Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de Stop Harcèlement De Rue pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

Kit de secours pour faire face aux relou.e.s dans la rue !

par Stop Harcèlement De Rue

Kit de secours pour faire face aux relou.e.s dans la rue ! - Stop Harcèlement De Rue

Stop harcèlement de rue Bordeaux a élaboré un guide de solutions pratiques et safes pour les victimes et témoins !


« Sale pute », « Il est pour moi ce rouge à lèvre ? », «Ça te dirait de me sucer ? »…

Depuis quelques temps, de plus en plus de témoignages fleurissent sur les réseaux et dénoncent le harcèlement de rue. Mais quand on y est confronté.e, sur le moment, on fait quoi ?!

 

Le harcèlement de quoi ?!

Ces interpellations, nous les avons souvent entendues en marchant dans la rue, et peut-être que vous aussi ?

Au début on se questionne. Est-ce que ça vient de notre manière de nous habiller ? De nous tenir ? De l’heure à laquelle on sort ? On en vient à penser que pour « mériter ça » on a forcément fait quelque chose de mal. Et puis en en discutant avec des ami.e.s on réalise que chacun.e à 3, 4, 5 ou davantage d’histoires similaires à raconter à ce sujet, et qu’il ne s’agit pas d’un problème individuel mais bien d'un phénomène collectif.

Le harcèlement de rue est difficile à comprendre quand on ne l’a pas vécu. Est-ce de la drague ? Est-ce si grave ? Qu’est-ce que c’est exactement ?

Si l'on cite souvent les «hé mademoiselle » en exemple, le problème englobe pourtant des réalités bien plus vastes : filature (fait d'être suivi.e dans la rue de manière menaçante), sifflements, insultes, menaces, baisés forcés, exhibitionnisme, frotteurisme, agressions sexuelles (mains aux fesses, sur la poitrine...), ou viol, dans l’espace public ou semi public (rue et ou transport).

À la différence de la drague qui est une approche respectueuse pouvant aboutir à un échange si la personne se montre intéressée, le harcèlement est une menace instaurant un climat de peur et d’insécurité malsain que les femmes subissent particulièrement.   

 

Que se passe-t-il à Bordeaux ?

À titre d’exemple, l’enquête “femmes et déplacements” menée par Bordeaux Métropole en 2016 auprès de 5218 personnes montre que : 

83% des femmes déclarent avoir subi au moins une fois dans l’année écoulée des faits de harcèlement, répétés entre 2 à 6 fois dans les 12 derniers mois pour 50% d’entre elles et plus de 6 fois pour 30% des interrogées. Ces faits sont majoritairement :

  • Des regards insistants, une présence envahissante, des sifflements ou bruitages divers: 25%

      ● Des commentaires non désirés sur l’apparence: 19,2%

      ● Des contacts physiques non souhaités et/ou attouchements (mains aux fesses, dans les cheveux…) : 18,6%

      ● Insultes, menaces, commentaires injurieux: 13,2%

      ● Masturbation, exhibitionnisme et/ou autres facteurs cumulés: 6,5%

Ces comportements graves ont de réelles conséquences émotionnelles, physiques et psychologiques et nuisent à l’intégrité et au respect ainsi qu’au droit fondamental à la liberté de déplacement.

 

Ça craint... on fait quoi ?!

Qu’on l’ait vécu directement en tant que victime ou indirectement en tant que témoin, la question est souvent la même : Que peut-on faire dans ce type de situations pour s’en sortir ou aider l’autre ?

Afin de proposer des solutions sans dangers, l’antenne bordelaise de l’association « Stop Harcèlement de rue » a souhaité élaborer un guide illustré d'une vingtaine de pages. Des points d'informations sur les idées reçues, les phrases à ne pas dire à une victime de harcèlement ainsi que des ressources clefs figureront également dans le guide.

Construit avec l'Hôtel de Police de Bordeaux et à partir de recherches faites par les acteurs spécialisés sur ces questions (Projet Crocodile, Irène Zeilinger, Yves Raibaud…) ce document n’a pas la prétention de donner une  « recette miracle » mais simplement des pistes à adapter selon les moyens et les situations rencontrées par chacun.e.

L’objectif est de le diffuser gratuitement auprès de différents publics car le harcèlement de rue touche tous les âges et tous les profils et n’est pas le fait d’un groupe d’individus en particulier. Les collèges, lycées, universités, espaces santés, transports en communs, bars, boites de nuit pourront ainsi en bénéficier sur toute la Métropole Bordelaise.

 

Hop hop hop ! Où va l'argent récolté ?

Les donations permettront de financer l’impression de ce guide prévu à environ 1000 exemplaires. Si vous avez envie de rendre l’espace public plus agréable pour tous et toutes n'hésitez pas à nous aider à hauteur de vos moyens. (Pas de panique les paiements sont sécurisés ! ;) )

Donner 5 euros

Donner 10 euros

Donner 15 euros

Donner 20 euros

Donner 30 euros

Donner 40 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Stop Harcèlement De Rue. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
A
Alexandre
03/04/2017
Un petit pas pour mon portefeuille mais un grand pas pour la lutte contre le harcèlement.Bon chance
M
Mailys
03/04/2017
Anonyme
01/04/2017
Signaler la page