YAMBI

Défense des droits

Et si les activités de montagne pouvaient nouer des liens humains, renforcer le pouvoir d’agir des personnes réfugiées et accélérer leur intégration dans la société d’accueil ? C’est le pari de YAMBI.

Nos actions en cours

Qui sommes-nous ?

NOTRE CONSTAT

 

De nombreux freins à l’intégration des personnes réfugiées en France persistent : opinion publique hostile teintée de peur et préjugés, exclusion sociale et discrimination, barrière de la langue, non reconnaissance des diplômes et expériences professionnelles acquises dans le pays d’origine, absence de réseau professionnel, etc. Selon plusieurs études, seul 12% des personnes réfugiées disposent d’un lien social avec un citoyen français.

 

Cet isolement social a de nombreux impacts négatifs sur la santé mentale des personnes réfugiées. Hyper vigilance, anxiété, dépression, douleurs somatiques, autant de symptômes résultant de l’insécurité liée au statut de réfugié et à la difficulté de s’intégrer socialement et professionnellement dans le pays d’accueil.

 

Les personnes réfugiées dans les Alpes françaises n’échappent pas à ce constat et n’ont que peu de contacts avec la population locale. Issues principalement de pays d’Afrique ou du Moyen-Orient, elles connaissent mal l’univers montagnard qui rythme la vie de la région, ce qui complexifie leur insertion et leur acclimatation à leur nouvel environnement.

 

NOTRE VISION

 

Née d’un mouvement citoyen Haut-Savoyard, l’association YAMBI tend à nouer des liens entre personnes réfugiées et population locale par le biais de sorties en montagne. En accord avec l’Organisation des Nations-Unies, qui reconnaît le sport comme facteur d’intégration sociale, nous pensons que la pratique commune des sports de montagne constitue un excellent terrain d’échanges et de rencontres pouvant :

1)    Aider à déconstruire les préjugés et mettre en avant les bénéfices de la collaboration, du vivre ensemble et de l’enrichissement culturel ;

2)    Aider les personnes réfugiées à surmonter l’épreuve de l’asile et à conforter leur estime de soi, leur confiance en eux, leur soif de réussite, leur désir de s’intégrer et d’être de nouveau acteurs de leur vie.

 

Cette démarche s’appuie sur la dimension thérapeutique et conviviale des sports de loisir et sur la force du parallèle symbolique entre l’effort nécessaire pour l’ascension d’un sommet et la difficulté du chemin vers l’intégration dans une société d’accueil. La promotion de la solidarité, de la bienveillance et du multiculturalisme fait partie de nos principes premiers.

 

Inclusif, YAMBI cherche à associer directement les personnes réfugiées à l’organisation et à la gestion de la vie de l’organisation.

 

NOS ACTIONS

 

1.    Sorties en montagne

 

YAMBI organise régulièrement des sorties en montagne à destination des personnes réfugiées accompagnées de guides locaux bénévoles. Les activités pratiquées varient selon la saison et incluent : la randonnée pédestre, la randonnée en raquettes, la pêche, l'escalade, l’alpinisme, le ski et le snowboard.

 

« Quand je marche en montagne je n’ai plus de soucis, je m’évade. Les soucis, je les laisse en ville. » (Siku, jeune réfugié de 23 ans).

 

Pour faciliter la rencontre et le dialogue entre les communautés et aider les personnes réfugiées à pratiquer la langue française, nous nous assurons d’une bonne mixité des groupes et des systèmes de binôme sont mis en place. Les sorties en montagne sont également l’opportunité de transmettre aux nouveaux arrivants des éléments d’histoire de la région d’accueil, de lecture de la nature environnante, et les bases d’une pratique autonome des sports de montagne. Elles sont aussi l’occasion pour les participants de s’évader de leur quotidien et de vivre un moment de partage.

 

Notre but étant de réunir les gens autour des activités qu’ils aiment, nous incitons nos membres (personnes réfugiées et locaux) à nous faire part des activités qu’ils aimeraient pratiquer/encadrer afin que nous puissions tout mettre en œuvre pour proposer un panel d’activités qui réponde au mieux à la demande. N’hésitez pas à nous contacter a hello@yambi.fr pour nous présenter votre projet, nous serons ravis de vous accompagner dans cette aventure !

 

2.    Production de matériel de sensibilisation

 

Les sorties en montagne sont documentées par des photos, blogs, vidéos et court-métrages pour conserver la trace de ces expériences humaines et sportives et la partager sur les plateformes numériques, dans une démarche de sensibilisation de l’opinion publique pour déconstruire les préjugés sur l’asile.

 

Vous pouvez suivre toutes les actualités de YAMBI sur notre site internet dans la rubrique ‘Actualité’ ou en vous abonnant à nos comptes Instagram et Facebook.

 

3.    Collaboration direct et co-production entre personnes réfugiées et citoyens français

 

Afin de mettre en valeur les compétences professionnelles des personnes réfugiées et de faciliter leur intégration économique, YAMBI travaille le plus possible avec des équipes mixtes associant des professionnels réfugiés et locaux dans des domaines variés comme le design graphique, la photographie, la vidéo, etc. Nous favorisons ainsi le dialogue et l’échange de compétences professionnelles entre nouveaux arrivants et société d’accueil.

  

NOTRE RAISON D’ETRE

 

Le nombre de personnes réfugiées fuyant la guerre, la famine ou la persécution a considérablement augmenté au cours des dernières années. Beaucoup d’entre elles arrivent sur le territoire français dans un état de grand dénuement et fragilité psychologique. Des associations les accompagnent, s’occupent de la mise à l’abri et de les aident à retrouver confiance en l’avenir.

 

Cependant, en raison de la faiblesse des budgets le soutien apporté se concentre sur l’aide d’urgence (hébergement, nourriture, formalités administratives, cours de français) et l’accès aux activités de loisir telles que le sport ou l’art reste souvent secondaire, considéré comme moins prioritaire.

 

YAMBI agit ainsi en complément du travail indispensable des autres associations en s’appuyant sur la pratique des sports de montagne comme outil thérapeutique et créateur de lien social pour aider les personnes réfugiées à surmonter l’épreuve de l’asile et à s’intégrer dans leur pays d’accueil.