Soutenons Jean Wagner, maraîcher à côté de Colmar, à produire des légumes et des fruits, bio (AB)

Présentation du projet : le Groupe solidarité de l'association Vallée de Munster en Transition vous invite à soutenir un maraîcher bio


MERCI POUR VOTRE SOUTIEN POUR LA CAMPAGNE DE LA FIN D’ANNÉE 2018


Il y a quelques semaines vous avez participé à la campagne de financement participatif sur Hello Asso organisé par Vallée de Munster en Transition : soutenir un maraîcher bio ou vous m'avez aidé directement. Je tiens à vous remercier personnellement pour votre soutien.
L'association Vallée de Munster en transition via helloasso m'a fait don de la somme de 2985 €. Un généreux donateur m'a remis une enveloppe de 5000 €. Ma famille m'a fait un prêt à taux zéro de 4000 €.

Votre aide m'a été d'un grand bénéfice, en voilà le résultat.

Grâce à vos contributions, j'ai pu saisir une opportunité. J'ai racheté du matériel d'un maraîcher qui prenait sa retraite et j'ai repris son emplacement au marché d'Orbey. 
J'y suis le mercredi et le samedi.

Grâce à vous j'ai pu acheter :
- une camionnette : 5500€
- une structure pour le stand (table alu) et parasol : 700€
- une balance : 150€
- 50 caisses pour fruits et légumes : 125€
J’ai accepté de le remplacer à la seule condition de ne vendre que des produits BIO ce qui a été accepté avec enthousiasme par la majorité des clients. Étant le seul maraîcher sur la place je complète mes ventes par de l’achat-revente de produit locaux BIO.
Ces derniers proviennent de maraîcher BIO de la région Colmarienne avec pour priorité l’achat à des collègues qui, comme moi se sont installés en maraîchage depuis 1 à 2 ans.
Avec ces derniers nous travaillons régulièrement ensemble : échange de matériels, entre-aide, achats groupés. Face à la forte activité sur le marché, j’étudie l’embauche ponctuel d’une personne lors de la vente.

Cette opportunité (maraîcher partant en retraite) et vos dons m'ont permis l'achat de matériel agricole d’occasion :
- un tracteur d’occasion pour 1800€
- deux grandes brouettes de maraîcher pour 100€
- un lot de caisses de semis pour 50€
- une serre d'occasion de 50m2
- du matériel d’irrigation

Un viticulteur m’a cédé un motoculteur et son matériel.
Un autre maraîcher à la retraite m’a donné du petit matériel semoir, binette, râteau, pelle etc.

Une chambre froide et une serre pour les semis en bois local et en paille sont en cours de construction :
- bois 860€. Le bois est local est vient d'une scierie de la vallée de Munster.
- construction : 7140 € avec Christian Zerr artisan local, Ecobois

Il me reste à investir 800 euros pour des bâches de serre, 1000 € pour le matériel d’irrigation.
Je garde l’idée de panneaux photovoltaïques et une pompe électrique (3000 €).


> L'association Vallée de Munster en Transition  a pour but de à développer « la résilience » de nos territoires, c'est à dire la capacité à anticiper et agir dans des contextes de crises économiques, écologiques, sociales, et humanitaires. Il est donc logique qu'elle aide Jean Wagner. Il s'est installé en maraîchage au printemps 2017, sur 3,20 hectares de terres héritées de sa famille, dans la plaine d’Alsace sur la commune d’Eguisheim, à côté de Colmar en Alsace. Il cultive des fruits et légumes en bio et s'inspire de la  permaculture et de l'agroforesterie : près de mille arbres et arbustes ont déjà été plantés !

  Dans l'idéal Jean souhaiterais avoir des appareils électriques fonctionnant à l'énergie solaire et éolienne.

 


Quels sont les objectifs de l'exploitation agricole de Jean Wagner ?
1- Des produits naturels, labellisés AB (agriculture biologique)

Pas de produits chimiques de synthèse. Bannissement des pesticides (d’origine industrielle et pétrolière). Agriculture Biologique. En cours de certification par Ecocert. Il utilise des semences paysannes, c’est à dire qu’elles sont reproductibles d’une année sur l’autre (contrairement aux variétés hybrides.

2-  Une production agricole avec des énergies renouvelables

Objectif zéro pétrole. Pour l’instant il utilise un motoculteur, une pompe et un débroussailleur à essence. Il souhaite électrifier les machines, et utiliser par exemple la traction par câble. C’est un procédé déjà expérimenté dans les vignobles en pente. En attendant  il utilise des outils thermiques.

3- Un espace naturel régénéré favorisant la biodiversité

→ Grâce à l’agro-foresterie : 1000 arbres et arbustes plantés. Les terres longtemps utilisée pour la production de maïs ou de blé ont été laissé au repos pendant 6 ans pour se régéner. Cette méthode favorise la bio-diversité.
→ Il a planté des haies, avec l’aide de l’association Haies vives d’Alsace. Elles protègent du vent. Dans un espace de monocultures essentiellement le maïs, où la biodiversité est quasi inexistante, elles ramènent la vie. Ainsi avec une faune et une flore nombreuse la nature retrouve ses droits et sa richesse.
→ Il pratique le moins possible de labours pour favoriser la vie des sols (vers de terre, bactéries, etc.) et créer un milieu favorable à la production de nourriture saine.

4- De la récup’ et du recyclage

Il favorise la récupération de matériaux et le recyclage. Il teste le paillage du sol avec des foin fermenté non utilisable pour les animaux plutôt qu’avec des bâches plastiques. Il a installé des serres d’occasion.
L’amendement des sols a été effectué avec des débris végétaux (feuilles mortes issues de parcs)


5- Favoriser la solidarité

→ Il a intégré une coopérative d’entrepreneurs, Antigone
    • pour bénéficier via un contrat CAPE (contrat d’aide pour l’entreprenariat) d’une aide administrative
    • et pour promouvoir des valeurs sociales de solidarité et d’entraide.
→ Il bénéficie de l’aide technique du Réseau national des espaces tests agricoles (RENETA), soutenu par l’association Terre de Liens.
→ Il fait partie de l’association Maraîchers sols vivants, qui permet l’échange de techniques et de savoir-faire entre maraîchers.
→ La vente des produits se fait circuits courts, une consommation locale et un appui économique aux agriculteurs.

Origine du projet

  1.  Après avoir travaillé dans le monde de l'agriculture chimique, Jean vendait des produits chimiques, il a décidé de se mettre en accord avec lui même. Il s'est donc lancé dans la culture de légumes et de fruits en 2017. Il a récupéré des terres familiales, cultivées pour du blé ou du maïs de manière chimique (conventionnelle), qu'il a laissé au repos pendant 6 ans.
  2. Au printemps 2018, la citerne de la serre qu'il louait (dans un village proche) a  été contaminée au glyphosate. Tous les plants sont morts. L'association Vallée de Munster en Transition lui a payé l'analyse qui a montré des taux très élevés de glyphosate  37 mg/kg de plantes, au lieu de 0,1 mg/kg !!! Il a porté plainte face à cet acte délictueux ! Le coup a été dur, nous rappelant qu'on ne peut pas le laisser seul face à une culture et une agriculture toxique et destructrice.


A quoi servira l'argent collecté ?

→ à court terme pour lui permettre de démarrer sereinement : phase 1 - RÉALISÉ
→ à moyen terme pour a rendre viable économiquement :  phase 2 : ACTUELLEMENT
→ à long terme, pour lui permettre de devenir producteur d’énergie : phase 3

Phase 1 : Développer le maraîchage - 7000 € -  PARTIELLEMENT RÉALISÉ
> Matériel d’irrigation : tuyaux, système de gouttes à gouttes, aspergeurs
> Motoculteur, herse rotative d’occasion et tracteur d'occasion
> Matériel pour faire le marché

Phase 2 : Matériel agricole - 5000 à 10000 € - CAMPAGNE DE PRINTEMPS 2019

- Une chambre froide et une serre pour les semis en bois local et en paille sont en cours de construction ( bois 860€. Le bois est local est vient d'une scierie de la vallée de Munster + construction : 7140 € avec Christian Zerr artisan local, Ecobois)
-  bâches de serre : 800 €
- matériel d’irrigation : 1000 €
Je garde l’idée de

Phase 3 : Électrification et production d’électricité - de 3000 à 23000 €

> Autonomie électrique :
- panneaux photovoltaïques et une pompe électrique : 3000 €
- auto-construction d’une micro éolienne (type Pigott) : 10 000 € de matériel
> Achat de matériel et outils électriques (traction par câbles, herse, bineuse, débroussailleuse, motobineuse, pompe, etc.) : 10000 €




Notre équipe

> Le groupe solidarité de Vallée de Munster en transition - www.munstertransition.org

> Le groupe des Entrepreneurs en Transition dont Jean Wagner est membre, le soutient. Il s'agit d'entrepreneurs jocaux et de jeunes créateurs d’entreprises, engagés dans un réseau de coopération. Ils partagent leur enthousiasmes, ils osent, innovent et proposent leurs activités pour les habitants et les entreprises. Ils sont animés par des valeurs liées à la transition, répondre aux enjeux climatiques et énergétiques de manière constructive, ils font le choix de pratiques responsables vis à vis de l’humain et de l’environnement…et prennent plaisir à partager leurs compétences !
Contact:  legumedesjours@orange.fr

Donner 5 euros

Donner 10 euros

Donner 20 euros

Donner 50 euros

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’association Vallée de Munster en Transition "Groupe Solidarité". Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
M
Mathilde Moebs
05/03/2019
v
véronique grewis
11/02/2019
A
Anne SAMSON
17/12/2018
Signaler la page