STADES CITOYENS

Relier des milliers de citoyens et expérimenter au Stade de France l'agora du 21ème siècle.

Nos actions en cours

Qui sommes-nous ?


Une association, des gens.

Stades Citoyens, c’est une association loi 1901, et ce sont surtout des personnes qui désirent voir émerger une autre société, que certains appellent « société du bien vivre ».
Ce sont des personnes, déjà engagées dans l’action dite « citoyenne », qui se retrouvent autour de l’idée que le système, les responsables politiques actuels sont structurellement incapables de répondre à nos besoins fondamentaux.
Face à la complexité du monde qui nous entoure, face aux enjeux éternels de pouvoir et de lobbying, les élus ne pourront, seuls, mener à bien les mesures qui, pourtant, sont plus que jamais essentielles pour orienter notre monde vers une vie meilleure, mieux gérée, plus saine.

L’équipe Coeur.

Avryl Colleu est architecte, spécialisée dans l’écologie industrielle, la bioclimatique et l’énergie du bâtiment, elle a contribuer à l’organisation de PlacetoB à l’occasion de la COP 21. Yvan Richard est lui comédien, ancien responsable opérationnel de #LesJoursHeureux, Petra Popp est coach et blogueuse, Nicolas Bériot, ingénieur des ponts, des eaux et des forêts, ex-représentant de la France auprès du GIEC.

La naissance de l’idée.

L’idée émerge en juillet 2016 entre Avryl, Yvan et Petra autour d’une discussion sur la démocratie athénienne originelle, les stades rénovés pour l’Euro 2016 avec l’argent public, ces agoras disponibles tous les 50km… les milliers de solutions et initiatives concrètes partout… les enjeux tellement grands qu’il faudrait toucher au moins 1 million de personnes, et si tous les mouvements citoyens se réunissaient dans la plus grande agora… le Stade de France.
Mi août, à un mariage en Italie, Avryl est assise à côté d’un responsable du Stade, l’idée serait donc possible ?
Fin août, l’idée du projet est présentée lors des journées d’été de #LesJoursHeureux auprès de nombreuses organisations citoyennes pour évaluer leur intérêt.
L’accueil d’abord incrédule est finalement positif : des milliers de citoyen.ne.s au Stade de France !


La construction d’une équipe.

Une pré-équipe se réunit en septembre pour clarifier le projet, son intérêt et sa faisabilité avec Adrien, Nicolas, Maxence, Maryvonne, Valérie. Mi octobre Sophie et Raphaël, rejoignent l’aventure, l’association est fondée en novembre avec Avryl, Yvan, Petra, Nicolas, Adrien, Raphaël et Sophie.


La production.

Une rencontre avec un des producteurs historiques du Stade de France et son équipe rend le projet concret et réalisable.
Après 3 rendez-vous avec le Stade de France, ce bâtiment public devient le symbole de l’agora du 21ème siècle, en référence au lieu de rassemblement social, politique et commercial de la cité d’Athènes 500 ans avant JC.


L’extension.

En renforcement de l’équipe fondatrice, sont venus Jeanne, ancienne chargée de mission en collectivité et conseil et coordination d’événement culturel , Didier, directeur artistique, créateur d’images, et impliqué dans des mouvements citoyens comme La Belle Démocratie ou #MAVOIX.

Des citoyens ordinaires, donc, face à un challenge de choc, dont l’idée de départ s’est vite heurtée à des contraintes techniques, financières, ont trouvé des appuis précieux auprès de professionnels engagés de façon à rendre possible l’aventure.
Puis les associations, les initiatives, sont venues à la rescousse, des gens comme Patrick Viveret, Claude Alphandery, Jean Pierre Worms, Jean-Baptiste de Foucault, Bénédicte Fumey, Laurence Baranski, Lex Paulson, Armel Le Coz… sont devenus des fidèles soutiens de l’opération.

Merci aux personnalités et anonymes qui ont participé aux vidéos de présentation de l’événement : Cyril, Julie, Maxime, Marie-Monique, etc.

Côté créatifs, Matthieu aux vidéos et au montage, Béatrice et Damien, à partir de 20h le soir, mettent leur talent et leur temps au service du projet, depuis le départ, ils ont créé la charte graphique dont nous abusons aujourd’hui, Yacine Aït Kaci, YAK, nous prête si gentiment son personnage ELYX, déjà ambassadeur officiel de l’ONU…


L’événement des gens.

L’idée du Stade, s’appuie avant tout sur la co-construction :

D’abord avec les initiatives, ces gens qui, au quotidien, rendent, la transition tangible et concrète, et avec certains think-tanks et groupes d’influence, comme Pouvoir Citoyen, La Fonda, Le Pacte Civique, etc…

Et puis avec les gens, invités au moins tous les quinze jours à des réunions pour travailler sur la programmation, sur la communication, sur la construction de l’événement, etc.. Parce que cet événement c’est celui des gens, des solutions concrètes, d’un nouveau stade de la démocratie à expérimenter…

Ces gens, nous, vous, toi, moi, sont au cœur du projet. Ils en sont l’enjeu et la matière.