Témoins, des acteurs en mouvement

Défense des droits

Caisse de Solidarité

Nos actions en cours

À la une

Soutenir nos projets 1

Nous faire un don 1

Qui sommes-nous ?

La Caisse de Solidarité est un collectif qui existe depuis plus d'une dizaine d'années et qui est partie prenante des conflits sociaux sur la région lyonnaise. Nous luttons contre les violences policières et la répression des mouvements : étudiants & lycéens, luttes sociales, écologistes, gilets jaunes…


Nous fournissons des conseils pratiques concernant les manifestations, les garde à vue et les procès sous forme de tracts et de formations. Nous sommes joignables par téléphone pour aider les proches des personnes arrêtées à savoir quoi faire dans cette situation. Nous publions également des récits de comparutions immédiates, de violences policières et des textes d'analyse.


En outre, nous orientons vers des avocat·e·s de confiance et nous fournissons une

assistance financière aux personnes arrêtées et à celles condamnées.


Nous ne sommes pas des professionnels du droit. C'est à travers nos expériences militantes, nos lectures, notre fréquentation du tribunal et notre participation aux luttes que s'est fondé notre collectif. On peut venir nous voir pour témoigner, discuter de stratégies de défense, du choix d'une avocate, trouver des solutions au niveau financier suite à une condamnation, etc.

En un mot : on est là pour ouvrir la possibilité d'envisager les choses à plusieurs plutôt que seul.e.


De manière générale, la justice condamne à tour de bras. Le simple fait de se trouver face à elle fait bien souvent de nous un.e coupable d'office. Nous ne reprenons pas à notre compte les catégories de "coupable" et "innocent". Nous partons plutôt du sentiment qu'il est nécessaire de s'organiser contre la répression et de ne pas laisser sur le bord du chemin les gens confrontés à la police, à la justice et parfois à la prison.


La Caisse de Solidarité lutte enfin contre les brutalités policières, en manifestation ou au quotidien. Les victimes de violences policières se voient fréquemment accusées d'« outrage et rébellion » et/ou de « violences sur agent des forces de l'ordre », entraînant d'importants frais de justice et souvent des condamnations pénales.


Pour faire face à l'arbitraire policier, aux condamnations pénales et parfois à l'isolement carcéral, la solidarité est une arme.