Soutenons Jules Romain !

par Zwazo

Faire un don

Soutenons Jules Romain !

par Zwazo

Faire un don

Soutenons Jules Romain à poursuivre son travail de création pour sa pièce "Niit" par une résidence en France


Projet de création "Niit"

"Niit" est un solo chorégraphié et interprété par Jules Romain Djihounouck. 

“Ces dernières années, j’ai eu la chance de rencontrer des personnes formidables et spéciales, des personnes généreuses, pleines de bonté, des personnes pures mais incomprises par la société qui a tendance à les rejeter et à leur tourner le dos. Auprès d’elles j’ai vécu dans un monde rempli d’amour et de partage mais aussi un monde qui m’était auparavant inconnu. 

En Afrique, quand on naît différent, on a tendance à t’écarter de la société ou à te mépriser – c’est aussi vrai ailleurs dans le monde – pour beaucoup, toute personne qui sort de l’ordinaire est le fait de sorcellerie, un signe diabolique. Pour d’autres, c’est le résultat d’un sacrifice pour la fortune. Les enfants nés avec un handicap sont souvent maltraités, mis à l’écart par la société, par leur famille voire même par leurs propres parents. 

J’ai eu à partager ma passion, à savoir la danse, avec des enfants porteurs d’anomalie génétique ou souffrant de troubles du développement, durant trois années. J’y ai découvert des êtres exceptionnels capables d’aimer sans limites, capables de donner sans rien attendre en retour, des êtres spéciaux, au cœur pur mais que la société ignore. Mais aussi des êtres humains victimes de divertissements, de moqueries ou encore de voyeurisme. Au-delà du partage à travers la danse, j’ai eu à apprendre la vie, le sens de la sociabilité, j’ai pris conscience de la force qu’il faut avoir en soi quand on est rejeté par sa propre société. J’ai été impressionné par leur capacité à faire face à la méchanceté avec une innocence totale. J’ai appris qu’il fallait apprendre à vivre avec ses particularités, ses lacunes, puis les accepter. 

Travailler avec ces enfants m’a permis de changer mon propre regard et de me rendre compte du combat qu’il y a à mener pour changer nos mœurs, nos croyances. Ceci afin de changer nos comportements et d’inviter la société à les prendre en considération, qu’elle mette tout en œuvre pour les accompagner dans leur vie, leur quotidien et leur permettre d’être enfin acceptés par tous. Tout ce que j’ai pu ressentir lors de cette expérience si riche, si particulière et si humaine m’a poussé à créer ce solo. Il me permet de rendre hommage à ces superbes personnes que Dieu a mis sur mon chemin, non seulement pour m’apporter du bonheur mais aussi pour m’apprendre ce qu’est en réalité le vrai sens de l’Amour. Ces prises de conscience m’ont donné l’envie d’en parler et d’exprimer mon ressenti, ma vision, ma révolte. 

Aujourd’hui, je suis redevable envers ces enfants et souhaite m’engager pour leur cause, et ce, via un travail de recherche et de création. 

La pièce s’intitule “Niit” qui signifie “éclairé” en wolof, elle vient sensibiliser et ouvrir les yeux aux personnes qui ne s’intéressent pas ou ne considèrent pas ces êtres humains. Avec “Niit” je souhaite mettre en lumière ces personnes pleines de vie, de plaider leur cause 3 le temps d’un spectacle en espérant qu’il puisse être vu par beaucoup et participer au changement des mentalités. J’aimerais qu’il fasse prendre conscience aux spectateurs que la société délaisse des êtres humains et qu’il faut aujourd’hui cesser de les ignorer, les mépriser mais au contraire, tout faire pour les intégrer à la communauté, leur apporter l’amour dont ils ont besoin, du bonheur et de l’espoir. Aujourd’hui, il est très important pour moi de m’exprimer sur ce sujet à travers ma danse, car elle me permet de témoigner de la joie qui m’a animée quand j’étais en contact avec ces enfants pour la première fois, le bonheur immense que j’ai pu ressentir en les prenant dans mes bras. Et surtout de sensibiliser la société et l’inviter à ouvrir enfin les yeux sur ces êtres exceptionnels qui portent en eux qu’amour et pureté, afin qu’elle accepte ses semblables.

 “Niit” est une pièce qui traduit en mouvements l’exclusion sociale de personnes injustement déconsidérées, et affirme leur place dans la communauté humaine. “



Résidence à la Cité internationale des Arts à Paris

Soutenu par l'Institut Français de Saint-Louis, Jules Romain a déposé un dossier de demande de résidence auprès de la Cité internationale des Arts de Paris. Pour appuyer son dossier, il doit justifier d'une prise en charge à hauteur de 700€ minimum par mois de résidence. 

L'argent collecté permettra donc à Jules Romain d'assurer ses frais de subsistance pendant ses trois mois de résidence.




Qui est Jules Romain Djihounouck ?

Jules Romain est un danseur et chorégraphe né en 1992 à Richard Toll au Sénégal. Après deux années à étudier le droit à l’Université, il décide de faire de sa passion un métier et se lance dans une carrière de danseur professionnel. Successivement, il suit des formations en danse hip hop (chorégraphe / interprète) avec Romuald Brizolier (France) et Joseph Go (France), en approche au sol et en danse contemporaine et traditionnelle aux côtés de Salia Sanou et Auguste Bienvenue (Burkina Faso), Alioune Diagne et Hardo Ka (Sénégal), Guillaume Siard (France), Aida Colmenero Diaz (Espagne), Patrick et Germaine Acogny (Sénégal), notamment au sein de l’École des Sables. Il a suivi des formations autour de la pédagogie et de l’anatomie pour le mouvement à l’École des Sables et au Centre de Développement Chorégraphique La Termitière au Burkina Faso auprès d’Emmanuelle Lyon, Sylvie Fortin, Nathalie Schulman et Sherry Sable. Il a également suivi des formations avec Bouba (Cie les Associés Crew - France), Ahmed Ben Mahid (Maroc) et avec Feri de Geus et Noortje Bijvoet (Le Grand Cru - Hollande). 

En 2008, avec des danseurs de Saint-Louis, il crée le groupe de danse hip hop “NBS Crew” avec lequel il remporte des distinctions au niveau national. 

En 2014, il est sélectionné au Red Bull Bc One, une compétition de breakdance regroupant les 16 meilleurs danseurs au Sénégal, et l’année suivante il devient champion du Sénégal. 

En 2016, il intègre la compagnie Diagn’Art où il reprend un rôle dans la pièce Banlieue et devient danseur interprète Les Aventures de Leuk et Sleep Well, deux pièces jeune public chorégraphiées par Alioune Diagne et représentées régulièrement en France, aux Pays Bas et au Sénégal. C’est au Centre Culturel Le Château à Saint-Louis (Sénégal) en 2016 qu’il commence à donner des cours de danse aux enfants autistes et trisomiques du Centre Aminata Mbaye. Il eut ici la conviction que tout enfant a le droit au bonheur 5 et à l’épanouissement et s’engage donc à défendre les personnes que la société a mis à l’écart, d’où sa nouvelle pièce intitulée Niit (éclairé). 

En 2016, Jules Romain co-crée l’école de danse Ndar Dance avec Roger Sarr. Il y est aujourd’hui secrétaire général et professeur de danse. Il intervient au Centre Culturel Le Château en tant que formateur en danse. Il est également secrétaire général du Festival Nd’Art Urban Week (2017) où il intervient plusieurs années consécutives en tant que formateur en breakdance. 

En 2018, il est interprète dans Labyrinthe, une pièce de 10 danseurs chorégraphiée par son binôme Roger Sarr. 

En 2019, il co-chorégraphie et interprète la pièce Sans-Issue avec le danseur Roger Sarr, qui a été par la suite présentée au Festival Duo Solo Danse en 2019. Cette même année, il rend hommage aux femmes à travers Mbébet, pièce qu’il a chorégraphiée pour cinq jeunes danseuses, à partir de leur histoire respective. 

Enfin, il forme à l’anatomie pour le mouvement et en danse traditionnelle (sabar (Wolof), kumpo (Diola), wango (Peul)) dans le cadre de la formation Danse et Multimédias au Centre Culturel Le Château. 

En 2019 / 2020, il intègre un programme de création avec 9 danseurs (France, Sénégal, Mali, Burkina Faso) et 4 chorégraphes Naomi Fall, Alioune Diagne, Ladji Kone et Amalar Dianor pour une pièce intitulée Siguifin. Autodidacte, Jules Romain DJIHOUNOUCK est convaincu que la culture est un moyen essentiel de communication, d’éducation et de développement. 



ZWAZO soutient Jules Romain DJIHOUNOUCK

Zwazo est une association française qui accompagne artistes et entrepreneurs culturels basés au Sénégal. C'est grâce à elle que nous pouvons lancer cette collecte sur HelloAsso (car uniquement utilisable par des associations françaises). Les dons seront donc récoltés en toute sécurité par Zwazo puis redistribués à Jules Romain.

Plus d'infos : www.zwazo.fr

Donner 5 euros

Donner 10 euros

Donner 20 euros

Donner 30 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 200 euros

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Zwazo. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
C
Cloe
26/12/2020
S
Sylvie
24/12/2020
K
Kita
24/12/2020
Heureuse de contribuer modestement à l’épanouissement d'un artiste talentueux et précieux!!
Signaler la page