Sorry Children

Défense des droits

L’objet de l’association de loi 1901 Sorry Children est de contribuer à la prise de conscience environnementale et sociétale et de proposer des outils d’action pour atténuer notre impact, s’adapter aux bouleversements à venir et inventer des nouveaux modèles de société.

Nos actions en cours

À la une

Adhérer à nos activités 1

Soutenir nos projets 1

Nous faire un don 2

Qui sommes-nous ?

L’objet de l’association de loi 1901 Sorry Children est de contribuer à la prise de conscience environnementale et sociétale et de proposer des outils d’action pour atténuer notre impact, s’adapter aux bouleversements à venir et inventer des nouveaux modèles de société.

A cette fin, l'association s'est constituée en 2012 autour d'un premier projet : whyboOk.org dont le but était de faire émerger un site internet de dialogue entre les citoyens se posant des questions et les décideurs politiques et économiques. Le site a été construit pour une utilisation en trois temps : Question | Réponse | Evaluation, permettant à tous les citoyens d'interpeller les responsables politiques et économiques sur leurs actions, décisions ou engagements.


En juin 2018, l'association a lancé un second projet : Sorry Children, générateur d'excuses et d'actions à destination du grand public pour interpeller avec ironie sur nos responsabilités individuelles face aux crises environnementales et sociétales et appeler au passage à l'action. Ce projet s'est fait connaître fortement depuis mars 2019 avec la campagne #lapireexcuse, lancée avec le photographe et street artist Josef Hélie.


Le projet Sorry Children et la campagne photo #lapireexcuse illustrent par l'image et par les mots notre tendance naturelle à nous déresponsabiliser vis-à-vis des crises écologiques et sociétales, parce qu'après tout, si demain la situation s'aggrave encore on pourra toujours dire que "c'était aux politiques et aux entreprises de commencer", "pourquoi moi j'aurais fait un effort quand mon voisin n'en faisait pas", "j'aimais trop prendre l'avion" ou encore "j'avais foi en la science, Bruce Willis ou Donald Trump pour nous sortir de ce mauvais pas".

#sorrychildren et #lapireexcuse démontrent que, si certaines excuses peuvent s'entendre, aucune n'est satisfaisante. Le passage à l'action est alors la seule issue possible : faire aujourd'hui le maximum pour permettre un avenir digne pour tous, et plus globalement préserver le vivant. Aux milliers d'excuses publiées sur sorrychildren.com répondent autant de pistes d'action à enclencher.