WWF France

Environnement
Le WWF France est la première organisation mondiale de préservation de l’environnement. Avec un réseau de plus 100 pays et 1 200 programmes, le WWF aide à la sauvegarde des espaces et des espèces.

qui sommes-nous ?

En images
+3 Photos
Notre mission
La World Wide Fundation (WWF) est une des premières organisations dédiée à la protection et à la conservation de l’environnement en France. Depuis plus de cinquante ans, le WWF lutte pour préserver la biodiversité mondiale. Ainsi son objectif est de mettre en place des actions et programmes de conservation pour que les générations futures aient une planète vivante.
Les actions de notre association

Protéger les espèces

Depuis 1961, le WWF protège le règne animal notamment en luttant contre le braconnage, la destruction des habitats et les conflits avec l'Homme. Plus d'une espèce sur trois est aujourd'hui menacée de disparition dans le monde.
Selon des estimations prudentes, il y aurait sur la Terre entre 13 et 20 millions d’espèces.

Afin d'être efficace, le WWF concentre ses efforts de conservation sur un groupe restreint d'espèces jugées prioritaires :
 
  • Parce qu'elles forment un maillon essentiel de la chaîne alimentaire, qu'elles aident à la stabilité ou à la régénération de leur habitat ou qu'elles indiquent un besoin plus large de conservation.
 
  • Parce qu'elles sont très importantes pour la santé et la subsistance des communautés locales, de par leur exploitation commerciale ou leur rôle culturel.
 
  • Parce que les efforts stratégiques centrés sur ces espèces peuvent également aider à conserver de nombreuses autres espèces qui partagent par exemple le même habitat et/ou sont vulnérables aux mêmes menaces.

Conserver les éco-systèmes

La priorité du WWF est de travailler à la conservation des régions les plus remarquables du globe. Ceci afin d'assurer la survie des espèces et des communautés dépendantes des forêts, des océans et des ressources en eau.
Notre survie et celle de la planète vont de pair. Et nous devons choisir maintenant si nous voulons vivre en harmonie ou en conflit avec notre environnement, si nous voulons aider la nature à se régénérer ou alors continuer à la détruire. 

Il y a urgence à faire le bon choix car la conservation des régions les plus remarquables du globe est menacée, tout comme la survie des espèces et des populations humaines qui en dépendent.

Avec nos meilleurs experts, nous travaillons pour identifier les régions prioritaires sur lesquelles nous devrions concentrer nos efforts.

C'est le cas de l'Arctique et de l'Amazonie, des récifs coralliens d'Asie et des forêts tropicales africaines, des zones sensibles et fragiles qui constituent les réserves d'eau et d'oxygène de notre planète.

Nous nous devons de conserver ces espaces pour assurer notre survie et celle des générations futures.

Luttons ensemble pour conserver cette planète vivante.

Réduire l'empreinte écologique

Chaque année, l'humanité consomme l'équivalent d'une planète et demie pour subvenir à ses besoins. Pour réduire cette empreinte, le WWF veut faire émerger des modes de production et de consommation plus écologiques.

Au regard des projections démographiques qui portent à 9 milliards le nombre d'individus en 2050, les besoins de l'humanité ne cesseront de croître et avec eux l'exploitation des ressources naturelles. Si nous ne changeons pas de cap, l'équivalent de deux planètes sera insuffisant pour répondre aux besoins de l'Humanité à l'horizon 2030.

Parce que la nature n'est pas un gisement dans lequel nous pouvons puiser indéfiniment, il faut donc continuer d'évaluer la pression exercée par l'homme, en mettant en parallèle les ressources naturelles de la planète et notre consommation. 

Cet outil, appelé indicateur d'empreinte écologique, joue un rôle d'alerte essentiel. 

Développé par le WWF, il permet d'évaluer la surface nécessaire pour produire les ressources utilisées par une population et absorber les déchets qu’elle a générés, à partir de six critères : 

  • La surface forestière nécessaire pour produire le bois qu’elle utilise
  • La surface de pâture nécessaire pour fournir les produits d'origine animale qu'elle consomme
  • La surface de terre cultivée pour récolter toutes les denrées qu'elle consomme
  • La surface maritime nécessaire pour générer les poissons et les fruits de mer qu'elle consomme
  • La surface au sol nécessaire au logement et aux infrastructures qu'elle utilise
  • La surface forestière nécessaire pour absorber les émissions de CO2 produites par l'énergie qu'elle consomme

Promouvoir la transition énergétique

Crise climatique, risques liés au nucléaire, dépendance aux énergies fossiles, précarité énergétique : l’ensemble de ces facteurs plaident en faveur de la promotion d’une transition vers un nouveau modèle énergétique.
La combustion des ressources fossiles - comme le pétrole, le charbon et le gaz - est la principale cause du dérèglement climatique. Nous sommes en train d’épuiser ces ressources non renouvelables à une vitesse fulgurante !

La seule solution pour fournir tout le monde en énergie, sans nuire à l’environnement, est le passage généralisé aux énergies renouvelables : Les énergies renouvelables sont produites par des sources naturelles comme l’eau, le vent, le soleil, la géothermie ou la biomasse. Ces sources seront disponibles aussi longtemps que la nature pourra les produire. Elles sont non polluantes, si on les exploite dans les règles.

En 2011, en partenariat avec ECOFYS, le WWF a publié son rapport « 100% d’énergie renouvelable d’ici 2050 ». Les conclusions sont très encourageantes. Atteindre 100% de fourniture d’énergie renouvelable pour chacun d’entre nous à l’échelle de la planète d’ici 2050, c’est possible techniquement, souhaitable économiquement et nécessaire si l’on veut éviter un dérèglement climatique majeur.

Pour cela, la consommation d’énergie mondiale (des transports, bâtiments, et de l'industrie) devra diminuer de 15% d’ici 2050, par rapport au niveau actuel et cela sans forcément devoir freiner le développement, surtout celle des pays en développement.

Ceci implique de relever de nombreux défis, pour chacun d’entre nous. Au WWF, nous travaillons déjà pour relever ces défis. Pour utiliser l’énergie de façon plus efficace, les solutions existent, mais doivent être déployées à grande échelle. Des standards mondiaux d’efficacité énergétique doivent être mis en place pour tous les produits qui consomment de l’énergie. Ces standards devront se baser sur les technologies les plus avancées. Ils devront être régulièrement contrôlés et renforcés.

La volonté de réduire la consommation d’énergie doit être présente à chaque étape de la conception d’un produit. Les composants doivent être réutilisés ou recyclés au maximum.

La ville de demain doit être sobre en carbone avec des critères d’efficacité énergétique stricts afin de régir la construction de tous les nouveaux bâtiments. Par ailleurs, d’importants investissements doivent être réalisés dans les transports publics pour fournir des alternatives efficaces aux voitures privées. Enfin, les flux financiers doivent être réorientés des énergies fossiles vers les énergies renouvelables.

Siège social

35-37 rue Baudin 93310 Le Pré-Saint-Gervais

Site internet

http://www.wwf.fr/

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?

Votre commentaire public
"
Nouaille Gaspard
18 août 2017
Quel est le meilleur moyen de vous contacter ?

Notre communauté

Nos supporters

Chéops Lansili Maverick jessicaline brigitteleroy@laposte.netm Poupette92 Griffonne Juju 75 love mimousse Do87 Asuba Surfrider Europe Joony38 isabellerequer 186817 tarzan741 179944 touqram kevi1011 luludelapampa 176706 santiardmarieclaude 177893 sylvain3

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association Générations Eco-Responsables de France
Générations Eco-Responsables de France
Association Natur'Pâture
Natur'Pâture
Association Perm'api
Perm'api
Association Société de botanique du nord de la France
Société de botanique du nord de la France
;