VIGIE23 - Vigilance Citoyenne de la Creuse

Défense des droits

Pour l'exemplarité du fonctionnement des institutions et de leurs gestionnaires

Nos actions en cours

Nous sommes actuellement en train de mettre en place nos prochaines initiatives. Revenez bientôt pour ne rien manquer !

Qui sommes-nous ?

 

L'association de citoyens est née à la suite de la réunion publique organisée à Felletin le 6 octobre 2017 par le Collectif des Contribuables en colère de la communauté de communes Creuse Grand Sud.

Ce jour-là, exaspérés par les hausses d’impôts locaux (taxes d’habitation foncières) exponentielles depuis la fusion le 1er janvier 2014 des communautés de communes Aubusson-Felletin et du Plateau de Gentioux ainsi que les communes de Croze, Gioux et Saint Sulpice les Champs, près de 150 contribuables se sont retrouvés pour débattre et s’informer du bien-fondé de ces taxations.

Pour mémoire, désormais dénommée, la communauté de communes Creuse Grand Sud - qui fédère 26 communes – se débat dans un naufrage financier depuis la découverte, en 2016, sous la présidence de Michel Moine (maire d’Aubusson), d’un faux en écriture publique pour cacher 4 millions d'euros de déficit.

Depuis cette réunion, un groupe est resté en contact pour assurer une vigilance constante sur la collectivité de Creuse Grand Sud afin que les contribuables ne soient plus considérés comme des vaches à lait que l’on peut exploiter sans scrupule pour obtenir leurs dimes et sans qu’ils ne se plaignent.

Des citoyens, présents aux différentes réunions du conseil municipal d’Aubusson et du conseil communautaire de Creuse Grand Sud, ont pu assister et continue à assister, médusés et impuissants, aux dysfonctionnements de toute sortes, aux votes aveugles (pas de compte de gestion entre les mains des élus en 2018), aux mensonges des élus et aux réflexions (quand elles existent) démontrant une grave incompétence voire de je-m'en-foutisme de certains élus.

Les rapports accablants de la chambre régionale des comptes de la Nouvelle Aquitaine, les nouvelles découvertes de faux en écriture, la gestion de faits de Michel MOINE et les procès qui sont devenus une spécialité du sud creusois ont favorisé les rencontres et les échanges permanents entre des citoyens soucieux de leur avenir et de celui de leurs semblables.

Au fur et à mesure des discussions et de l’étude de documents administratifs, de nombreuses anomalies sont apparues pouvant nuire gravement aux intérêts des individus.

C’est dans le but de permettre aux uns et aux autres de se regrouper autour d’un projet de défense des citoyens,  que l’Association « Vigilance Citoyenne de la Creuse », dite VIGIE23, a été constituée.