Adhésion 2019-2020

par Vie ta Ville

Adhésion valable du 23/08/2019 au 23/08/2020

Adhésion 2019-2020

par Vie ta Ville

Choix de l'adhésion

Adhérents

Récapitulatif

Finalisation

adhésion

cotisation annuelle

30,00 €
Montant à payer pour la durée de l'adhésion :
0 €

Adhésion 2019-2020

L'assemblée Générale de l'association Vie ta Ville s'est bien déroulée.

Le projet annuel pour l'année 2019-2020 est de créer un lieu où Habiter. Ce projet constituera une recherche que l'association ménera tout au long de l'année 2019-2020. Tous les mois une mis à jour du projet sera réalisée. sur le site internet de l'association Vie ta Ville.

Le président de l'association Anaël SAULNIER, ménera ce projet.

Vous pouvez soutenir et la suivre en adhérant à l'association Vie ta Ville.


Etre une startup, un think thank c’est dessiner le monde de demain. Habiter Autrement Nos Territoires et l’association Vie ta Ville, grâce à son espace numérique de réflexion, essaient de bâtir une réfléxion sur le logement, la ville, les métiers, le transport de demain. Etre une startup ce n’est pas uniquement créer un robot ou un algorithme mais c’est aussi réinventer certains métiers comme celui de l’agence immobilière.
Une des questions qui nous interrogent, si vous suivez notre blog, porte sur la question de la propriété. La propriété n’est-elle pas nuisible si le propriétaire n’habite pas le territoire? Celui qui habite le territoire sans en être propriétaire n’est-il pas plus utile que l’investisseur? La propriété ne peut-elle pas être partagée et plus mobile?
Je lance cet appel à des promoteurs, à des propriétaires fonciers pour expérimenter une nouvelle forme d’habitat. Le lieu serait attribué à une association (Vie ta Ville mais aussi d’autres associations si d’autres souhaitent s’impliquer dans le projet) et l’association ouvrirait ce lieu à tout ceux qui recherchent un abri. L’association gestionnaire déterminerait à l’avance au regard du bâtiment le nombre de personnes qui peuvent être accueillies et organiserait l’entrée dans le bâtiment. L’entrée dans le bâtiment se ferait pour les nouveaux habitants par le paiement d’un droit accès. Ce prix représenterait le seul tarif que ferait payer l’association, exactement comme un hôtel, une auberge de jeunesse fait payer l’accès à une chambre ou un commerçant vend un produit. Ensuite les habitants, en contrepartie de leur accès au logement, doivent entretenir l’immeuble et le faire vivre. L’association peut les aider à répartir les charges entre les habitants, en organisant la cohabitation. Elle fournit un appui logistique mais ce sont les habitants qui gèrent et entretiennent leur immeuble. Ni propriétaires, ni locataires, ils sont habitants de l’immeuble. Disposant d’un lieu où poser leur bagage, ils peuvent désormais construire leur avenir dans la ville et trouver une activité (entrepreneur, salarié…) pour se nourrir mais aussi faire vivre leur logement.
Ce projet expérimental a pour objectif d’observer une nouvelle façon d’organiser une mise en relation entre l’offre et la demande de logement, comme le font les agences immobilières. Ce projet vise également à créer une nouvelle relation juridique, un nouveau contrat qui n’est ni un contrat de bail, ni un titre de propriété mais une convention liant l’habitant et le gestionnaire basée sur l’entretien de l’immeuble en échange de l’obtention d’un droit accès à l’immeuble.
L’occupation du village olympique de Turin abandonné et occupé/squatté par les migrants a montré qu’un ensemble de bâtiments vides pouvait reprendre vie grâce aux habitants. Les ensembles vides ne manquent pas . A nous d’inventer l’instrument juridique ou d’utiliser les outils existants pour permettre à des bâtiments vides de servir de logement à ceux qui en sont dépourvus, ce qui leur permettra de poser leurs bagages et construire leur intégration dans la ville.

L’association Vie ta Ville est prête à organiser une réunion avec tout ceux qui seraient intéressé par ce projet.

N’hésitez pas à nous contacter par mail à l’adresse suivant

habiterautrementnosterritoires@gmail.com

Signaler la page