L'ASSOCIATION VGM

Jusqu’ici…

L’association Vivre et Grandir à Madagascar a été créée en 2004 par un groupe d’amis ayant vécu à Madagascar ou étant des amoureux de la grande ile. Vivre et Grandir à Madagascar a pour but de soutenir, par tout moyen, l’enfance malgache en difficulté psychologique, physique et matérielle.
L’Association fonctionne sans aucun frais de structure, ni de frais de déplacement, et fait appel uniquement au bénévolat.

Cette aide est apportée sous forme de :

  • constructions de locaux destinés à l’enseignement
  • dons de fournitures scolaires
  • versements des salaires aux enseignants locaux

Chaque Euro collecté  est un euro destiné aux enfants malgaches.

Depuis sa création, Vivre et Grandir à Madagascar a permis de :

  • Construire une crèche (accueil de 40 enfants)
  • Agrandir un orphelinat
  • Soutenir le service pédiatrique de l’hôpital public d’Antananarivo, capitale de Madagascar.
  • Collecter 20 000 chaussures pour les enfants des rues.

Depuis 2012, Vivre et Grandir à Madagascar finance le fonctionnement de l’Ecole Primaire d’AMPAZONY.
Cette école accueille 162 enfants malgaches (dont 110 écoliers déjà parrainés).

… et demain…

En 2014, afin de compléter la formation de ces élèves, l’association Vivre et Grandir à Madagascar a décidé de construire (à partir de 2015) un collège agricole.

Ce collège formera les adolescents issus de l’école primaire d’Ampazony aux métiers de l’agriculture maraîchère, de l’élevage avicole et à la production de spiruline.
Il est prévu que ce collège soit autonome financièrement à partir de 2018, grâce à la vente de la spiruline et des produits maraîchers.

Le projet de la construction du collège agricole est porté par le Rotary Club de Grenade et l’association Vivre et Grandir à Madagascar en partenariat avec :

  • le Rotary Club d’Ivandry à TANANARIVE MADAGASCAR
  • le Rotaract club Toulousain,
  • le Rotary Club Tournefeuille,
  • le Rotary Club Blagnac,
  • le Lions club de Léguevin,
  • Électriciens sans Frontières,
  • nos nombreux partenaires privés.