Passeports pour les Sciences Pluri'elles

par Sorbonne Université

Faire un don

Passeports pour les Sciences Pluri'elles

par Sorbonne Université

Faire un don
Passeports pour les Sciences Pluri'elles - Sorbonne Université

ENSEMBLE, OUVRONS LA VOIE DE LA REUSSITE A DES ETUDIANTES MERITANTES

Le 21 mai dernier, le campus Pierre et Marie Curie de Sorbonne Université accueillait la cérémonie de remise de l’insigne d’officier de la Légion d’honneur à Madame la Professeure Nicole El Karoui, mathématicienne, chercheuse et professeure émérite de la Faculté des Sciences. L’occasion, pour la fondatrice du Master “Probabilités et finances”, ambassadrice de la première heure des bourses Passeports pour les Sciences Pluri’elles, de revenir sur son expérience et sur les enjeux de l’égalité des genres en sciences.



                                                                                                                                               Nicole El Karoui, Professeure émérite en mathématiques à Sorbonne Université


“Nous, femmes de science, sommes interpellées par les problématiques et les enjeux sociétaux créés par les extraordinaires développements scientifiques de ces dernières années. Femmes et hommes doivent se saisir ensemble de ces questions. Cela exige un regard nouveau sur les interactions homme-femme dans les domaines scientifiques.

L’environnement scientifique est géré selon des codes très masculins, tellement intégrés que personne ne les voit. Il est in fine relativement hermétique aux femmes, qui ont du mal à s’y insérer et même à s’y imaginer. Est-ce pour cette raison que les femmes scientifiques sont nombreuses à questionner, surtout quand elles ont réussi, la légitimité de leur position ?

Scientifiques, dont le métier est de regarder « l’univers » autrement, prenons le risque de traquer la rigidité de nos structures. Cassons les codes…

Je l’ai expérimenté en faisant une thèse d’Etat de mathématiques avec deux autres chercheurs, deux hommes, en 1968. La diversité était plus entre les individus que pilotée par le genre. Remarquablement efficace et anti-compétition individuelle (tous les articles étaient co-signés sans ordre de priorité), notre thèse d’habilitation a été menée à son terme en seulement trois ans. Toute ma vie de chercheuse, j’ai cherché à recréer ces moments où les idées passent des uns aux autres, s'entrechoquent, s’enrichissant d’un petit plus à chaque échange.

Des femmes en sciences : certes il n’y en a pas beaucoup mais plus qu’on ne le croit. Faisons-les sortir de l’ombre ! Il faut donc repenser les structures, afin de rendre plus spontané le travail scientifique collaboratif homme-femme, dans la diversité et la complémentarité. Alors ce ne sera plus un sacerdoce pour une femme de faire des maths, ou plus généralement de la science, mais une aventure passionnante, toujours rebondissante, qui n’exige pas d’exclure une vie familiale harmonieuse.

Les innovations digitales (Big Data, Intelligence Artificielle, etc.) sont en train de créer des enjeux cruciaux pour la société, qui bouleversent le paysage économique et social. Il est urgent et vital que ces évolutions ne se fassent pas sans les femmes, elles qui représentent la moitié de la société. Il est de leur responsabilité de le percevoir et d’agir en fonction.

L’enjeu pour tous, et pour les femmes en particulier, n’est pas d’être à tout prix un(e) scientifique pur(e) et dur(e),  mais un(e) citoyen(ne) ayant un socle de compétences suffisantes pour avoir une action positive sur le réel.”

Cliquez ici pour télécharger la brochure Passeports pour les Sciences Pluri'elles


Les modèles féminins inspirants, comme Nicole El Karoui, sont indispensables pour que les jeunes femmes puissent se projeter dans des carrières scientifiques, surmonter leurs pensées limitantes et briser le plafond de verre.
Alors même qu’au lycée, certaines jeunes filles sont excellentes dans les matières scientifiques et réussissent mieux que les garçons de leur promotion, seulement 28% des enseignants-chercheurs sont des femmes. Dans notre université, malgré leur taux de réussite supérieur à celui des garçons en première année de licence, les filles restent très minoritaires en physique-chimie (34%) et mathématiques-informatique (27 %).

Lauréanne Parizot, doctorante en chimie et biomécanique à Sorbonne Université          




Avec les bourses sur cinq ans Passeports pour les Sciences Pluri’elles, Sorbonne Université a créé un outil pour encourager les jeunes femmes à se diriger vers les filières scientifiques les plus exigeantes (double cursus), notamment les filières de mathématiques et d’informatique.


Diffuser ce programme auprès de nos étudiantes exige de disposer de suffisamment de financements pour les années à venir, chaque bourse représentant un montant de 7500 € par an, soit un total de 37 500 € par étudiante, pour les accompagner jusqu'au Master.

C’est pourquoi nous vous proposons de participer à ce projet ambitieux et prioritaire pour promouvoir l’excellence de nos étudiantes en sciences.

Avec vous, Sorbonne Université s’engage dans une action globale pour mieux prendre en compte et mieux combattre les déterminismes sociaux et l’autocensure, et promouvoir le talent et l’espoir.

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 200 euros

Donner 500 euros

Donner 1000 euros

Donner 7500 euros

soit une année complète de bourse

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’association Sorbonne Université. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
B
BENOIT POUYET
03/12/2019
F
FREDERIQUE PETIT
28/11/2019
J
Jean Chambaz
18/08/2019
Signaler la page