Un train peut en cacher un autre

Arts et culture

Crée à l’initiative d’artistes installés sur la frontière lotoise du Périgord Noir, en majorité plasticiens, l’association «Un train peut en cacher un autre» s’est donné pour vocation de «promouvoir, soutenir, encourager l’art contemporain* en milieu rural».

Nos actions en cours

À la une

Adhérer à nos activités 3

Qui sommes-nous ?

 

UN TRAIN PEUT EN CACHER UN AUTRE

Ouverte à toutes les formes actuelles d’expression, l'association UN TRAIN PEUT EN CACHER UN AUTRE vise à sortir les artistes de leur isolement, les aide à s’informer, se défendre et à concrétiser leurs propres projets. 

Elle leur permet de se rassembler pour concevoir et organiser ensemble des manifestations. 

Pour ce faire, elle cherche auprès des privés et de l’administration les lieux d’accueil et les compléments financiers nécessaires pour exposer, communiquer. 

Après seulement 5 ans d’existence (création en 2009), grâce à la mise en place d’une structure efficace animée par les artistes eux-mêmes, soutenue par le public et les partenaires institutionnels, notre association réussissait à présenter 70 à 80 artistes professionnels d’ici et d’ailleurs dans les villes et villages de la Bouriane (Lot, frontière Dordogne).

Depuis 2014, elle s'efforce d'innover et servir, en investissant de nouveaux lieux, gratuits, publics, ouverts sur l'extérieur, et en élargissant encore son mode d’interventions. 

Malgré les difficultés «Un train peut en cacher un autre» entretient l'ambition d'intéresser un plus large public, pour participer plus activement encore et de manière pérenne à la vie économique et culturelle des territoires ruraux. 

Pour y parvenir, elle aimerait jouir d'un lieu à elle où seraient menées des activités à l'année. Un lieu “ouvert”, un tiers-lieu pour favoriser les échanges d'ordre culturel, pour accueillir des expos, des artistes en résidence, pour organiser des stages, des ateliers… cela sur Cazals (46250) ou dans la Communauté de Communes Cazals-Salviac. Vos dons, s'ils sont conséquents pourront servir à monter cela.

En attendant, malgré la COVID et les règles sanitaires à respecter, elle poursuit son but : se fixe des projets d'exposition, recherche des artistes, des lieux, des moyens. Elle anime la cité, elle stimule, elle ravigote, pousse à la création d'oeuvres qu'elle offre à voir au public, gratuitement, pour le plaisir. Ses ambitions restent intactes. L'augmentation du nombre de ses adhérents va la gonfler à bloc.