Les jardins de l'humanité en terres océanes

par terres océanes, cultures d'humanité

Cette collecte est terminée.

Les jardins de l'humanité en terres océanes

par terres océanes, cultures d'humanité

Cette collecte est terminée.

Arbres, forêt-jardin, aménagement pour personnes à mobilité réduite, permaculture, installations pédagogiques et ludiques, abris des animaux


Construire ensemble les "Jardins de l'humanité".

Les travaux ont démarré en septembre 2015, grâce à l'implication de bénévoles venus de toute la France. Aujourd'hui le budget est épuisé, mais le projet, soutenu par de nombreuses personnes et personnalités, doit voir le jour! Sur un site de 2ha, 19 jardins thématiques cultivés en permaculture : un jardin thérapeutique pour les personnes handicapées, les enfants autistes, les personnes atteintes par la maladie d'Alzheimer et par d'autres pathologies, support à des formations pour le personnel soignant ; 5 jardins historiques retraçant l'histoire des relations des femmes et des hommes avec les plantes ; une forêt-jardin nourricière de 1600m2 ; un jardin présentant la flore à préserver du littoral atlantique Sud ; des jardins du monde évoquant notamment les questions de souveraineté alimentaire et la pharmacopée traditionnelle (jardin amérindien, jardin berbère, jardin "Hayao Miyasaki") ; le maraîchage de demain (1000m2 de fruits et légumes bio cultivés en permaculture) ; un parcours dans les pins racontant l'histoire de la forêt landaise ; et d'autres lieux, dont les bois et pâturages qui accueilleront des animaux de la ferme de races anciennes et locales. Ces jardins et l'association qui porte le projet ont pour vocation de  participer à la sensibilisation, la connaissance et la préservation de la diversité végétale et animale et du patrimoine local et régional, de développer des missions pédagogiques, scientifiques, conservatoires et de formation, de contribuer à une meilleure connaissance et approche scientifique de la relation humaine avec son environnement d'un point de vue thérapeutique, botanique, ethnobotanique, sanitaire et agricole, et enfin de de permettre la diffusion d'actions et de pratiques écologiques, thérapeutiques, solidaires et respectueuses des hommes et de leur environnement, en France et dans le monde. Ce site est aussi envisagé comme un lieu ludique, agréable, et créateur de liens sociaux.


Origine du projet

Le projet des "Jardins de l’humanité" est l’aboutissement d'années de réflexions et de prises de position militantes en matière de respect de l’individu, de respect de l’environnement, de pédagogie et de lien social. Plusieurs constats sont à l'origine de ce projet ambitieux.

1) Respecter ne peut se faire sans connaître ni sans comprendre. Ainsi, quand les femmes et les hommes vivaient au sein même de leur environnement naturel et en puisaient nourriture, habitat, artisanat (il n’y a pas si longtemps !), ils le respectaient de fait tant il était évident que leur existence et leur avenir en dépendaient. Les dernières décennies ont vu l’homme s’éloigner de son environnement naturel, en méconnaître de plus en plus son fonctionnement, ses richesses et ses fragilités. Le site offrira des parcours adaptés à tous les publics quel que soit l'état de ses connaissances, certains parcours étant inspirés des pédagogies active et Montessori.

2) Les personnes handicapées et en perte d’autonomie sont soient prise en charge par des structures d’accueil médicalisées qui n'ont pas toujours les moyens de s'équiper de jardins thérapeutiques, soient isolées chez elles. De même, de plus en plus de personnes sont seules, en raison de la maladie, la vieillesse, la précarité, le chômage. La solidarité entre les individus n'est pas toujours favorisée, les différences quelles qu’elles soient souvent stigmatisées, dans une société dans laquelle le paraître et la compétition l’emportent souvent sur l’être et la coopération. La fréquentation régulière de jardins et d'espaces naturels, comme le prouvent de plus en plus d'études sérieuses, contribuent à améliorer la vie quotidienne et la santé physique et mentale de ces personnes. La création de liens sociaux au sein des « Jardins de l'humanité » est facilitée par des visites et ateliers réguliers adaptés à tous les publics et vient renforcer ces effets bénéfiques.

3) Les modes d'alimentation actuels participent à créer un déséquilibre entre les pays du Nord et ceux du Sud, une incompréhension voire un désamour entre paysans et consommateurs, et sont en partie responsables de problèmes de santé liés à l'emploi de produits chimiques. Au Nord comme au Sud, les paysans sont dépossédés de leur véritable souveraineté quant aux choix des semences et des techniques de culture, quand ce n'est pas de leurs terres. Plusieurs espaces sont dédiés à la permaculture, à la question des semences et aux nouvelles pratiques agricoles respectueuses des hommes et de son environnement.

De toutes ces réflexions très synthétisées sont nées l'envie et la volonté de créer ce site à haute valeur écologique, pédagogique, thérapeutique et sociale, des jardins où revivre notre histoire pour mieux la comprendre, un lieu où se rencontrer et découvrir de nouvelles pratiques, un lieu semé de parcours ludiques et surprenants pour que chacun puisse y récolter de belles choses.


A quoi servira l'argent collecté ?

L'argent collecté va permettre en premier lieu de continuer à acquérir des arbres fruitiers (des variétés locales et anciennes pour la plupart), les arbres fixateurs d'azote nécessaires dans la forêt-jardin et dans la zone de maraîchage bio et des plantes vivaces sensorielles pour le jardin thérapeutique. Ensuite, nous devons acheter des traverses de chêne (production locale du pays basque) pour réaliser les tables de culture surélevées du jardin thérapeutique qui permettront aux personnes en fauteuil roulant de jardiner ; ces traverses sont aussi nécessaires pour la réalisation du jardin historique du XIXeme siècle. Des abris en bois doivent également être construits pour les animaux de la ferme de races anciennes. Des étiquettes botaniques en métal, au nombre de 620, sont indispensables au rôle pédagogique de l'ensemble des jardins, l'argent récolté servira à financer leur fabrication auprès d'une entreprise spécialisée. Si la collecte d'argent couvre toutes ces dépenses, nous pourrons envisager de financer ensuite une serre, nécessaire pour la pérennité du site. Enfin, 182 panneaux pédagogiques de format A3 et 26 pupitres de format A2, essentiels au dispositif pédagogique, devront être financés d'ici l'ouverture des jardins prévue au printemps 2017.

Notre équipe

L'équipe est composé du président de l'association, Rodolphe Videau, enseignant en Histoire-géographie et actuellement auto-constructeur d'une maison en terre et paille, de la trésorière Monique Bonnot, retraitée dont l'expérience professionnelle en terme de gestion budgétaire est très importante, Dilek Karaagac, diplômée en sociologie, Alain, Mireille, Marcel, Anne, Mika, Sandra, Max, Anna, Kelly, Hélène, les jardiniers bénévoles qui participent à l'élaboration des jardins en fonction de leurs possibilités. Estelle Alquier est la responsable du projet : enseignante en histoire-géographie, reconvertie dans la conception de jardins thérapeutiques et la formation en hortithérapie auprès du personnel soignant et encadrant, elle a élaboré ce projet au cours de ces dernières années, portée par des convictions écologiques et sociales très fortes. Le projet est soutenu par des personnalités d'horizons très différents ayant en commun la même envie que ces jardins voient le jour sous leur meilleure forme, dont Hugo Verlomme (journaliste et écrivain passionné et spécialiste de l'océan), Denis Cheissoux, (journaliste, émission "CO2 mon amour" sur France Inter) et Wilfrid Lupano (auteur de bandes-dessinées).

Donner 5 euros

Donateur « copain(ine) comme cochon». Un grand remerciement pour votre aide et un album photo numérique de l'évolution du projet que vous avez soutenu (de l'été 2015 au printemps 2017).

Donner 15 euros

Donateur « Mi figue-mi-raisin ». En remerciement, votre nom inscrit sur le « Mur des donateurs » dans le bâtiment d'accueil du site et un album photo numérique de l'évolution du projet que vous avez soutenu (de l'été 2015 au printemps 2017).

Donner 30 euros

Donateur «Vieille branche ». En remerciement, votre nom inscrit sur le « Mur des donateurs » dans le bâtiment d'accueil du site et un album photo numérique de l'évolution du projet que vous avez soutenu (de l'été 2015 au printemps 2017). Des graines bio de fleurs ou de légumes issues des jardins de l'association..

Donner 50 euros

Donateur « Cerise sur le gâteau ». En remerciement, votre nom inscrit sur le « Mur des donateurs » dans le bâtiment d'accueil du site et un album photo numérique de l'évolution du projet que vous avez soutenu (de l'été 2015 au printemps 2017). Un assortiment de graines bio de fleurs, de légumes anciens et de plantes aromatiques issus des jardins de l'association. Deux invitations à l'inauguration des jardins en 2017.

Donner 80 euros

Donateur « Gingko ». En remerciement, votre nom sur une plaque au pied du Gingko biloba du jardin thérapeutique, le gingko étant le symbole de la recherche dans le cadre de la maladie d'Alzheimer. Un album photo numérique de l'évolution du projet que vous avez soutenu (de l'été 2015 au printemps 2017). Deux invitations à l'inauguration des jardins en 2017.

Donner 100 euros

Donateur « Poète en herbe ». En remerciement, votre nom inscrit sur un des panonceaux du « Jardin des poètes » de la forêt, panonceaux en ardoise présentant une citation ou une poésie (le texte est à choisir parmi une sélection qui vous sera proposé par mail) et un album photo numérique de l'évolution du projet que vous avez soutenu (de l'été 2015 au printemps 2017). Un moment à partager ensemble au sein des jardins : visite commentée avec dégustations et découvertes sensorielles végétales (été 2016 ou 2017, printemps 2017). Deux invitations à l'inauguration des jardins en 2017.

Donner 150 euros

Donateur « Ma pomme ». En remerciement, votre nom inscrit sous un fruitier ou un arbre de la forêt-jardin comme contributeur principal de l'arbre et un album photo numérique de l'évolution du projet que vous avez soutenu (de l'été 2015 au printemps 2017). Un moment à partager ensemble au sein des jardins : visite commentée, dégustations et découvertes sensorielles végétales (été 2016 ou 2017, printemps 2017). Deux invitations à l'inauguration des jardins en 2017.

Donner 200 euros

Donateur « Ramène ta fraise ». En remerciement, deux jours et une nuit sur le site pour quatre personnes, camping dans la forêt, visite du site commentée avec dégustations et découvertes sensorielles végétales (été 2016 ou 2017) avec participation possible aux activités quotidiennes. Un album photo numérique de l'évolution du projet que vous avez soutenu (de l'été 2015 au printemps 2017). Votre nom inscrit sous le chêne à palabres. Quatre invitations à l'inauguration des jardins en 2017.

Donner 500 euros

Donateur « Prince jardinier ». En remerciement, un stage d'une journée « Principes et techniques du jardinage écologique, bases de la permaculture » pour quatre personnes (programme sur demande) avec visite du site. Une nuit en camping sur le site (été uniquement). Votre nom inscrit sur une plaque sous le chêne à palabres. Un album photo numérique de l'évolution du projet que vous avez soutenu (de l'été 2015 au printemps 2017). Quatre invitations à l'inauguration des jardins en 2017.

Association terres océanes, cultures d'humanité

terres océanes, cultures d'humanité

Association terres océanes, cultures d'humanité

Carine Mayo
04/06/2016
Traits d Union
03/06/2016
haut les coeurs! Aintzina!
Maelle LECARDEUR
02/06/2016
allez hop.... et ça pousse !!!!