FR EN

Sauvons le patrimoine du Shekhawati - Let's Save the Heritage of Shekhawati



Mon don

Je donne une fois

Je donne tous les mois

  • 10 €
  • 20 €
  • 30 €
  • 50 €

Comment les fonds seront répartis ? / How will the funds be used ?

- SCROLL DOWN FOR ENGLISH VERSION-

Les fonds collectés financeront les prochains chantiers-école, y compris le matériel de restauration, les échafaudages, les recherches en laboratoire ; tout ce qui est nécessaire pour une préservation rigoureuse et authentique. Le coût des déplacements des experts et des étudiants devra également être couvert.

Les chantiers-école réuniront des étudiants et des professeurs de Mody University, une université de jeunes femmes dans le Shekhawati, et d’autres universités à travers le monde.

Lors de la première session, nous avons compris l’importance des échanges avec les artisans locaux. En partageant nos connaissances avec les étudiants et ces artisans grâce aux chantiers-école, nous voulons encourager et permettre à la communauté locale et aux jeunes femmes en particulier, de contribuer à protéger et à préserver le patrimoine de la région.  

 ~ ~ ~ ~ ~ ~ 

The funds collected will finance the next training workshops, including lab research, the restoration materials, and scaffoldings, all of which are necessary for a rigorous and authentic preservation. Additionally, transportation costs for the experts and students will need to be covered.

The training workshops will bring together students and professors from Mody University, a young women’s university in Shekhawati, and other universities from all over the world.

During the first workshop, we understood the importance of sharing with local craftsmen. By exchanging knowledge with local students and artisans through training workshops, we would like to encouraged the local community, in particular young women, to be empowered and preserve the heritage of the region. 


Mes coordonnées

* Champs obligatoires

Pourquoi avons-nous besoin de fonds privés ? / Why do we need private funds ?

- SCROLL DOWN FOR ENGLISH VERSION -

Il existe de nombreuses organisations qui souhaitent préserver et protéger le patrimoine historique du Shekhawati ; leur travail de sensibilisation a permis une réduction du nombre de destruction de haveli chaque année. Cependant, en raison de leur dégradation rapide, la récolte de fonds est une priorité absolue pour assurer leur préservation et leur survie.  

Une grande partie de ce travail de sensibilisation a été réalisé par des organisations comme l’UNESCO, qui a récemment effectué une étude sur le Shekhawati à travers l’ « Indian Heritage Passport Programme », œuvrant à mieux comprendre pourquoi la destruction des havelis avait lieu, dans le but de « promouvoir un développement régional basé sur l’héritage à travers le tourisme durable […]".

Au niveau national, une enquête menée par Ilay Cooper dans les années 1980 à la demande de l’Indian National Trust for Art and Cultural Heritage (INTACH) a révélé qu’il existait plus de 2000 havelis dans la région. Actuellement, il n'en reste que 1200 environ.  

Enfin, comme ces structures sont des propriétés privées, il est difficile pour les gouvernements régionaux et nationaux d’intervenir financièrement. Nous voulons donc financer et plaider pour la préservation des havelis ; c'est pour cela que nous avons besoin de fonds privés.

~ ~ ~ ~ ~ ~ 

At present many international organizations are concerned with the preservation and protection of the historical buildings heritage in Shekhawati. Their support has ensured that fewer havelis are destroyed each year. However, since the havelis are so badly damaged, funding has become the utmost priority to ensure that conservation takes place and that the havelis continue to remain standing.

Much of this advocacy work came through organizations such as UNESCO, which recently completed a study of Shekhawati through the "Indian Heritage Passport Programme", aiming to better understand why the destruction of the havelis has been taking place, and also with the wish to “promote heritage-based regional development through sustainable tourism […]”.

At the national level, a survey from the 1980s compiled by Ilay Cooper at the behest of Indian National Trust for Art and Cultural Heritage (INTACH) revealed that, in the past, there were more than 2000 havelis in the region. Now the number stands at around 1200. Presently, to provide governmentally-backed protection, the Government of Rajasthan has had each of the three districts of Shekhawati employ protective measures for the havelis.

Because these structures are privately owned, it is difficult for the State and National governments to intervene monetarily. We hope to fund and advocate for the preservation of these havelis and, for that purpose, we need the help of private donors.

Mon récapitulatif

Récapitulatif

Sélection

Don

Don

0

Votre contribution au fonctionnement de HelloAsso (Pourquoi ?) - Modifier

Total

Comment sommes-nous parvenus à financer le premier chantier-école ? / How did we manage to finance the first training workshop ?

- SCROLL DOWN FOR ENGLISH VERSION -

Devant l’urgence de la situation, une équipe de passionnés a démarré le projet sans aucun soutien financier. Ils ont financé le matériel de restauration et les échafaudages ainsi que leurs frais de transport, tandis que la Haveli Le Prince a accueilli et nourri l’équipe de bénévoles à ses frais. Cependant, ils ne pourront poursuivre leur travail sans un apport de fonds régulier. 

 ~ ~ ~ ~ ~ ~ 

Upon seeing the emergency of the current situation in Shekhawati led us to start this project without any financial support whatsoever. The founders of the project advanced the funds for the restoration material and the scaffoldings while Le Prince Haveli hosted the volunteer team out of generosity. However, this was a temporary solution, we cannot pursue this restoration without a regular provision of funds.

 

Signaler la page