LES MARIAGES DE LÉA

par Vivremba

Le 14 décembre 2015 à 20:30

Billets

Participants

Coordonnées

Récapitulatif

Paiement

20 places restantes

Selectionnez vos places

LES MARIAGES DE LÉA

Nous sommes aux Pays Bas dans les années 1980. Léa se marie et vous invite à la fête de son mariage. Petite précision : c’est son troisième mariage et pour Nico, son fiancé, c’est le second. Cela fait beaucoup de monde à inviter entre ceux que l’on aime, ceux que l’on est censé aimer, ceux que l’on a aimé et que l’on n’aime plus. Une fête de mariage, par définition, c’est joyeux : on rit, on danse, on mange, on boit, on échange des propos anodins mais parfois, au détour d’une phrase, d’un sourire forcé, les masques tombent. Surtout si plane encore l’ombre de la Shoah qui a marqué toutes ces vies, ceux qui étaient alors adultes, comme ceux qui étaient alors enfants.

7,00 €
N'est plus disponible
LES MARIAGES DE LÉA

Nous sommes aux Pays Bas dans les années 1980. Léa se marie et vous invite à la fête de son mariage. Petite précision : c’est son troisième mariage et pour Nico, son fiancé, c’est le second. Cela fait beaucoup de monde à inviter entre ceux que l’on aime, ceux que l’on est censé aimer, ceux que l’on a aimé et que l’on n’aime plus. Une fête de mariage, par définition, c’est joyeux : on rit, on danse, on mange, on boit, on échange des propos anodins mais parfois, au détour d’une phrase, d’un sourire forcé, les masques tombent. Surtout si plane encore l’ombre de la Shoah qui a marqué toutes ces vies, ceux qui étaient alors adultes, comme ceux qui étaient alors enfants.

9,00 €
N'est plus disponible
LES MARIAGES DE LÉA

Judith Herzberg par la troupe du Théâtre de la Colline, mise en scène d’Emile Zeizig & Alain Lachuer Nous sommes aux Pays Bas dans les années 1980. Léa se marie et vous invite à la fête de son mariage. Petite précision : c’est son troisième mariage et pour Nico, son fiancé, c’est le second. Cela fait beaucoup de monde à inviter entre ceux que l’on aime, ceux que l’on est censé aimer, ceux que l’on a aimé et que l’on n’aime plus. Une fête de mariage, par définition, c’est joyeux : on rit, on danse, on mange, on boit, on échange des propos anodins mais parfois, au détour d’une phrase, d’un sourire forcé, les masques tombent. Surtout si plane encore l’ombre de la Shoah qui a marqué toutes ces vies, ceux qui étaient alors adultes, comme ceux qui étaient alors enfants

11,00 €
N'est plus disponible

Total

0 €

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

LES MARIAGES DE LÉA  - Vivremba

LES MARIAGES DE LÉA

Nous sommes aux Pays Bas dans les années 1980.

Léa se marie et vous invite à la fête de son mariage. Petite précision : c’est son troisième mariage et pour Nico, son fiancé, c’est le second. Cela fait beaucoup de monde à inviter entre ceux que l’on aime, ceux que l’on est censé aimer, ceux que l’on a aimé et que l’on n’aime plus.

Une fête de mariage, par définition, c’est joyeux : on rit, on danse, on mange, on boit, on échange des propos anodins mais parfois, au détour d’une phrase, d’un sourire forcé, les masques tombent. Surtout si plane encore l’ombre de la Shoah qui a marqué toutes ces vies, ceux qui étaient alors adultes, comme ceux qui étaient alors enfants.