UNIGAIA

Médico-sociale

UNIGAIA est une association qui développe un programme d'hydratation des seniors en France, avec une eau adaptée "L'eau des patriarches" et des micro unités de production locales et de l'hydratation en eau potable des enfants en Afrique avec son programme AFRIGAIA : Bénin, Togo, Burkina Fasso.

Nos actions en cours

À la une

Qui sommes-nous ?

Initiée par UNIGAIA, l'opération AFRIGAIA  représente un consortium de 6 ONG du Bénin, du Togo et du Burkina Faso qui lancent un cri d’alarme pour combattre le fléau des maladies diarrhéiques qui emportent chaque jour plus de 300 enfants de moins de 5 ans dans les trois pays (UNICEF) à cause de l’eau insalubre qui irrigue les petits corps des enfants sans défense,

Pour se faire, la solution préconisée par nous ONG réunies sous l’emblème AFRIGAIA est d’introduire en urgence des dispositifs domestiques et collectifs de purification et de production d’eau de boisson au niveau des écoles, des dispensaires et des villages qui vivent la détresse d’eau potable. 

  • Qui sommes-nous ? 

      Le consortium AFRIGAIA réunit 6 ONG, à savoir :

  1. ONG Terre Nouvelle, Bénin - www.terre-nouvelle.org
  2. ONG Génération Bleu Vert- Bénin –  generationbleuvert@gmail.com 
  3. ONG Action, Développement et Solidarité, Bénin -  adsbenin18@yahoo.com
  4. ONG Volontaires pour les initiatives de Développement Economique, Social, Educatif et Environnemental (VIDESEE) – Togo : linkedin.com/in/moussa-saibou-38943133
  5. ONG Shelter for Children – Togo : shelter4children@gmail.com 
  6. Association « Un élève, un cartable du Burkina Faso » : tolassx@gmail.com 
  7. L’association UNIGAIA- France, partenaire associé des ONG, chargée de l’organisation et du suivi de la mise en œuvre du projet « Une école, une fontaine ! » et « Un dispensaire, une fontaine !» en vue d’assurer une bonne hydratation par une eau de qualité produite par des purificateurs performants : http://unigaia.fr   
  • Le contexte : le rapport « l’eau contre les épidémies » in Baromètre 2021 de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène édité par Solidarités internationales est accablant : « L’insuffisance d’eau potable amène la population à consommer de l’eau insalubre, ce qui amplifie le risque de maladies hydriques telles que le choléra, endémique dans plusieurs zones. Le manque d’accès à l’eau aggrave l’état nutritionnel des personnes les plus vulnérables : plus de la moitié des cas de malnutrition est associée à des maladies hydriques. Le manque d’accès à l’eau est également source d’inégalités : les femmes et les enfants s’occupent principalement de la corvée d’eau en milieu rural ; la défécation à l’air libre et la non-ségrégation des latrines accentuent le risque de violence basée sur le genre. Enfin, les tensions autour des points d’eau entre agriculteurs et éleveurs exacerbent les conflits intercommunautaires, menaçant la stabilité et la cohésion sociale.

PaSONIA RAHAL « Au Sahel , l’enjeu crucial de l’accès à l’eau »  

https://www.solidarites.org/wp-content/uploads/2021/03/barometre-eau-2021-solidarites-international.pdf

      Déshydratation aiguë chez les enfants au Bénin, au Togo et au Burkina Faso

La diarrhée aigue chez les enfants demeure un problème de santé publique dans les pays d’Afrique de l’Ouest. Les probabilités de décès avant l’âge de 5ans pour 1000 naissances vivantes sont supérieures à 100 décès dans les trois pays. Moins de 40% des établissements de santé ruraux disposent des équipements essentiels

  • Composantes et coût du projet 
  1. AFRIGAIA est un projet d'hydratation des personnes fragiles et en détresse d'eau potable au Bénin, au Togo et au Burkina Faso. L'objectif d'AFRIGAIA est de contribuer à la lutte contre les maladies hydriques, particulièrement les maladies diarrhéiques qui emportent chaque jour plus de 300 enfants de moins de 5 ans dans ces 3 pays. La solution préconisée par UNIGAIA, en partenariat avec 6 ONG représentatives des 3 pays est l'introduction de fontaines de purification et de production d'eau de boisson au niveau des écoles, des centres de santé et de villages défavorisés. Le projet AFRIGAIA se décompose en 2 solutions :
  1. La solution Etablissements par l’introduction dans chacun des 3 pays de :
    1. 1000 fontaines "type domestique" au profit des écoles et
    2. 100 fontaines (type domestique au profit de centres de santé
  2. La solution collective : introduction dans chacun des 3 pays de 20 micro-unités de production d'eau de boisson. 
  3. Catégories de fontaines et quantités
  • Gravity (80% de 3000 écoles) = 2400 (Purificateurs non électriques équipés d'une membrane UF qui élimine les impuretés en suspension, les bactéries et les kystes pour fournir une eau pure et sans produits chimiques.)
  • Purificateurs UV (20% de « 3000 écoles) = 600 (La technologie de pointe de UV + UF + TDS Control + UV In-tank désinfecte l'eau, la rendant exempte de bactéries et de virus mortels.
  • Purificateurs Osmose inverse= 300 dispensaires) Les purificateurs d'eau RO garantissent une eau pure à 100 % en utilisant le contrôle RO + UV + UF + TDS pour éliminer les impuretés dissoutes nocives

 

  • Coût du projet (hors taxes et droits de douanes
  1. Solution Etablissements : 72 000 € X 3 (pays) = 216 000 €uros
  2. Solution Collective         : 16 500 € X 3(pays)  =   49 500 €uros
  • Mise en œuvre du projet 
  1. Durée du projet : 24 mois

          Calendrier de mise en œuvre

Dans le but de mettre périodiquement des lots de fontaines au profit des Etablissements et des communautés villageoises concernées, la collecte de fonds sera organisée en quatre opérations correspondant à quatre périodes semestrielles : 

  • Première opération, du 1er janvier au 30 juin 2023
  • Deuxième opération, du 1er juillet au 31 décembre 2023
  • Troisième opération, du 1er janvier 2024 au 30 juin 2024
  • Quatrième opération, du 1er juillet 2024 au 31 décembre 2024

 

  • Consistance et besoins de financement pour chaque opération

Lots de fontaines par pays :

  • Fontaines pour écoles (types gravitation et ultrafiltration):  250 unités
  • Fontaines pour centres de santé (type osmose inverse) : 25 unités
  • Micro-unités de production d'eau (osmose inverse) : 5 unités
  • Besoins de financement 
    • Lot de fontaines domestiques : 275 unités X 3 = 750 unités = 54 000 €
    • Lot de fontaines collectives :      15 unités X 3 = 45 unités =   12 375 €

                                                                        TOTAL : 66.375 €

Au Bénin :

  1. Solution Etablissements : toutes les communes des départements de l’Atacora, la Donga, le Bogou, l'Alibori, l'Atlantique, le Littoral, le Mono, le Couffo, l'Ouémé, le Plateau, le Zou et les Collines sont concernées pour doter un nombre d’écoles et de dispensaires des arrondissements défavorisés en matière d’accès à l’eau potable
  2. Solution Collective : ce sont les arrondissements et les villages des communes de Abomey Calavi, Porto Novo et Adjohoun qui ont été retenus :
  • Arrondissements : Akassato, Hévie, Calavi, Ouedo, Azoxlisé
  • Villages : Zoungo, Sogon, Gbada 

Au Togo

  1. Solution Etablissements : plusieurs arrondissements situés dans les Régions de Savanes, Kara, Centrale, Maritime et du Golfe de Lomé ont été retenus pour doter écoles et dispensaires en détresse d’eau potable bénéficierons
  2. Solution Collective : ont été retenus,
  • Les quartiers urbains de la ville de Sokodé : Tchalo, Kpangalam, Tchakpalade
  • Les arrondissements ruraux :  Kpekpelada, Aleheride, Wassarabou

Au Burkina Faso

  1. Solution Etablissements : les arrondissements retenus, dont écoles et dispensaires sont bénéficiaires, sont : Saaba, Pabré, Kombissiri, Kaya, N°9, N°12, Bama, Dafinso, Péni, Disin, Dano, Gaoua, Batié, Bobo Dafra, Bobo konsa, Boromo, Siby, Oury, Zoula, Réo 
  2. Solution Collective : ont été retenus,
  • Les quartiers urbains de Kamoince (Ouagadougou), Sarfalao (Bobo), Secteur 4 (Koudougou), Secteur 5 et 6 (Kaya) 
  • Les villages : Bedatoega (Cne de Pabre), Saba, Oury , Siby , Boromo