Via Sahel Muret

Autres
Venir en aide aux populations subsaharienne, particulièrement au mali en pays Dogon. "1 € versé = 1 € au Mali "
qui sommes-nous ?
En images
+2 Photos
Notre mission

Solidaire avec les populations les plus déshéritées d’Afrique, l’association se donne pour but de venir en aide aux populations subsaharienne, particulièrement au Mali en Pays DOGON, afin d’améliorer leur quotidien de vie dans un souci de développement durable. L’objectif est de rendre la population autonome à travers une démarche participative.

De façon non exhaustive ses préoccupations porteront, sur les conditions d’accès à l’eau, sur le suivi sanitaire des populations, sur l’accès à l’éducation et à l’alphabétisation, sur l’aide au développement de l’économie locale, de l’agriculture et de l’agroforesterie, et enfin sur la mise en place d’outils visant à lutter contre la malnutrition.

 

Dans ces buts elle pourra apporter une aide matérielle et technique en ayant soin d’écouter les populations concernées et d’en faire des partenaires à part entière. Une attention particulière sera apportée aux conséquences induites par les actions engagées sur place.

Elle pourra aussi en France organiser ou participer à des campagnes de sensibilisation aux problèmes de ces régions.

 

Avant toute action sur place Via Sahel Muret prendra connaissance des politiques publiques en vigueur dans les pays concernés et s’efforcera d’agir en accord avec les institutions locales.

Via Sahel Muret s’efforcera de coordonner ses actions avec les autres associations présentes sur place ou en France, intervenant sur les mêmes zones géographiques ou sur les mêmes thèmes.

 

Premiére action :  Participation au salaire annuel d'un aide soignant de l'hôpital de Sangha pour un montant de 800 € .

Les actions de notre association

Participation au salaire annuel d'un aide soignant de l'hôpital de Sangha pour un montant de 800 €

Toutes nos actions s’inscrivent dans une double éthique : aider en responsabilisant les populations, ce qui implique une participation active et effective des Dogons, à tout projet (Ecole, Puits, Prévention, …)

EAU

Le pays Dogon est une région semi-désertique soumise aux
pluies saisonnières de la mousson africaine qui ont diminué depuis une trentaines d’années.L’eau se fait rare et il est courant de voir des femmes et des enfants faire chaque jour une dizaines de km à pied pour recueillir les cinq litres d’eau nécessaires par personne, à la subsistance et à l’hygiène.

LES PUITS

Dans l’immense plaine sablo-limoneuse de Séno-Bankass, les Dogons ont accès à la nappe phréatique alimentée par les pluies en creusant des puits traditionnels de 15 à 70 m de profondeur où plusieurs personnes peuvent simultanément tirer de leau. De par la nature du sol, ces puits se comblent ou s’effondrent régulièrement. L’absence de margelle peut conduire à des accidents et à la pollution de la nappe phréatique par les déjections animales et les cordages qui traînent sur le sol.
Via sahel a fait le choix de réaliser des puits de type traditionnel cimentés de grand diamètre.
Si ce type de puits ne garantit pas une qualité d’eau identique à celle obtenue par forages équipés de pompes :

  • Il permet un tirage d’eau simultané par plusieurs femmes évitant de longues attentes.
  • Il ne nécessite pas d’entretien coûteux
  • L’accès à l’eau est gratuit
  • Son coût (2500 à 3500€ selon la profondeur et la nature du terrain) est de 3 fois inférieur à celui d’un forage doté d’un système de pompage nécessitant une maintenance régulière

 

plateaudogon-small

Construction de plus de 160 puits à grand diamètre prévus pour durer plus de 50 ans

Construction de 3 retenues d’eau sur la falaise pour le maraichage

Construction de systèmes d’adduction d’eau (forage, château d’eau, fontaines)

Amélioration de la qualité de l’eau par protection des puits et actions de sensibilisation

EDUCATION

Avec aujourd’hui un taux de scolarisation brut de 70% par classe d’âge, de grands progrès ont été réalisés dans le domaine de l’éducation, et en particulier en Pays Dogon, avec une fréquentation identique pour les filles et les garçons.
Malgré tout, ces efforts demeurent insuffisants ; les enfants sont presque toujours serrés à trois sur un banc, dans des classes qui comptent souvent 80 élèves. Dans beaucoup de villages, d’autre part, ils ne peuvent suivre les cours que par demi-journées car tous ne peuvent être scolarisés en même temps.
C’est dans ce contexte que dans le cadre de plans avec le Ministère de l’Education Nationale, et plus particulièrement en ce qui nous concerne, les cercles de Koro et de Bandiagara, que VIA SAHEL a participé à la réalisation de :
7 écoles dans le premier cycle
2 écoles dans le second cycle
Comme dans toutes nos actions, ces écoles sont réalisées avec une forte participation des villageois qui fournissent, par exemple, 3.000 jours de travail pour réaliser l’école de TABITONGO pour tailler 20.000 pierres, et approvisionner quotidiennement le chantier en eau.
Pour sa part, VIA SAHEL a investi 25.000 € pour réaliser l’ensemble de la construction, et fournir le matériel pédagogique.
En corrélation avec le fonctionnement des micro crédits, VIA SAHEL a mis en place dans 6 villages des cycles d’alphabétisation pour les femmes, cycles qui se déroulent sur une période de 3 ans.
Nous finançons également le salaire de 4 à 5 instituteurs et participons à l’achat des fournitures scolaires de plusieurs écoles.
Depuis 2009 nous finançons une cantine scolaire pour 300 élèves, qui effectuent en moyenne 2 heures de trajet journalier pour se rendre à l’école ; cette cantine fonctionne selon les normes définies par le programme alimentaire mondial (PAM).

1 € nous permet de fournir un repas à 12 élèves
25€ sont nécessaires pour le repas quotidien de 300 élèves
5.000 € sont nécessaire pour une cantine sur l’année scolaire.

SANTE

Création d’un hôpital, d’une maternité, de pharmacies et d’un centre de soins en brousse

Rémunération de personnel hospitalier

Approvisionnement en médicaments, consommables et équipements

Sensibilisation aux premières mesures d’hygiène et de prophylaxie

Lutte contre le SIDA et contre le paludisme par la diffusion de moustiquaires

Programme de lutte contre les famines récurrentes par la vente subventionnée de mil

 

3 € = distribution de 2 moustiquaires

MICROCREDIT

 MICROCREDIT ET DEVELOPPEMENT

 Création de plus de 30 microcrédits villageois

  Formation des gestionnaires

  Développement économique via l’embouche, l’artisanat ou le maraichage

 

   30 € =montant minimal d’un microcrédit

Siège social

11, Chemin de Ranquinat 31600 MURET

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?
Soyez le premier à lancer la conversation !
Votre commentaire public
Notre communauté

Nos supporters

vsmuret 617709
Découvrez d'autres associations sur HelloAsso
Association Rokpa France
Rokpa France
Association Ecole en couleurs Togo
Ecole en couleurs Togo
Association Association Canal Tiberté
Association Canal Tiberté
Association TUNESPOIR
TUNESPOIR
;