Quartiers contés - Less is more - -

par villes phoenix

Faire un don

Quartiers contés - Less is more - -

par villes phoenix

Faire un don

Décroissance urbaine - Docu-fictions sonores sur les résiliences territoriales en ex-Allemagne de l'Est.

Présentation du projet

Dans une Allemagne à la fois profondément urbanisée et marquée par un lien particulier à la « nature », certaines villes d’ex-RDA tiennent un rôle précurseur dans le phénomène de rupture avec les logiques de croissance. Dans un contexte de changements politiques, de crise du secteur secondaire, d’émigrations et de faible natalité, la nécessité de réinventer des politiques publiques adaptées à une perte démographique et à un changement radical des structures économiques s’y fait sentir. Dès lors, la décroissance urbaine apparaît comme une situation irréversible mais qui peut et doit être considérée comme l’opportunité d’élaborer de nouvelles systémiques urbaines, loin des dynamiques d’étalement urbain et de congestion.

Le projet que je mets en place se donne pour objectif de documenter la façon dont est vécue la décroissance de certaines villes du Sud-Est de l’Allemagne. Par la démarche que j’initie, je souhaite montrer combien, loin d’être une fatalité ou un cauchemar urbain, la décroissance urbaine peut être l’arrière-plan d’une stratégie de résilience, qui permettrait d’en absorber les chocs lents.

Après quelques recherches, j’ai ciblé cinq terrains d’étude sur lesquels je souhaite travailler : Halle-sur-Saale, Dessau-Rosslau, Francfort-sur-l’Oder, Hoyerswerda et Leipzig. Dans ces villes et villages, il s’agit pour moi tout d’abord de collecter de la matière documentaire en m'immisçant dans le décor. Une fois ce travail d’intégration effectué, la partie créative peut démarrer. Je souhaite confectionner des bandes sonores documentaires (podcasts) à partir de la matière territoriale récoltée. Pour ce faire, il s’agit pour moi d’écrire des contes à la première personne (en français et/ou en allemand), dans lesquels les réalités présentes des personnages entrent en résonance avec leurs souvenirs, avec les mémoires et les traces d’une ville qui évolue, avec les rêves anciens ou à venir. Cette fiction sera lue à voix haute et intégrée à un travail sonore basé sur les enregistrements de bruits et ambiances des sites visités. Je pense réaliser une bande sonore par terrain d’étude repéré, soit cinq bandes sonores au total.

Pour aller plus loin, il serait intéressant de pousser la démarche documentaire jusqu’au travail de l’image. Dans l’idée, la bande sonore documentaire peut être écoutée au casque dans une salle dédiée. L’auditeur peut alors prendre connaissance du contenu sonore en faisant face à une production graphique visuelle : je pense à une cartographie sensible, une photographie ou un plan séquence. 

Origine du projet

Ayant étudié la géographie et l'aménagement du territoire, les problématiques territoriales me suscitent un vif intérêt. Les visites de terrain et les différentes forme de documentation (reportage photographique/filmique, documentaire audio, textes, cartographie mentale, planche graphique) également. Pendant mes études à l'Institut d'Urbanisme et de Géographie de Grenoble, j'ai eu l'occasion d'assister à la soutenance de la thèse de Charline Sowa «Penser la ville en décroissance : pour une autre fabrique urbaine au XXIe siècle : Regard croisé à partir de six démarches de projet en France, en Allemagne et aux Etats-Unis» (janvier 2017) ainsi que de travailler sur le phénomène de décroissance de la ville de Leipzig.

Aujourd'hui, portée par ces réflexions et les motivations qui en découlent quant à la façon dont j'envisage les mondes urbains, je m'apprête à travailler à Leipzig dans le cadre d'un contrat d'un an dans une structure d'aménagement du territoire. En parallèle de cette expérience, j'ai envie de mettre en œuvre une démarche personnelle de travail traitant des thématiques de développement urbain durable, de sociologie et d’ethnologie, au cours de laquelle je souhaite mener des enquêtes sur des terrains d’étude ciblés (concernés par la décroissance urbaine) et constituer un fonds documentaire sur les territoires, sur les époques qui s’y superposent et la façon dont leur évolution peut être racontée.

A quoi servira l'argent collecté ?


Voici un budget prévisionnel clair et transparent, où l'on peut comprendre à quoi me servirait l'argent collecté et quels sont les soutiens financiers sur lesquels je m'appuie.


DEPENSES

RECETTES

Equipement matériel : enregistreur audio, casque et caméra

1 100 euros

Crowdfounding

500 euros

Hébergement : quatre nuits en auberges de jeunesse par terrains d'étude

25 euros/nuit soit 500 euros

Bourse initiative du CLAP en vue de la réalisation de mon projet

1 000 euros

Transport : trajets aller-retours en bus, trains ou covoiturages depuis Leipzig vers les terrains d'étude ciblés

300 euros

Apport personnel à partir d’économies

200 euros

Alimentation : nourriture pendant les moments d'enquête de terrain

100 euros

Autre soutien financier en vue de la réalisation de mon projet

300 euros

TOTAL 2 000 euros

                                                                                2 000 euros TOTAL

Notre équipe

Je travaille pour l'instant seule, mais ne ferme pas à l'idée de collaborer avec une personne travaillant l'image (film/animation/photographie/roman graphique).

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme villes phoenix. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
Signaler la page