ANCIEN BULLETIN D'ADHESION

par Solidarité Paysans Puy de Dôme

Adhésion valable du 05/12/2019 au 31/08/2020

ANCIEN BULLETIN D'ADHESION

par Solidarité Paysans Puy de Dôme

La date limite d’adhésion est dépassée !

Pour plus d’informations, rapprochez-vous de l’association organisatrice

Voir la page
ANCIEN BULLETIN D'ADHESION - Solidarité Paysans Puy de Dôme

ANCIEN BULLETIN D'ADHESION

Depuis 2006, Solidarité Paysans en Auvergne soutient les agriculteurs en difficulté par la mise en place d'accompagnements individuels. Ceux-ci sont réalisés par des binômes salarié-bénévole, ces derniers étant eux-même actifs ou retraités du milieu agricole. Cet accompagnement passe par différentes phases au sein desquelles l'écoute est une priorité. Ainsi, un diagnostic technique et financier est réalisé avec pour objectif la mise en place d'un plan de sortie de crise afin d'atteindre une situation financière stable. Aujourd'hui, Solidarité Paysans en Auvergne réalise chaque année plus de 250 accompagnements, parmi lesquels 70% débouchent sur le maintien de l'exploitation.

Adhérer c'est affirmer que l'association doit vivre et continuer d'aider les agriculteurs en difficulté ! Vous enverrez ainsi un message fort aux autres membres déjà présents (agriculteurs accompagnés, bénévoles,administrateurs) ainsi qu'à l'ensemble du monde agricole. Ce message pourrait se résumer ainsi  : "Nous sommes nombreux à défendre les droits des agriculteurs en difficulté".




Informations fiscalité

Le don à Solidarité Paysans Puy de Dôme ouvre droit à une réduction fiscale car il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts.

Particulier

Particulier : Vous pouvez bénéficier d'une réduction d'impôt égale à 66% du montant de votre don, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

Organisme / Entreprise

Entreprise : l’ensemble des versements à Solidarité Paysans Puy de Dôme permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les sociétés de 60% du montant de ces versements, plafonnée à 20000€ ou 5 ‰ (5 pour mille) du chiffre d'affaires annuel hors taxe de l’entreprise. En cas de dépassement de plafond, l'excédent est reportable sur les 5 exercices suivants.

Signaler la page