Songda International

Autres
Offrir à 60 orphelins et enfants vulnérables du Burkina Faso une sécurité physique, morale et affective à travers la creation d'un centre afin de leur donner un toit,une alimentation équilibrée, un suivi médical,une éducation et une formation leur permettant de s’insérer ensuite dans la société .
qui sommes-nous ?
En images
Notre mission

Cette association laïque et apolitique a pour but d’offrir à des orphelins et enfants vulnérables sans ressources du Burkina Faso et des pays limitrophes, une sécurité physique, morale et affective. SONGDA International propose de leur donner un toit, une alimentation équilibrée, un suivi médical, une éducation leur permettant de s’insérer ensuite dans la société. S’il est vrai que nos enfants bénéficieront d’un cadre d’éveil privilégié (nombreux jeux d’éveil, habits en bon état, vélos etc.), nous tenterons de maintenir un équilibre avec la société burkinabé urbaine et villageoise.

 

  1. Une infrastructure d'accueil et de vie

 

La Maison d’accueil s'articulera sur une infrastructure (à construire) en milieu péri-urbain, zone comprise immédiatement au-delà de la limite de l'agglomérat urbain - et dans la périphérie de KOUPELA chef-lieu de la commune urbaine de KOUPELA-POUYTENGA située dans la province du Kouritenga région Centre-Est du Burkina Faso. Cette zone est proche du centre de Koupéla traversé par la route nationale 4 goudronnée. Toutefois, ses rues sont en terre battue, parfois creusées d’ornières, sans systèmes d’égouts ni de collecte d’ordures réservées à ceux qui en ont les moyens. Des marchés de quartier, commerces, pharmacie, établissements de soins et de santé, banques administrations, etc. témoignent de l’animation de la ville. La maison d’accueil observera des principes simples garantissant des conditions matérielles durables, une sécurité physique et un cadre stable.

 

  • Un logement rassurant

 

La maison s’articulera autour de plusieurs bâtiments principaux et d’une cour. Elle bénéficiera de l’adduction d’eau, de l’électricité et d'un assainissement autonomes. Elle sera entourée de murs et protégée par un portail. Un premier bâtiment comportera deux chambres destinées aux enfants et une pièce annexe pour le repos des tanties (Au Burkina, les nounous sont appelées les Tanties. Elles sont au quotidien avec les enfants. Une tantie, en Afrique, est, comme une nourrice en Europe, une personne qui prend soin des enfants qui lui sont confiés. Elle supplée ou remplace la mère lorsque celle-ci s’absente et n’est pas en mesure de s’occuper de ses enfants. La tantie est un terme affectif qui désigne donc la personne qui s’occupe au quotidien des enfants, qui leur apporte l’affection, la sécurité et l’alimentation dont ils ont besoin pour grandir. Elle est présente, disponible et veille, tout comme la «mère», à respecter les besoins fondamentaux des enfants).

Il accueillera des lits superposés avec étagères et malles de rangement individuelles. Un second bâtiment abritera le ou la responsable locale et sa famille. Il accueillera l'administration et l'infirmerie ainsi qu'une salle de réunion. Une ou plusieurs cases traditionnelles seront ajoutées pour accueillir le gardien et les visiteurs de passage : les familles venant de la brousse, les volontaires, etc. La cour est un lieu de vie essentiel en Afrique : la cuisine, la lessive et la plupart des activités se font en plein air. Pour des motifs d’hygiène un bâtiment avec salle d’eau et sanitaires sera construit à cause de l’humidité et de la faune locale invasive Il sera doté d'un assainissement individuel. Un autre bâtiment abritera la cuisine et ses réserves, un dernier accueillera le réfectoire et un espace polyvalent d'activité ombragé. Une grande attention sera accordée aux moments clefs de la journée : les repas, les levers et les couchers. Les levers et les couchers étant des temps primordiaux pour les enfants en bas-âge ces moments seront favorables aux échanges plus privilégiés et rassurants, aux histoires, aux confidences etc. qui aident à un sommeil paisible et réparateur.

 

  • Une alimentation quotidienne

Les repas en compagnie des adultes tiennent une place prépondérante dans la vie de la maison d’accueil, encourageant la convivialité, le partage et le dialogue. Ces repas répondent aux besoins de mimétismes des plus jeunes enfants afin de leur permettre d’acquérir leur autonomie. L’adulte accompagne l’enfant en suscitant chez lui la découverte et le goût des aliments en confectionnant des repas variés et équilibrés, de goût et de couleurs différents.

 

  • Une hygiène corporelle et vestimentaire

Des temps importants sont consacrés au développement de l’hygiène avec un soin tout particulier accordé à l’éducation et au suivi des enfants en bas-âge, à la toilette au travers du brossage des dents et des douches. Ce quotidien est assuré par l’équipe locale de SONGDA International composée de plusieurs tanties, éducateurs spécialisés, moniteurs et ponctuellement appuyée de bénévoles.

 

2 Une structure éducative et sanitaire : Le cadre éducatif

 

  •  Le respect de la culture

Dans notre désir d’apporter une vie sécurisante et épanouissante aux enfants qui nous seront confiés, il ne faut pas perdre de vue que nous œuvrons dans un pays africain dont la culture est fort différente de la nôtre, française. Il nous faut donc composer avec ce qui se fait en France en matière d’éducation et ce qui peut être transposé et adapté au Burkina Faso. C’est à dire qu’il nous faut trouver un équilibre afin que les enfants puissent se développer dans leur culture, tout en leur donnant tous les outils qui sont à notre disposition pour leur permettre une réussite sociale et professionnelle. Les tanties assureront la transmission de l’héritage culturel, sociologique burkinabé. Il s’agit de donner à l’enfant un cadre culturel de référence riche et ouvert qui intègre aussi une vision élargie du monde. Cela afin de transmettre aux enfants leur culture d’origine, tant à travers l’usage de leur langue, le dioula, que de la pratique de leur art culinaire et de leurs us et coutumes, ainsi que du mode de vie, particulier à l’Afrique Noire, et au Burkina Faso. Les tanties s’engageront à : Sensibiliser l’enfant à ses origines, ses racines, son histoire, favoriser les relations avec la famille d’origine, mettre des temps et lieux d’échange en place.

 

  •  Les besoins fondamentaux

Pour grandir et se développer, l’enfant a besoin d’être considéré et investi par l’adulte, notamment celui à qui il se réfère, afin de se considérer lui-même et de s’investir après dans une vie d’adulte responsable, une relation affective et une activité professionnelle. Pour cela l’enfant, dès son plus jeune âge, mais aussi jusqu’à la fin de l’adolescence, a besoin que l’adulte lui accorde de l’amour et du temps, soit une sécurité affective, des valeurs culturelles et une éducation scolaire, soit une sécurité morale.

Les enfants ont un besoin d’éveil, d’activité et d’accès à l’autonomie. Tout ce que fait l’enfant est une activité, dans les temps calmes, de repos, de repas, comme dans les temps de jeu. L’activité permet à l’enfant de découvrir, explorer, créer, imaginer, faire un certain nombre d’acquisitions. Les temps forts de la journée sont les repas, les changes pour les petits, le sommeil. Ils font partie intégrante des activités de la vie quotidienne.

 

  • Les méthodes d’éveil

La tâche de tout parent est vaste, à commencer par accueillir, écouter et accompagner l’enfant dans son développement, identifier ses besoins, assurer son bien-être : Découverte de son corps et apprentissage des soins quotidiens, découverte de ses sens grâce à la musique, le jeu, la peinture, la nourriture, la danse… Egalement l’acquisition cognitive, motrice et élaboration de la mémoire au travers d’histoires, de chansons, de jeux, de promenades : pour assurer son éveil et la progression de son autonomie. Il faudra également faciliter l’expression, la créativité par le biais d’activités plastiques, de développement sensoriel, d’exercices de manipulation : ceci afin de développer l’imagination de l’enfant et ses capacités manuelles et intellectuelles SONGDA International entend mettre l’accent sur le développement des aptitudes à communiquer de l’enfant, à condition d’accompagner l’enfant pas à pas dans son éveil et de respecter son rythme. La maison d’accueil doit favoriser le développement de la vie en collectivité et la socialisation de l’enfant. Cela induit de solliciter son intérêt, sa curiosité, son plaisir de créer ou de partager. L’objectif est de l’impliquer et de le responsabiliser.

 

  • L’intégration scolaire et sociale

L’intégration scolaire sera réalisée au sein des écoles, collège, lycées en partenariat avec les établissements de Koupéla et des villages alentours.

Siège social

300 rue de Vaugirard 75015 Paris

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?
Soyez le premier à lancer la conversation !
Votre commentaire public
Notre communauté

Nos supporters

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso
Association Depaul France
Depaul France
Association ENFANTS du MAROC
ENFANTS du MAROC
Association OuiShare
OuiShare
Association Entraides Citoyennes
Entraides Citoyennes
;