’amélioration des activités de deux épiceries sociales[2].


Pensé dans le cadre de la charte alimentaire de Niort, le projet révèle le dynamisme et le potentiel d’innovation de deux structures expertes des questions sociales : le CCAS[3] et le Secours Catholique. Par ailleurs, s'ajoutent la motivation de progresser ensemble dans la considération de l'être humain, et la volonté d’une meilleure prise en compte des territoires sur les plans environnementaux et économiques.


Pourquoi changer de modèle alimentaire ?

À l’heure où de nouveaux types de précarité font leur apparition (travailleurs pauvres, précarité énergétique, etc.), le budget alimentaire est souvent le premier poste sacrifié pour maintenir une certaine économie familiale. Le recours à l’aide alimentaire ou la diminution des prises quotidiennes peuvent pourtant avoir de lourdes répercussions sur les ménages : hausse des frais de santé, comportements d’auto-exclusion, dégradation des rapports familiaux, et bien d’autres.  Face à ces phénomènes précisément identifiés, les professionnels doivent repenser leurs dispositifs pour faciliter l’inclusion sociale et citoyenne des personnes, diminuer le caractère stigmatisant des espaces d’aide alimentaire et améliorer la qualité des denrées distribuées.


À ces questions sociales s’ajoutent également des urgences environnementales. Il est essentiel de développer des modèles permettant au plus grand nombre d’accéder à une alimentation durable (production responsable, vrac ou emballages recyclables, etc.). Sans transformation globale du comportement d’achat des consommateurs, il est peu probable que les autres acteurs de la chaîne alimentaire se dirigent vers une réelle prise en compte de l’environnement.


Enfin, la crise agricole[4] qui s’est installée depuis quelques années en France prouve l’importance de relocaliser nos systèmes alimentaires pour en conserver la maitrise. Là encore il est questions de changer d’habitudes afin de soutenir l’économie locale, l’emploi, et prévenir l’apparition de nouvelles pauvretés. L’adoption d’une logique de coûts/bénéfices globaux par les professionnels de l’aide alimentaire fait partie des leviers à actionner, notamment sur les questions d’approvisionnement des dispositifs.

 

 Le concept : la solidarité comme mode de vie

Basée sur la prise en compte de l'humain, de l'environnement et de l'économie locale, cette épicerie « nouvelle génération » fonctionnera selon le principe d'une tarification solidaire des denrées. Les adhérents disposeront d’une carte magnétique à présenter en caisse, adaptant automatiquement le prix des denrées aux moyens de chacun :

Les personnes disposant de faibles ressources bénéficieront de réductions sur leurs achats, pouvant aller jusqu’à 70% du panier. Le niveau de réduction accordé dépendra des situations financières de chacun et sera fixé par les organismes sociaux prescripteurs.

Les personnes disposant de ressources leur assurant un niveau de vie décent paieront le prix réel des produits, la marge collectée sur les achats servant à financer les charges de l’épicerie et le fond de solidarité permettant les réductions.


Dans un contexte de diminution des subventions publiques aux associations, le principe de tarification solidaire confère une plus grande autonomie financière à la structure et assure ainsi sa pérennité.


Cette solidarité se déclinera également dans les processus d’approvisionnement : l’association s’est dotée d’une charte des achats pour encadrer la relation avec ses fournisseurs et construire des partenariats intelligents favorisant le local, les circuits courts et la coopération. Par respect pour les cultures et habitudes alimentaires de chacun, l’épicerie proposera également une gamme de produits classiques de grande consommation.


Enfin, un espace de vie sera adossé à la surface de vente pour tendre vers une démarche de vivre-ensemble. Outre l’importance de lutter contre l’augmentation des situations d’isolement[5], ce lieu assurera la cohésion de la communauté d’adhérents en proposant de nombreuses activités socioculturelles.


L'ouverture de l'épicerie est prévue pour janvier 2020 !


Faire réseau pour la transformation des territoires

Fin 2018, l’association comptait un bureau de 3 membres, un conseil d’administration de 12 membres, une centaine d’adhérents, une trentaine de bénévoles actifs et un salarié à plein temps. Il est prévu de doubler le nombre d’adhérents, de bénévoles et de salariés à horizon janvier 2020. Dans un contexte où de nombreuses associations locales peinent à mobiliser de nouveaux bénévoles, Soli’Niort a su convaincre des personnes de tous âges et de toutes catégories sociales de s’engager au service d’un projet de développement durable (piliers d’actions environnementaux, sociaux et économiques).


A chaque étape du projet, Soli’Niort fait la rencontre d’acteurs du territoire et construit avec eux de nouvelles dynamiques au service du bien commun. Des collaborations sont ainsi en cours avec de nombreux acteurs associatifs locauxmais également des acteurs du monde agricolede la recherche en sciences socialesde la solidarité ou de la santé.

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

N’hésitez pas à parcourir notre site internet www.soliniort.fr ou à nous contacter au 07 50 49 07 54 - soliniort@gmail.com



[1] Communauté d’Agglomération du Niortais.

[2] Les épiceries de l’Escale et du Secours Catholique.

[3] Centre Communal d’Action Sociale.

[4] Selon la MSA, 30% des agriculteurs gagnaient moins de 350€ par mois en France en 2016.

[5] Les solitudes en France ; Fondation de France, 2010-2016.

Signaler la page