UJRE - Union des Juifs pour la Résistance et l'Entraide

Défense des droits

L’UJRE, Union des Juifs pour la Résistance et l’Entraide, naît en 1943 de l’unification de divers mouvements de la résistance juive au nazisme, issus de la MOI (Main d’Œuvre Immigrée). Elle combat toutes les manifestations d'antisémitisme et de racisme et oeuvre pour la paix et la justice.

Nos actions en cours

Qui sommes-nous ?

L’UJRE, Union des Juifs pour la Résistance et l’Entraide, naît en 1943 de l’unification de divers mouvements de la résistance juive au nazisme, issus de la MOI (Main d’Œuvre Immigrée).

À l’origine de la création du MNCR qui deviendra le MRAP, puis cofondatrice du CRIF, elle participe à la lutte armée et, poursuivant l’action du mouvement Solidarité, malgré les risques encourus, œuvre entre autres au sauvetage des enfants.

À la Libération, elle élèvera et éduquera des enfants de déportés et de fusillés, dans le cadre de sa Commission Centrale de l’Enfance, CCE, et reprendra la publication de la Naïe Presse, le plus important quotidien yiddish d’Europe, fondé en 1934.

Elle animera de nombreuses autres associations.

Aujourd’hui, l’UJRE porte la mémoire du génocide et de la résistance des juifs (création de Mémoire des Résistants Juifs de la MOI, MRJ- MOI).

Elle édite la Presse Nouvelle Magazine, PNM, mensuel d’information qui aborde de manière critique les problèmes politiques, sociaux et culturels, nationaux et internationaux.

Au nom des valeurs qui l’animent, l’UJRE agit pour le progrès humain, elle combat toutes formes de racisme,d’antisémitisme et de xénophobie, ouvertes ou sournoises, s’oppose au repli identitaire, et milite pour que s’instaure au Moyen-Orient une paix durable, garantissant l’existence de l’État d’Israël et de l’État de Palestine.

Président d’honneur: Adam Rayski

Président: Jacques Lewkowicz

Présidente déléguée: Claudie Bassi-Lederman

Secrétaire générale: Raymonde Baron

L’UJRE est aussi membre :