Un Orgue à Plouhinec en Morbihan

Arts et culture

Un sauvetage patrimonial - un défi culturel : restaurer l’orgue du Likès, grand orgue de facture néoclassique et l'installer dans l’église paroissiale de Plouhinec, pour en faire un patrimoine culturel vivant pour les générations actuelles et futures.

Nos actions en cours

À la une

Adhérer à nos activités 1

Qui sommes-nous ?

L'association “Un Orgue à Plouhinec”

Un sauvetage patrimonial - un défi culturel

L'association de soutien et de promotion de l’Orgue a été fondée en 2015.

Elle a pour but de : 

  • promouvoir et soutenir la réhabilitation de l’orgue du Likès de Quimper dans l’église Notre Dame de Grâce de Plouhinec-56
  • assurer le rayonnement religieux et culturel de cet instrument

Pour cela, l’Association se propose : 

  • de mobiliser les énergies pour créer une dynamique positive et attractive autour du projet d’orgue, auprès de la population de Plouhinec, de la Ria d’Etel et d’ailleurs.
  • d’être cheville ouvrière dans le projet de réhabilitation de l’orgue du Likès à Plouhinec et dans la recherche de financement.
  • d’obtenir le soutien de son projet par des organismes institutionnels (collectivités territoriales,…) et par des donateurs.
  • de promouvoir et de développer une animation musicale, en utilisant l’orgue, les voix et tous instruments nécessaires à la réalisation des manifestations artistiques de haute tenue, respectant le caractère sacré de l’instrument et de l’église.

Une histoire hors du commun à prolonger

L’orgue à comme origine l’Angleterre, et plus exactement les îles anglo-normandes. C’est l’île de Guernesey qui fourni le premier orgue venant d’une chapelle protestante, St Barnabé. Sa facture es typiquement anglaise, elle est de la fabrication de la maison John NICHOLSON de WORCESTER.  C’est en 1955 que l’orgue prend toute sa dimension avec l’intervention du facteur d’orgues Raymond BOUVET, il va remanier et le porter à 40 jeux, soit 2339 tuyaux.

Un orgue d’exception à sauver

Il s’agit d’un grand orgue de l’école néo-classique qui permet l’interprétation de plus large répertoire allant des musiciens de la Renaissance à nos contemporains. La reconstruction de cet orgue historique dans un édifice proportionné à sa grandeur, avec un buffet clos et une mécanique refaite selon l’origine sera sans nul doute un chef
d’oeuvre musical unique dans toute la Bretagne et peut-être en France.

Des soutiens de prestige

Olivier Latry

Olivier Latry, reconnu comme l’un des plus éminents ambassadeurs de l’orgue au monde a été nommé titulaire des Grandes Orgues de Notre-Dame de Paris à seulement 23 ans. Il s’est engagé clairement pour le sauvetage de cet orgue en disant «c’est évidemment bien volontiers que j’apporte mon soutien à votre projet»...» c’est tellement important que le patrimoine organistique ne meure pas, et qu’un orgue puisse à nouveau chanter.»

Christian Le Squer

Né à Plouhinec, fier de son pays et fidèle à ses origines, c’est spontanément que Christian Le Squer a accepté d’apporter le poids de son renom et son soutien au projet de restauration de l’orgue. Il exerce son talent au Four Seasons au Georges V à Paris. Christian Le Squer a ouvert récemment le restaurant Le Paris-Brest à Rennes.

Il a obtenu 5 toques en 2015 et 3 étoiles en 2016 au guide Michelin.