Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de Solidarité pour Esteban pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

Objectif départ de 10 enfants en centre de rééducation intensive en Pologne

par Solidarité pour Esteban

Objectif départ de 10 enfants en centre de rééducation intensive en Pologne - Solidarité pour Esteban

Objectif départ de 10 enfants atteints de paralysie cérébrale en centre de rééducation intensive en Pologne en août 2018

Séjour de 2 semaines du lundi 6 au samedi 18 août 2018

Au Centre 3K

Aux manettes, un collectif de trois associations : Sur les pas de Noam, Solidarité pour Esteban et Regard de bébé plume qui ont pour ambition de collecter 2 000€ par famille soit 20 000€ au total.


Qu’est-ce que la paralysie cérébrale ?

La paralysie cérébrale aussi connue sous le nom d’Infirmité Motrice cérébrale (IMC) est la séquelle d’une atteinte cérébrale précoce qui peut intervenir avant, pendant ou durant deux années après la naissance.

Chaque année en France, 1 800 enfants naissent avec une paralysie cérébrale rendant incertain leur développement moteur et cognitif.


Quelles thérapies ?

Les enfants diagnostiqués sont orientés, selon leur âge et leur besoin, à la demande de leurs parents et sous réserve de places disponibles, vers des structures (CAMSP, SESSD, SESSAD … ) qui dispensent des séances de psychomotricité, kinésithérapie, orthophonie…

Mais cette prise en charge de l’Etat français est insuffisante. Lorsqu’en France les enfants bénéficient d’une séance d’1h par semaine, dans d’autres pays du monde comme la Pologne, ce sont 4h journalières de soins pluridisciplinaires et adaptés aux besoins de l’enfant qui sont proposés.

Aussi, afin de pallier les lésions cérébrales et permettre à leurs enfants d’appréhender un jour la marche, la parole et d’envisager l’autonomie, les familles n’ont d’autres choix que de compléter les apprentissages dispensés par ces structures en leur offrant sur leurs fonds propres des séances supplémentaires en libéral et en se dirigeant vers des thérapies alternatives non prises en charge par la Sécurité Sociale qui ont pourtant fait leurs preuves (Neurofeedback, CME-MEDEK, éducation conductive…).

Toutes ces méthodes se basent sur la plasticité du cerveau, c’est-à-dire sur sa capacité à créer de nouvelles connexions pour remplacer celles qui ont disparues. C’est la répétition des mouvements qui permet l’intégration d’automatismes.

 

Quels moyens nécessaires ?

Tout ceci à un coût important. C’est donc pour aider ces familles et ces enfants que de nombreuses associations solidaires sont créées chaque année comme nos associations : Solidarité pour Esteban, Regard de bébé plume et Sur les pas de Noam. Nos trois associations, réunies en Collectif pour ce projet, estiment à environ 8 000€ annuel le coût des soins et des stages de rééducation de chaque enfant que nous accompagnons. 

Plus spécifiquement, un séjour de 2 semaines dans un centre de rééducation intensive en Pologne a un coût d’environ 2 000€ par famille.

 

Quelles actions menées ?

Nos associations visent à soutenir moralement les familles et à financer les soins de nombreux enfants handicapés moteurs. Au-delà de l’aide aux familles, nos associations se mobilisent toute l’année lors d’événements et sur les réseaux sociaux pour sensibiliser l’opinion à la paralysie cérébrale encore bien méconnue malgré les 17 millions de personnes atteintes dans le monde.

Aujourd’hui, notre Collectif d’associations se mobilise afin de permettre à 10 enfants et leurs familles de partir deux semaines en centre de rééducation en Pologne en août 2018.

 

Pourquoi la Pologne ?

Au-delà de l’aspect financier (les centres polonais sont plus accessibles que les centres espagnols, portugais ou brésiliens), la Pologne bénéficie de la compétence.

Ces centres de rééducation intensive, en stimulant tous les sens, en travaillant équilibre, renforcement musculaire, autonomie et en donnant confiance à l’enfant, lui permettent de réaliser de nombreux progrès. Comme lorsque l’on souhaite apprendre une langue, il est prouvé que l’intensif permet une intégration des apprentissages plus durable.

 

De plus, ils proposent au sein d’un même espace, sur place, un large panel de thérapeutes et d’équipements permettant de dispenser des soins variés (balnéothérapie, équithérapie, kinésithérapie, ergothérapie, hippothérapie, Lokomat, etc.) adaptés à chaque enfant selon son âge, son rythme, sa pathologie et ses possibilités.

 

Enfin, ces centres permettent à l’enfant et sa famille d’adopter un nouveau point de vue essentiel : savoir ce qui freine l’enfant et l’empêche de faire (au lieu de focaliser sur ce qu'il ne fera pas).

 

 Et concrètement ?

 

Les centres de rééducation intensive polonais proposent des solutions, des pistes de travail pour pallier le handicap et cela fonctionne comme en témoigne de nombreuses familles concernées par le handicap. 

En début de séjour un bilan est dressé et une liste de soins proposés et articulés autour d’un programme personnalisé pour chaque enfant. 

Les familles ont aussi un bilan de fin de séjour permettant de constater les améliorations, difficultés ou progrès de l’enfant. 

C’est un séjour complet qui vise à tirer profit du potentiel que chaque enfant a en lui. 

Enfin, le séjour groupé permettra aux différentes familles d’échanger sur leurs quotidiens et sur la vie dans le centre. Un soutien nécessaire à des milliers de kilomètres de leurs foyers.

 

Appel au don

 

Si les polonais ont accès à ces centres de rééducation intensive et que certains pays européens prennent en charge le coût du séjour ce n’est pas le cas de la France.

Les 2 000€ nécessaires pour accéder à un tel séjour sont donc supportés par les familles au prix de renoncements ou de sacrifices. Ce sont d’ailleurs parfois les « vacances de la famille ». Si ce coût est élevé il est tout relatif car il comprend l’hébergement, le transport, la nourriture et toutes les thérapies pour 15 jours. 

Alors vous aussi, devenez acteurs du développement moteur d’Esteban, Noam, Youna, Nino, Grégory et 5 autres enfants, en aidant à financer leurs départs en centre de rééducation intensive en Pologne. 

Faites un don et/ou donnez de votre temps en participant à l’organisation et la mise en œuvre des événements dédiés à financer le projet (randonnée simultanée, lâcher de lanternes, actions de sensibilisation sur les marchés, bourses aux jouets…).

 

 + d’infos :

 solidaritepouresteban.org

surlespasdenoam.fr

regard-de-bebe-plume.com

 

Vidéos reportages sur les séjours en centre de rééducation intensive en Pologne :

1er stage à Marzénia, association Regard de bébé plume : https://youtu.be/vjSbGTfkHN0

Vidéo In vivo, association Agir Ensemble contre l’IMC : https://www.youtube.com/watch?v=kHZ76Bc6Kxg

 

Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
S
Sylvie FURON
21/05/2018
C
Camille Federspiel
17/03/2018
S
Sophie RENAUX
01/03/2018
Signaler la page