Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de URNACS pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

Un film sur le pouvoir d'agir des Habitants dans les Centres Sociaux "1 + 1 = 3"

par URNACS

Un film sur le pouvoir d'agir des Habitants dans les Centres Sociaux "1 + 1 = 3" - URNACS

A partir de 9 expériences de Nouvelle Aquitaine, un film sur la mise en oeuvre de démarches de développement du Pouvoir d'Agir des habitants


Elles/ils sont du Sud, de l’Est du Nord ou de l’Ouest de notre grande Région Nouvelle Aquitaine.

Elles/ils créent un village d’habitat coopératif, accueillentdes étrangers, agissent pour une meilleure qualité de vie dans leur cité, promeuvent l’économie circulaire et les solidarités, militent pour une citoyenneté active ou luttent contre les incivilités, vont à la rencontre de personnes isolées, ouvrent un café/rencontre le jour du marché, incitent les enfants à choisir leurs activités et à les organiser…

L’essentiel, malgré tout l’intérêt de ces engagements, n’est pas seulement là. Il réside surtout dans le fait que tous ces projets, aboutis ou en cours, ont en commun de se « faire ensemble »,  d’avoir créé les conditions dans lesquelles l’action devient possible grâce au collectif.

C’est la grande et belle aventure du pouvoir d’agir ensemble, et ce n’est pas le hasard si toutes ces histoires humaines sont issues de Centres sociaux ou socioculturels, d’Espaces de vie sociale.

C’est l’intelligence collective, la preuve que « 1 + 1 = 3 », qu’ensemble on est plus fort.

C’est le projet de ce film : montrer des histoires de ces gens, en ville, en banlieue, à la campagne, montrer sur quels terreaux féconds elles sont nées, comment les groupes se sont constitués, comment les idées ont fermenté, comment l’action s’est organisée…

Et l’ambition du film est simple : montrer qu’au-delà des difficultés, en affrontant et en surmontant les obstacles, ces aventures aboutissent à la fois à la réalisation de leurs objectifs (impacts sur la société, sur le milieu), et à ce que des groupes se soudent, prennent confiance, s’enhardissent, fomentent de nouveaux projets. Ce ne sont pas des modèles ni des exemples, c’est une incitation, une stimulation…

 

Porté par l’Union régionale Nouvelle Aquitaine des Centres sociaux (Urnacs), appuyé par la Fédération des Centres Sociaux de France (Fcsf) 

et plusieurs fédérations départementales et Centres sociaux le projet a aussi besoin de votre soutien !

Le bistrot du marché à Rochefort

  

Le Développement du Pouvoir d’Agir des Habitants, démarche de transformation sociale

D’après Yann Le Bossé, chercheur québécois, proche des Centres Sociaux, le développement du Pouvoir d'Agir des Habitants « c’est la possibilité d’avoir plus de contrôle sur ce qui est important pour soi, ses proches, ou la collectivité à laquelle on s’identifie ».

C’est en 2013, lors de leur congrès de Lyon, que les Centres Sociaux ont décidé de s’emparer de ces démarches de développement de pouvoir d’agir des habitants.

Cela se traduit notamment dans l’intention politique portée par le projet fédéral national : « contribuer à la construction d'un avenir désirable pour la société française en s’appuyant sur :

  • des hommes et des femmes, tous porteurs de ressources, de savoirs, d'expertise, permettant à chacun d'être acteur de son histoire personnelle et ainsi partie prenante de l'Histoire.
  • des collectifs et des communautés, espaces de coopération, de création et d'émancipation, reconnus comme force de propositions, d'innovations et d'alternatives.
  • des relations humaines démocratiques et solidaires, avec une organisation du pouvoir discutée et renouvelée, permettant à tous de trouver leur place et bâtir un autre quotidien solidaire et citoyen.

Nous défendons en outre, l’idée que :

  • chacun est porteur de savoirs spécifiques, issus de son vécu, utiles à soi-même et utiles aux autres, quel que soit son niveau d'instruction ;
  • pour résoudre les problèmes sociaux, il est indispensable de prendre en compte les savoirs de tout le monde, y compris de ceux qui vivent les problèmes, que l’on peut considérer comme « experts du réel ».
  • Tous les savoirs, qu'ils soient universitaires, techniques ou pratiques ont besoin d'être confrontés à d'autres pour émerger, évoluer et se consolider. Nous défendons donc, pour cette raison entre autres, une approche collective et croisée.
  • La participation des personnes les plus exclues ou qui vivent le plus de difficultés nécessite d’adapter nos modes d’intervention aux contraintes que subissent ces personnes. La participation ne se décrète pas, elle demande à transformer nos fonctionnements.
  • Nous n'acceptons pas que dans notre société, une partie de la population soit exclue des espaces de réflexion, de discussion, de décision et d'action.

 


Les objectifs du film

C'est fin 2019, que l'’Union Régionale des Centres Sociaux de Nouvelle Aquitaine a décidé de produire, de réaliser et d’exploiter un moyen métrage d'une heure environ sur des expériences d’actions menées ou accompagnées dans une démarche de Développement du Pouvoir d’Agir au sein de centres sociaux de Nouvelle Aquitaine et visant à la transformation sociale. Un film pour les habitants, les centres sociaux et les partenaires des centres sociaux

Ce projet de film a vocation à contribuer à la stratégie et à l’action du réseau des Centres sociaux et des Fédérations (Nationale, Régionale et Départementales), dans trois domaines :

1.     La formation : les films (moyen-métrage et courts-métrages) constituent des supports pédagogiques pour des sessions de formation en direction des différents types d’acteurs : habitants, bénévoles, administrateurs et salariés

2.     L’influence politique : Plus que jamais les centres sociaux sont amenés à démontrer leur utilité sociale et l’impact de leurs actions à leurs partenaires, et particulièrement aux élus locaux. Le témoignage par l’image, les entretiens avec des habitants et des élus locaux portent davantage que des dossiers et des discours pour convaincre les décideurs de leur intérêt à soutenir les centres et les initiatives d’habitants.

3.     La communication : Il s’agit à la fois de promouvoir le projet centre social à destination du grand public ; de sensibiliser les habitants au DPA ; de valoriser les actions des centres.

 Les films peuvent être diffusés sur différents médias (Sites internet, TV locales) et lors de manifestations : Assemblées Générales, Banquets citoyens du congrès national…

Ils peuvent également bénéficier d’opportunités de diffusion (festivals film, séminaires …) 

 


La forme et le contenu des films

Le film sera réalisé à partir de 9 expériences de Centres Sociaux autour du développement du pouvoir d’agir des habitants.

Il sera décliné en plusieurs versions, une version longue et complète d’une heure environ, et plusieurs versions ciblées, plus courtes, des tirés-à-part par expérience ou par thématique pour des usages différents. (par exemple l’impact sur les territoires pour le travail d’influence auprès d’élus locaux)

Il montrera également une diversité de contextes : environnement urbain / rural, publics, centres sociaux associatifs / centres sociaux municipaux, etc.

De son côté, Denys Piningre, réalisateur du film sur le projet social de l’association Belle-Rive (Saintes) intitulé « Je suis d’accord avec Confucius» a continué à s’intéresser au Développement du Pouvoir d’Agir des Habitants. A la suite de rencontres de centres de la région, il a eu l’idée de réaliser un nouveau documentaire, mais cette fois, en axant le regard vers la dimension collective du DPA, sous la forme d'une mise en perspective d'expériences significatives observées dans plusieurs centres sociaux de la région. Selon lui, le film doit montrer plus que dire, ce qui n’interdit pas pour autant de tenter une formulation théorisée des choses. Il s’agit de valoriser des actions d’habitants, menées à leur terme ou en cours, qui ont abouti ou aboutiront à une transformation dans des contextes et avec des méthodes variées. Sans accorder d’importance à la dimension des actions retenues, il mettra en lumière les processus mis en œuvre et leurs impacts. 

A quoi servira l'argent collecté ?

Le budget global et complet du film est de 50 000 euros.  Nous en avons rassemblé à ce jour 38.000. Il nous manque donc 12 000 euros.

Les 12 000 euros que nous cherchons à récolter nous permettront de finaliser le film et les différents tirés à part. Ils permettront également, dans ce contexte sanitaire difficile, de rémunérer le travail du réalisateur, musicien, monteur à leur juste valeur.

Préparation du tournage aux 3 Cités à Poitiers

Notre équipe

Le film est porté par l’Union Régionale des Centres Sociaux de Nouvelle Aquitaine, qui regroupe actuellement 7 fédérations départementales (Vienne, Deux-Sèvres, Charente, Charente-Maritime, Dordogne, Gironde, Pyrénées-Atlantiques).

La fédération de Charente-Maritime anime le comité de pilotage du film.

Les 7 fédérations regroupent 190 Centres Sociaux qui représentent 175 000 adhérents, 8500 bénévoles et 3500 salariés, sur un territoire grand comme l’Autriche.

 9 centres sociaux sont directement impliqués dans la préparation du film dont 3 participent au comité de pilotage (Centre Social Belle-Rive à Saintes, Centre Social de Dompierre/Sainte-Soule, association des Centres Socio-Culturels des 3 Cités à Poitiers)



[1] « Ce documentaire réalisé en 2015 montrait comment le collectif a permis à des personnes de développer leurs capacités individuelles à agir.

Donner 50 euros

Toute contribution d'un minimum de 50 euros donne accès à une version numérique du film privilégié au film

Donner 100 euros

Toute contribution d'un minimum de 50 euros donne accès à une version numérique du film privilégié au film

Donner 200 euros

Toute contribution d'un minimum de 50 euros donne accès à une version numérique du film privilégié au film

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme URNACS. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
J
Jean-Pierre
04/03/2021
L
BERNARD - 100,00 €
03/03/2021
m
MarieAgnes - 50,00 €
18/02/2021
Signaler la page