Une École à Bodh Gaya

Humanitaire - Caritative

« Une école à Bodh Gaya » permet à des enfants défavorisés du nord-est de l’Inde d’avoir accès à l’éducation, à un repas par jour et à un suivi médical. En outre, elle offre des soins gratuits à la population des villages environnants, et propose une formation à la couture pour les femmes.

Nos actions en cours

À la une

Qui sommes-nous ?

« Une école à Bodh Gaya » est une petite association basée sur le parrainage qui permet à des enfants très défavorisés du nord-est de l’Inde d’avoir accès à l’éducation, à un repas par jour et à un suivi médical. En outre, elle offre des soins gratuits à la population misérable des villages environnants, et propose une formation à la couture très demandée par les femmes des villages voisins.

Genèse et fonctionnement de l’association

« Une école à Bodh Gaya » est un projet né en 2002. Un jeune Indien, Rajesh Verma, alors âgé de 23 ans, travaillant dans un hôtel à Bodh Gaya dans l’état du Bihar, souhaitait ardemment créer une école où l’enseignement serait dispensé gratuitement aux enfants pauvres de cette région. C’est alors qu’il se lie d’amitié avec un Français de passage, Jean-Marc Gandit, actuel trésorier de l’association, et que son projet se concrétise.

Le directeur de l’école, Rajesh, a démontré depuis le début une motivation profonde, une grande détermination et une grande qualité de cœur alliée à une grande rigueur; il est ancré dans la culture locale, il connaît les coutumes, les usages, et les rouages de l’administration indienne ; ses qualités sont pour beaucoup dans la réussite de l’école et la motivation de son personnel.

Au départ, les parents des enfants scolarisés se sont montrés réservés (voire un peu méfiants) à l’égard de cette école tombée du ciel, et peu enclins à favoriser l’éducation au détriment du petit revenu fourni par le travail des enfants aux champs. Mais peu à peu la confiance a grandi, les parents se sont montré de plus en plus reconnaissants envers l’école et ses « sponsors ».

Aujourd’hui il y a environ 300 élèves scolarisés à l’école. Depuis l’origine, elle a accueilli près de 650 enfants.

Tout le personnel est indien, tous les investissements et approvisionnements sont réalisés sur place et profitent à l’économie locale; l’enseignement est basé sur le programme scolaire de l’état du Bihar, et toute sa place est laissée à la culture indienne. Les professeurs lisent à haute voix et signent un serment les engageant notamment à respecter les enfants et ne pas suivre le système des castes.

https://www.ueabg.fr/le-serment-des-instituteurs/ 

Les résultats de l’examen gouvernemental de la classe terminale sont excellents avec de nombreuses mentions, tant pour les filles que pour les garçons. Alors que leurs parents sont quasiment tous ouvriers agricoles ou manœuvres, à la sortie de l’école les enfants deviennent vendeurs, conducteurs d’engins, travailleurs dans le bâtiment, instituteurs, et même médecin; ils peuvent aider leurs familles et améliorer leurs conditions de vie de façon spectaculaire.

L’école prend en charge globalement l’enfant et son environnement familial : éducation, nourriture, habillement, hygiène et santé, assistance à la famille et aux pauvres du village. Elle est non confessionnelle et accepte les enfants pauvres sans distinction. 

Fonctionnement de l’association

L’association « Une École à Bodh Gaya » collecte les parrainages et les dons. Elle finance et assure la gouvernance de l’école en Inde. 98% des fonds collectés (parrainages, dons) sont employés directement en Inde. L’équipe en France est entièrement bénévole.

Une association locale a été créée en Inde : THES « Tara Helping Education Society ». Cette association est auditée tous les cinq ans par le FCRA - Foreign Contribution (regulation) Act organisme fédéral indien qui contrôle l’usage rigoureux des fonds qui sont reçus de l’étranger et qui délivre une habilitation obligatoire pour le fonctionnement de l’école. Des inspecteurs du district viennent également contrôler l’école tous les ans. THES ne reçoit aucun subside des autorités locales, elle est entièrement financée par les fonds en provenant de l’association « Une École à Bodh Gaya ». THES gère un fonds de solidarité destiné aux villageois en cas de problème grave.

La scolarité

L’école accueille les enfants dès l’âge de 4 ans, en maternelle. Ensuite, conformément au cursus indien, les élèves progressent de la classe 1 à la classe 10. La classe 10 correspond à notre classe de seconde. À l’issue de la classe 10, les élèves passent un examen qui leur permet de trouver du travail, ou d’obtenir une bourse pour continuer leurs études.

Les repas

Les repas ont une très grande importance car pour certains enfants c’est l’unique occasion de manger dans la journée. De plus, les enfants étant une charge pour les familles, c’est souvent une nécessité de les faire travailler très jeunes aux champs afin d’assurer leur subsistance. La famille étant déchargée de ce souci grâce à l’école, elle sera plus encline à les scolariser.

Le matin, à 8 h, les enfants reçoivent un petit déjeuner à leur arrivée. Le déjeuner est à 11 h 15. Les élèves se lavent les mains, remplissent leur verre avant d’aller s’installer sur de longs tapis étroits sous le préau. Les menus, toujours les mêmes chaque semaine, ont été établis par un diététicien et sont préparés sur place par un chef cuisinier et deux assistants. Les produits sont frais. Ils peuvent se resservir autant de fois qu’ils le souhaitent car chez eux, bien souvent, ils ne mangent guère. Puis ils lavent leurs assiettes (elles seront relavées ensuite par mesure d’hygiène), et se brossent les dents.

Le dispensaire et le centre de formation pour les femmes

Des dons substantiels et la rigoureuse gestion des fonds ont permis la construction en 2010 de deux nouveaux bâtiments sur une partie du terrain contigu appartenant à l’école. Ils abritent un dispensaire et des salles pour des cours de couture pour les femmes des villages. Ils sont isolés de l’école avec une clôture et un portail propre, de manière à ne pas perturber les cours des écoliers.

Ils ont été inaugurés le 21 juin 2010; environ cent cinquante villageois ont assisté à cet évènement.

Le dispensaire

Le dispensaire, ouvert six jours par semaine, a pour fonction de donner les premiers soins. Ce dispensaire comporte deux salles, une d’attente et une de soins, plus un lavabo et des WC. Le dispensaire fonctionne tous les jours de 8 h à 16 h, sauf le dimanche.

Les infirmiers qui assurent le fonctionnement du dispensaire sont d’anciens élèves de l’école.

Chaque jour 50 à 60 personnes viennent à la consultation, dont beaucoup d’enfants, la plupart pour des problèmes de fièvre ou de toux.

https://www.ueabg.fr/bienvenue-au-dispensaire/ 

Le centre de formation pour les femmes

Les cours de couture ont rencontré un énorme succès, et, le nombre de femmes voulant s’inscrire étant beaucoup trop grand, Rajesh le directeur leur a expliqué qu’il était dans l’obligation de créer une liste d’attente pour le semestre suivant.

Aujourd’hui, ce cours a toujours autant de succès, et le centre s’est enrichi d’une formation d’esthéticienne qui permet aux femmes de monnayer leur savoir-faire notamment pour le maquillage des mariées, ce qui leur assure une plus grande autonomie financière.

https://www.ueabg.fr/latelier-de-couture-les-femmes-des-villages-lemancipation/ 

Action sociale pendant la pandémie

Lors de la pandémie de Covid 19 et le confinement sévère qui en a résulté à partir du 25 mars 2020, Rajesh le directeur de l’école s’est inquiété à propos du ravitaillement de toutes les familles très pauvres des villages autour de l’école : les gens sont payés au jour le jour; s’ils ne travaillent pas ils ne reçoivent plus d’argent et ne peuvent faire face aux dépenses vitales. 

Le 2 avril, Rajesh a reçu une lettre du gouvernement demandant aux ONG de fournir de l’aide dans la lutte contre le Covid-19. Dès le 3, Rajesh a donc organisé ceci : il a demandé au fournisseur habituel de THES de préparer 300 sacs, contenant chacun : 5 kg de riz, 1 kg de dal (lentilles), 3kg de farine, 1kg de sel, 2 savons, de l’huile et des biscuits; ces sacs seront livrés à l’école, Rajesh équipera quelques grands élèves de l’école de masques et de gants, pour qu’ils distribuent ces sacs aux familles des élèves de l’école, ainsi qu’à quelques familles très pauvres que Rajesh connaît.

https://www.ueabg.fr/pandemie-en-inde/ 

Rajesh et son équipe ont pris la décision de relancer les classes mais sans élèves à l’école; les professeurs vont préparer un support de cours pour la semaine qui sera distribué porte à porte aux élèves, et les devoirs des élèves seront recueillis la semaine suivante lors de la nouvelle distribution. Ainsi les élèves pourront continuer à s’instruire malgré le confinement.

https://www.ueabg.fr/enseignement-a-distance/ 

Le projet de refuge pour personnes âgées

Une visite des membres du conseil d’administration à l’école en Inde en février 2023 a permis de bien progresser sur le projet d’un home d’accueil pour seniors. Le conseil d’administration peut témoigner de la grande misère dans laquelle se trouvent de nombreuses personnes âgées, délaissées par leurs familles et sans ressources. Ce projet rencontre l’adhésion des autorités locales et des villageois.

Dans l’enceinte de l’école, il existe un espace vacant, un peu isolé du reste de l’école, qui serait l’endroit idéal. Un architecte a réalisé des plans, proposé un devis. Et l’association espère une donation importante qui pourrait être le point de départ pour lancer ce projet.

Une fois l’infrastructure mise en place, le refuge pourrait accueillir 32 personnes, qui devront être parrainées afin d’assurer le fonctionnement du lieu (entretien, nourriture).

https://www.ueabg.fr/visite-de-lecole-en-fevrier-2023/ 

Association loi 1901

L’association "Une École à Bodh Gaya" est régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901. L’association est à but humanitaire, sans aucun caractère confessionnel ou politique.

Enregistrement au greffe des associations (RNA)

n° RNA W784002241 

Date de création 06/05/2003 

Date de publication au journal officiel 14/06/2003 

Date de dernière déclaration (RNA) 19/08/2021 

Nom UNE ECOLE A BODH GAYA (BIHAR INDE) 

Enregistrement à l’INSEE (Sirene)

n° SIREN 923258354 

n° Siret (siège) 92325835400011 

Date de création au répertoire Sirene 06/05/2003 

Date de la dernière modification (Sirene) 22/03/2023 

Dirigeants

Présidente : Brigitte Quéro,
retraitée, demeure en Ile de France

Secrétaire : Yves Tisserand
ingénieur retraité, demeure en Ile de France

Secrétaire adjointe : Catherine Lemoine
aide soignante, demeure en Alsace

Trésorier : Jean-Marc Gandit 
moine, demeure dans les Vosges