EDUCATION HOPE

par Tous pour la Syrie

Cette collecte est terminée.

EDUCATION HOPE

par Tous pour la Syrie

Cette collecte est terminée.

    EDUCATION HOPE - Tous pour la Syrie

Participez à la rescolarisation des enfants réfugiés syriens du village d’Azraq

Merci à toutes et à tous pour vos dons. Grâce à vous le projet d'extension de l'école va être mené jusqu'à son terme. Nous communiquons davantage sur les avancées du projet via notre site web public ou notre page facebook.


« Toute personne a droit à l’édu­cation » Déclaration universelle des droits de l’Homme et du citoyen

 


Aidez-nous à financer la construction et l’équipement complet de deux nouvelles salles de classe qui permettront à cinquante enfants réfugiés syriens du village d’Azraq de retourner sur les bancs de l’école.

 


Contexte :

 

La cinquième année de guerre civile et la crise humanitaire sans précédant qui ravage la Syrie depuis 2011 a conduit un grand nombre de la population à fuir le pays et à se réfugier à l’étranger, Nous sommes face à une crise humanitaire sans précédent : le nombre de réfugiés syriens dépasse aujourd’hui les quatre millions, faisant de cette crise la plus importante au monde.

 

L’exil forcé de ces milliers d’enfants, de femmes et d’hommes qui fuient les combats meurtriers et un état de guerre permanent, bouleverse les équilibres régionaux. Les pays arabes limitrophes sont les plus concernés et les plus sollicités pour accueillir ces personnes qui ne bénéficient plus d’aucune protection. Ces pays voisins sont aujourd’hui dépassés par le nombre de nouveaux arrivants. Leurs infrastructures nationales se retrouvent aujourd’hui saturées et ceux-ci se retrouvent de fait dans l’incapacité de fournir les moyens pour répondre à tous les besoins fondamentaux urgents.

 

La Jordanie, de son côté, accorde l’asile à quelques 937 830 réfugiés syriens (chiffres du HCR en décembre 2015). L’afflux de réfugiés dans le royaume hachémite à sollicité et continue de solliciter de manière très importante les systèmes et les infrastructures nationales qui se trouvent aujourd’hui assaillies. Les politiques d’hospitalité, d’assistance et de fourniture de services de base en matière de santé et d’éducation, généreuses, demeurent néanmoins insuffisantes.

 

C’est notamment le cas de ses infrastructures éducatives, incapables de prendre en charge la totalité de 200 000 enfants et adolescents syriens présents sur le territoire national et en âge d’être scolarisé. On  estime ainsi à près de 60 000 le nombre d’enfants dans l’incapacité de reprendre le chemin de l’école, déscolarisés parfois depuis plus de trois ans, les éloignant de plus en plus d’un niveau d’éducation convenable et des bénéfices liés à un environnement scolaire sain.

 

 

Azraq :

 

Le village d’Azraq est situé dans une zone désertique à l’est de la capitale Amman. Il est proche du camp de réfugiés du même nom, ce qui en fait un lieu de résidence privilégié pour les réfugiés qui préfèrent dans plus de 80% des cas résider « hors-champ » pour des raisons de sécurité. La population du village qui comptait environ 10 000 habitants avant le début du conflit syrien à depuis lors, doublée. A Azraq comme dans le reste du pays, les écoles du système éducatif jordanien sont saturées, et le décalage scolaire des jeunes syriens réduit considérablement leurs chances d’y être admis. 

 

Partant de ce constat, notre partenaire, l’association SAWA « South Azraq Ladies Association for Social Development » plus connue sous le nom de « South Azraq Woman Association » à ouvert deux salles de classe avec l’aide d’ ONG internationales, dont l’UNESCO qui met à leurs disposition des enseignants. La création de cette infrastructure avait pour objet principal de dispenser des cours de rattrapage scolaire aux jeunes réfugié-e-s afin de leur permettre d’intégrer le cursus scolaire jordanien. Aujourd’hui, l’enlisement dramatique du conflit à notamment pour conséquence d’amoindrir l’espoir d’un retour, et donc de muter le besoin de rattrapage scolaire en besoin de scolarisation tout court. Il s’agit aujourd’hui bel et bien de dispenser des cours et de permettre un apprentissage sur le long terme.

 

La SAWA, qui estime aujourd’hui qu’à Azraq, plus de 250 jeunes réfugiés syriens en âge d’être scolarisé ne le sont pas, faute de places disponibles, souhaite ouvrir des classes supplémentaires à leur destination mais ne dispose pas de moyens suffisants.

 

 

C’est pourquoi Tous Pour la Syrie s’est engagée à les soutenir pour permettre la construction et l’équipement complet de deux nouvelles salles de classe supplémentaires permettant à 50 enfants réfugiés syriens d’un niveau scolaire allant du CP à la 6ème de retourner sur les bancs de l’école à la rentrée scolaire 2016.

 

 


Objectifs :

 

 En permettant à 50 enfants réfugiés syriens de reprendre le chemin de l’école, ce projet vise à la satisfaction du droit fondamental que demeure l’accès à l’éducation pour tous ainsi qu’à l’amélioration des conditions de vie des réfugiés syriens permettant une meilleure intégration de ceux-ci dans leur communauté d’accueil.

Ce projet de création de deux salles de classes aura également des retombées positives sur les cinquante élèves déjà scolarisés au sein de la SAWA puisque l’ouverture de deux classes supplémentaires permettra une répartition des niveaux scolaires d’une façon plus favorable à l’apprentissage en répartissant les écoliers  par classe de CP/CE1 ; CE2/CM1 et CM2/6ème et en ajoutant le niveau scolaire 6ème qui n’existe pas aujourd’hui.

 


Présentation  de la South Azraq Women Association (SAWA) :

 

L’Association des femmes d’Azraq-Sud est une association de femmes jordaniennes crée en 1984 et qui s’est donnée pour objectif la promotion et la mise à disposition de services éducatifs, sociaux, médicaux et culturels ainsi que la création de projet de développement à destination des femmes, enfants et familles démunies de la communauté d’Azraq.

 

Avec ses plus de 130 membres et un conseil d’administration de 7 personnes dont la présidente est Mme Nouf Al FAYZ, la SAWA jouit d’une réputation remarquable parmi les habitants de la région d’Azraq qui peuvent y adresser leurs besoins et problèmes mais également auprès des différentes organisations locales et internationales présentes dans le pays sur la scène du développement.

 

La SAWA s’est imposée comme un partenaire inévitable pour tout individu ou organisation souhaitant mettre en place des projets de développement dans la zone d’Azraq, à l’image de la mise en place du projet en 2014 entre la SAWA, Mercy Corps Jordanie et une donatrice privée canadienne qui à permis l’installation et l’équipement de deux préfabriqués destinés à la scolarisation de cinquante enfants réfugiés syriens.

 

Véritable structure populaire et pilier de la communauté d’Azraq, la SAWA à aujourd’hui besoin de votre aide pour continuer de développer ses projets de développement et contribuer à l’intégration des nouvelles familles syriennes d’Azraq.

 

 

A quoi serviront vos dons ?



La collecte de vos dons servira à financer notre budget s’élevant à hauteur de 15000 euros et comprenant : 


-         la construction en dur de deux salles de classe ayant une capacité d’accueil totale de cinquante élèves pour un montant de 11895 euros.

 

-         L’installation complète des équipements, fournitures et matériel scolaire comprenant :

     

Equipements

Montant en euros

Climatiseurs

517

Tables

1293

Chaises

471

Tableaux

280

Bureaux

194

Etagères

233

 

 

-         Les frais administratifs liés au projet

 

 

              TOUS POUR LA SYRIE

 

Tous Pour la Syrie est une association loi 1901 à vocation humanitaire et fondée en 2012 en réaction à la situation humanitaire catastrophique à l’œuvre en Syrie depuis le début de la guerre civile.  

 

Ces objectifs sont d'apporter une aide humanitaire et médicale gratuite à la population syrienne. Et, d'autre part, de développer l'amitié, l’échange et la solidarité entre les peuples français et syriens. Depuis l’arrivée de familles de réfugiés et demandeurs d’asile syriens en France, TPLS à ajouter à ses objectifs l’intégration locale et l’amélioration des conditions de vie de ces réfugiés  dans leur communauté d’accueil.

Face à l’ampleur et la durée de la crise globale syrienne, TPLS à développer des actions et des projets de développement, notamment en direction du secteur éducatif, complétant ainsi ses actions humanitaires.

 

Quelques exemples de nos différentes actions :

 

-         Collecte, acheminement par containers et distribution tout au long de l’année d'une aide d'urgence (vêtements, couvertures, matériels médical, lait infantile) à la population syrienne et aux réfugiés syriens dans les pays arabes frontaliers.

-         cours d’apprentissage de la langue française destinés aux réfugiés et demandeurs d’asile syriens de la ville de Rennes (Bretagne)

-         Développement de projets liés à la culture et à l’éducation 

-         Actions de sensibilisation et d’information du grand public sur les différentes thématiques de la question syrienne (révolution populaire des premières heures, réfugiés, crise humanitaire, accueil…) par le biais de conférences, expositions-photo, soirées contes, réseaux sociaux, rencontres culturelles

-         Mobilisation et manifestations en solidarité avec les migrants et les réfugiés et pour un accueil plus généreux et plus digne de réfugiés  en France et sur le sol européen.

 

Pour plus d’informations sur notre association et ses actions, rendez vous sur :

-         le site internet de TPLS : http://www.touspourlasyrie.fr/

-         sa page facebook : https://www.facebook.com/TousPourLaSyrie/?fref=ts

 

 

 

 




Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros

Association Tous pour la Syrie

Tous pour la Syrie

Constituée en 2012 dont le but est d’apporter une aide humanitaire et médicale gratuite à la population syrienne et de développer l’amitié et la solidarité entre le peuple français et le peuple syrien. http://www.touspourlasyrie.fr

mathias rebuffé
22/05/2016
Alia Darwiche
11/05/2016