Réenchanter le Vivant

par Tchendukua - Ici et Ailleurs

Faire un don

Réenchanter le Vivant

par Tchendukua - Ici et Ailleurs

Faire un don
Réenchanter le Vivant  - Tchendukua - Ici et Ailleurs

Contribuer à faire émerger une nouvelle pensée en alliance et non plus en opposition avec le vivant, en s'inspirant des peuples autochtones


Présentation du projet


La Sierra Nevada de Santa Marta, en Colombie, plus haut massif côtier du monde, est le
premier hotspot de biodiversité de la Planète selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Les peuples autochtones qui y vivent (Kogis, Wiwas, Arhuacos, Kankuamos) sont les meilleurs gardiens de cette nature exceptionnelle. Alors que les modes de vies dans nos sociétés « modernes » mettent en péril les grands équilibres de la planète, ces peuples peuvent être une source d’inspiration essentielle pour repenser nos sociétés, et retisser les liens entre l’être humain et le reste du monde vivant.

Pour cela, afin de préparer les 25 ans de Tchendukua qui seront célébrés en 2022, nous souhaitons vous proposer dès 2021 de "Réenchanter ensemble le vivant", de le remettre au cœur de nos pensées et de nos actions, en France. Cette dynamique veut :

- Permettre le dialogue entre scientifiques et connaissances écologiques traditionnelles 

- Sensibiliser, collecter, valoriser les informations permettant de nourrir cette nouvelle pensée 

Le projet est porté par l'association Tchendukua-Ici et Ailleurs, qui accompagne les peuples autochtones de la Sierra Nevada de Santa Marta depuis près de 25 ans. 

Origine du projet

A l’ère de l’anthropocène, nouvelle époque géologique où nos sociétés modernes menacent les grands équilibres, écologiques, climatiques, de la planète, Tchendukua réunit celles et ceux qui souhaitent préserver un mode d’existence basé sur le respect de la nature, des autres et la recherche d’harmonie. 
Fondée en France en octobre 1997, l’association contribue à la restitution de terres ancestrales et la préservation de la culture des peuples autochtones de la Sierra Nevada de Santa Marta (Kogis, Wiwas, Arhuacos, Kankuamos), dans le nord de la Colombie, et s’attache à ouvrir des espaces de dialogue entre leur tradition millénaire, vivante, et notre modernité en quête de sens.


25 ANS D’ACTIONS ET DE DIALOGUES INTERCULTURELS

Depuis sa création en 1997, l’action de Tchendukua - Ici et Ailleurs repose sur deux piliers :

La restitution de leurs terres ancestrales aux communautés Kogis, Wiwas et Arhuacas de la Sierra Nevada de Santa Marta (Colombie). En 25 ans, Tchendukua a racheté, restitué et sécurisé 2 060 hectares de terres, sur 1200 ha la forêt a été régénérée, plusieurs centaines de Kogis et Wiwas se sont installés. Ils ont retrouvé espoir. Plus de 600 familles autochtones sont accompagnées. Plusieurs projets sont accompagnés, parmi lesquels : la préservation du tissage traditionnel, formation à la récupération territoriale, constructions de Nuhés (temple traditionnel).

L’ouverture d’espaces de dialogue entre nos sociétés « modernes » et les sociétés « racines ». En 25 ans, des centaines de bénévoles, d’adhérents, de partenaires se sont mobilisés afin de mettre en œuvre 700 conférences réunissant plus de 100 000 participants. Libération, WE Demain, GEO, Kaizen, mais aussi France Inter, France Culture, France info, une centaine d’articles interviews ont été réalisés. Une dizaine de livres ont été lus par plus de 300 000 lecteurs. 5 films ont été regardés par plus de 7 millions de téléspectateurs.

En septembre 2018, Tchendukua a ouvert un nouveau chapitre de son histoire à travers l’organisation d’un diagnostic croisé de santé territoriale dans la Drôme (France), ou comment croiser, autour d’un territoire vivant, les expertises de 20 scientifiques avec celles de trois Mamas et Saga, autorités spirituelles Kogis. Le projet a permis de mettre en évidence que l'expertise des Kogis est aussi opérative hors de leur territoire. Bon sens, connaissances, savoirs, méthodes de travail, nouvelle épistémè, les résultats spectaculaires de cette première expérience ont incité l’association à proposer la réalisation d’un second diagnostic croisé de santé territoriale autour du bassin versant du fleuve Rhône, en 2022. C’est à ce dialogue inédit que Tchendukua vous convie, car il y a urgence à porter un « nouveau regard sur le monde ». Nous en sommes convaincus, en ces temps d’incertitudes, les expertises de la société des indigènes Kogis ouvrent de nouvelles perspectives à même de renouveler notre pensée.

undefined


Qui sont ces peuples autochtones ?

Héritiers des Tayronas, une des plus grandes sociétés précolombiennes du continent sud-américain, les Kogis (ou Kagabas), les Wiwas, les Arhuacos et les Kankuamos sont les peuples « premiers » de la Sierra Nevada de Santa Marta. Repoussés par la violence, le tourisme, le développement frénétique de la modernité, routes, mines, exploitations forestières, narcotrafic… ils ont dû se replier dans les hautes terres de la Sierra Nevada de Santa Marta. Cette pyramide aux sommets enneigés, présente une variété unique de climats et d’écosystèmes. Pour les peuples autochtones, elle est bien plus qu’une montagne : elle représente le « coeur du monde », la Terre Mère qui leur a transmis le code moral et spirituel qui régit leur civilisation, et dont ils se considèrent les gardiens.

A quoi servira l'argent collecté ?

Les fonds collectés participeront à "Réenchanter ensemble le vivant", en finançant les actions de cette dynamique biennale. 
 

  • Des conférences, un colloque, des interventions

 A partir du mois d’août 2021, une série de conférences sont organisées dans plusieurs villes de France et en Suisse. Lors de ces événements, les travaux, les cartes sensibles et le documentaire, issus du diagnostic croisé dans la Drôme, seront diffusés. Des membres de l’association et des scientifiques présents lors du Diagnostic viendront témoigner.
Un colloque est en préparation sur le thème « Du dialogue au diagnostic d’un territoire, les enjeux d’une approche pour ré enchanter le vivant », qui aura lieu le 21, 22 et 23 octobre 2021, à Genève.  
Lors du colloque, nous intégrerons un temps de partage entre scientifiques, un temps de « résonance » entre Kogis et scientifiques, et un temps autour d’un premier travail de cartes sensibles du territoire. 
Nous mettons en place une liaison vidéo de qualité, pour que le gouverneur du peuple Kogi, Arregocés Conchacala, co-constructeur du projet, puisse intervenir le jour du colloque. 
Enfin, Tchendukua intervient dans plusieurs collèges, universités, entreprises, institutions, festivals et rencontres en France et en Europe, tout au long du projet, afin de sensibiliser les jeunes générations et le grand public aux peuples autochtones, au vivant et à une autre manière de protéger la nature.



  • Diagnostic croisé de santé territoriale du bassin versant du Rhône

Le projet consiste en un diagnostic croisé de santé territoriale de lieux remarquables du bassin versant du Rhône, réunissant des Amérindiens Kogis (peuple autochtone de la Sierra Nevada de Santa Marta, Colombie) et des scientifiques issus de sociétés « modernes ». Cette rencontre vise à :

- Ouvrir le dialogue entre scientifiques « modernes » et représentants d’un peuple « racine », les Kogis, ayant des connaissances écologiques traditionnelles extrêmement riches et de plus en plus reconnues.
- Mieux comprendre le fonctionnement du territoire afin de mieux le préserver et restaurer sa biodiversité.
- Permettre la construction de nouvelles grilles de lecture et indicateurs, sur 4 thèmes clés et inter-reliés : le territoire, la gouvernance, la santé et l’éducation.

Ce projet s’inscrit dans la continuité d’un premier « diagnostic de santé territoriale croisé » entre Mamas et Sagas (autorités traditionnelles) kogis et scientifiques organisé par Tchendukua dans la Drôme en septembre 2018. Bien que les méthodes diffèrent, Kogis et scientifiques sont parvenus aux mêmes conclusions sur de nombreux points, démontrant que les connaissances des Kogis ne se limitent pas aux territoires qui leur sont familiers. Sur d’autres points, notamment les rôles et fonctions des lieux, les connaissances des Kogis semblent pouvoir ouvrir à de nouvelles approches. La rencontre a également permis d’explorer les manières d’aborder un territoire et de relier l’approche sensible des Kogis et le savoir des scientifiques d’une part, mais aussi de croiser les analyses, autour d’un même territoire, de scientifiques aux domaines de spécialités très variés. Au vu de la richesse de ce premier « diagnostic croisé », l’association a décidé d’approfondir le dialogue avec une nouvelle rencontre sur le bassin versant du Rhône, avec une vingtaine de scientifiques de différentes spécialités (géographie, biologie, physique, médecine, anthropologie, etc) et des Mamas et Sagas Kogis.


Carte 1 : Fleuve Rhône, par Ana Maria Lozano, anthropologue et artiste colombienne.

Les principaux éléments du projet sont les suivants :

- Analyse de l’état de « santé territoriale » sur 4 à 5 lieux du bassin versant du Rhône par les Kogis et les scientifiques
- Dialogue et temps de « résonances » entre les Kogis et les scientifiques
- Conférences à Lyon, Genève et Paris
- Elaboration de cartes sensibles, qui ouvrent de nouvelles perspectives en matière de ménagement des lieux et non plus seulement d’aménagement du territoire.
- Elaboration de nouvelles grilles de lecture et indicateurs, publiés dans des « cahiers de pratique » sur les thèmes du territoire, de la gouvernance, de l’éducation et de la santé, afin de permettre l’appropriation et la déclinaison des résultats du diagnostic par les acteurs du territoire.
- Diffusion des résultats auprès des acteurs publics et privés, notamment via les réseaux d’entreprises Rézonance (Suisse) et APM (Association pour le Progrès du Management, France).
Il s’agit donc d’un projet transversal impliquant de nombreux acteurs : partenaires publics, entreprises, universitaires et chercheurs/ses, associations.

Dans quel but ?

En cette période de transition, alors que les activités humaines bouleversent les grands équilibres de la planète, le dialogue avec les peuples autochtones apparait comme une source d’inspiration essentielle pour faire face aux enjeux actuels
Le projet apportera aux différents acteurs (publics, privés, internationaux, locaux) des grilles de lectures et indicateurs innovants, permettant :

- De mieux comprendre le fonctionnement du fleuve Rhône et de sa biodiversité, afin de mieux les protéger

- D’ouvrir de nouvelles pistes pour reconstruire un équilibre entre activités humaines et préservation des territoires, notamment grâce à :
a. L’élaboration de nouvelles grilles de lecture et indicateurs, publiés dans des « cahiers de pratique » sur les thèmes du territoire, de la gouvernance, de l’éducation et de la santé, afin de permettre l’appropriation et la déclinaison des résultats du diagnostic par les acteurs du territoire.
b. L’élaboration de cartes « sensibles », en collaboration avec des artistes, afin de rendre visible des aspects sensibles du territoire.

- De favoriser le dialogue et temps de « résonances » entre les Kogis et les scientifiques, dialogue qui s’inscrit dans un processus de décolonisation de nos imaginaires

- De diffuser des résultats auprès des acteurs publics et privés, notamment via les réseaux d’entreprises Rézonance (Suisse) et APM (Association pour le Progrès du Management, France).

- De diffuser des résultats du diagnostic croisé en 2018, auprès du grand public et des étudiants lors de conférences à Lyon, Genève, Arles, Marseille et Paris.

  • Recueil de témoignages 
  • Diffusion de la série RE|CONNEXION
  • Publications
  • Cartes et représentations
  • Film documentaire 
  • Lettre d'information annuelle spéciale Réenchanter le vivant
  • Mensuelles de Tchendukua

Pour plus d'information, vous pouvez nous contacter à cette adresse : tchendukua@tchendukua.org

Notre équipe

France : 

Eric JULIEN, Géographe, consultant spécialisé dans l’accompagnement du changement et l’émergence de nouveaux paradigmes. Il vit dans la Drôme où il a créé l’Ecole Pratique de la Nature et des Savoirs. Directeur et co-fondateur en 1997 de l’ONG Tchendukua - Ici et Ailleurs, association membre de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) et de 1% pour la Planète. L'histoire avec Tchendukua a commencé lorsqu’Eric Julien a rencontré le peuple Kogi (Colombie) en 1985. Aujourd’hui il se définit comme un « explorateur d'interstices », « car c’est là, espaces de rencontres entre cultures, domaines d’expertises, expériences, que se situent les espaces de plus grande créativité. Et aujourd’hui, nous avons un besoin « vital » de créativité ». Il est auteur de 6 livres, réalisateur ou auteur de 3 films documentaires. Il a animé plusieurs centaines de conférences et ateliers en France (APM / Germe / CJD / HEC/ EM Lyon) et dans le monde, ainsi que deux conférences TEDx.

Marie-Hélène STRAUS, Présidente de Tchendukua - Ici et Ailleurs depuis 2017, après avoir été vice-présidente pendant six ans. Elle est membre du comité de pilotage du projet. Femme d'affaires internationale, elle a consacré sa carrière à créer des histoires à succès pour les marques et pour les personnes. Elle a débuté sa carrière en 1991 après des études de finance à l’Ecole Supérieure de Gestion de Paris et un Master en Marketing et Communication à Zurich. Experte internationale en développement de marque et marketing, business et communication, Marie-Hélène a acquis une solide expérience dans la cosmétique, l'immobilier d'entreprise et le luxe de grands groupes internationaux tels que Puig, Regus ou Chalhoub. Elle est maintenant Chief Marketing & Communication pour Welkin et Meraki. Elle a co-écrit avec Eric Julien le livre « Le choix du Vivant - 9 principes pour vivre et travailler en harmonie » (« le choix de la vie - 9 principes pour vivre et travailler en harmonie »), publié en 2018.

Jacqueline BAC, Co-fondatrice de Tchendukua-Ici et Ailleurs en 1997 et comptable de l’ONG. Elle connaît toute l'histoire de l'organisation pour laquelle elle travaille avec passion. Elle est l'un des piliers de l'association. Elle a travaillé pendant de nombreuses années dans des cabinets de conseil avant de co-fonder Tchendukua. Elle intervient également dans d’autres entreprises dans les domaines de la comptabilité et de la gestion administrative. Elle est la responsable financière et administrative de Tchendukua. Elle est responsable de la logistique et de la comptabilité du projet.

Pauline THIERIOT, Chargée de mission à Tchendukua - Ici et Ailleurs depuis février 2017. Elle est diplômée en Langues Etrangères Appliquées et d'un Master en Action et Droit Humanitaires de l'Université d'Aix-Marseille. Elle est experte en gestion de projets et a travaillé pour plusieurs organisations humanitaires et de défense des droits humains, comme Agir Ensemble pour les Droits Humains ou EndaElAlto, en Bolivie, où elle a été coordonnatrice adjointe pendant trois ans. Ses expériences en Amérique du Sud et en Europe, ainsi que sa vision holistique du fonctionnement des ONG, sont une grande force pour Tchendukua. Elle a un grand intérêt pour la défense des peuples autochtones et la promotion des droits de la nature.

Lise FABBRO, Chargée de mission à Tchendukua - Ici et Ailleurs depuis août 2020. Elle a rejoint Tchendukua en septembre 2019. Elle est diplômée en Droit de l'Université de Toulouse, de University College Dublin (UCD) et d’un Master en Relations Internationales et Européennes spécialisé sur l’Amérique du Sud à Sciences Po Grenoble. Elle a vécu trois ans en Colombie où elle a travaillé avec la Fondation pour l'Education Multidimensionnelle, en charge d'un projet ethno-éducatif, et avec la Délégation de l’Union Européenne à Bogotá. Son mémoire de master porte sur les revendications identitaires et politiques de communautés indigènes et afro-descendantes du département de Bolívar en Colombie. Elle s’intéresse principalement aux résistances indigènes et aux droits des non-humains.

Suisse :

Jean-Jacques LIENGME, Président de l'Association Tchendukua - Suisse depuis 2015. Il est membre du comité de pilotage du projet et coordonne la logistique à Genève. Il est professeur de Géographie et d'Histoire. Avant sa retraite en 2018, il a travaillé à l'Ecole CEC André Chavannes à Genève, partenaire du projet. Ses qualités et compétences en pédagogie et en géographie enrichiront le projet, les réalisations et la réflexion des commissions sur l'éducation et le territoire.

Geneviève MORAND, Présidente d'honneur de Tchendukua - Suisse depuis octobre 2020. Fondatrice de l’association Tchendukua Suisse en 1999 jusqu’en 2005. Elle s’est investie en faveur des Kogis par les financements de films, conférences, rencontres, et levées de fonds. Elle est aussi entrepreneuse, chargée de cours à la Haute Ecole de Gestion de Fribourg, Autrice de 4 livres sur le management.

Colombie :

Arregocés CONCHACALA, Il est le nouveau gouverneur du peuple kogi de la Sierra Nevada de Santa Marta, Colombie. Il est le principal interlocuteur de Tchendukua. Il a une grande influence à la fois sur l'OGT (Organización Gonawindua Tayrona, organisation qui représente les Kogis auprès de l'Etat colombien) et sur les autorités spirituelles traditionnelles (Mamas et Sagas) qui, pour les Kogis, ont plus d'importance que le politique / autorités administratives. Il joue un rôle actif dans le projet: co-construction de la pédagogie de la rencontre. Il participe aussi à la détermination des thèmes à discuter ; en choisissant, avec les autorités traditionnelles kogis, l'équipe Kogi (Mamas, Sagas, traducteur) qui viendra en Europe ; dans la mise en oeuvre du diagnostic et l'explication des concepts kogis. Il sera également conférencier aux conférences de Genève, Paris et Bruxelles qui suivront le diagnostic. En tant que gouverneur, il a l'habitude de parler devant des centaines de personnes, et pourra partager ses messages facilement. Il souhaite sensibiliser sur plusieurs sujets (exemple, l’eau). La Sierra Nevada de Santa Marta est le premier point chaud de la biodiversité de la planète et un « réservoir d’eau » pour toute la région, mais elle est profondément affectée par le changement climatique et la dégradation de l'environnement, ce qui est une grande préoccupation pour Arregocés et toute la communauté Kogi. Les Kogis considèrent la Planète Terre comme un organisme vivant, la Sierra étant le « coeur du monde » selon eux. Dans cette vision organique de la planète, qui rejoint la position de certains scientifiques, les montagnes de la Sierra et des Alpes sont liées.

Directeur de la Fondation Tchendukua Aquí y Allá. Il est ingénieur topographe. Il est le membre de l’équipe, le plus en contact avec les communautés indigènes avec lesquelles nous travaillons. Lui et le représentant légal permettent la co-construction du projet avec la communauté Kogi, en Colombie. Il travaille depuis plus de vingt ans avec les communautés autochtones colombiennes. Par le passé, il a directement travaillé avec le gouverneur Kogi Arregocés Conchacala Zalabata. Il a aussi travaillé de nombreuses années avec des parcs nationaux colombiens.

Représentant légal de la Fondation Tchendukua Aquí y Allá en Colombie depuis sa création en 2005. Il est l’un des deux interlocuteurs principaux de la communauté Kogi (et des autres communautés avec lesquelles nous travaillons : Wiwa et Arhuaca). Il a travaillé plus de dix ans pour l’ONG Terre des Hommes dont il était le directeur et représentant légal de cette fondation à Barranquilla sur la côte caraïbe colombienne. Il a de grandes connaissances sur les acteurs locaux et nationaux, sur les communautés autochtones de la région, et possède des compétences en gestion et direction de projet. Il a toujours travaillé dans le monde associatif et humanitaire. 

Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 200 euros

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Tchendukua - Ici et Ailleurs. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
S
Ségolène
11/06/2021
M
Mireille
11/06/2021
V
Véronique
07/06/2021
Signaler la page