3 conseils pour continuer à mobiliser en période de crise

Un peu de numérique dans votre association ?

Découvrez HelloAsso

L’épidémie du Covid-19 impacte largement l’ensemble des associations, notamment du secteur de la générosité. Déjà, de nombreux événements nationaux ont été complètement ou partiellement annulés pour limiter les risques, à l’image du Sidaction 2020 ou encore de la collecte annuelle des Restos du Coeur. Pour autant comme nous le rappelle Antoine Vaccaro dans sa Tribune (à lire sur Défis Humanitaires), le soutien des donateurs et donatrices a toujours été au rendez-vous et les retards de collecte rattrapés, malgré les récentes crises majeures. 

Gardons espoir et voyons ensemble comment adopter les bons réflexes de gestion de crise. Dans cet article, nous verrons comment constituer votre cellule de crise, construire votre prise de parole, faire appel à la générosité et maintenir le lien… Le tout, en ligne !

Après la sidération, l’action

La France est à l’arrêt et dans une situation de crise inédite, qui a un mérite : nous rassembler. Nous sommes tous à l’écoute des initiatives prises partout en France, pour venir en aide aux soignant.e.s, aider les personnes en situation de vulnérabilité… Celles des associations ne passeront pas inaperçues ! C’est pourquoi nous pensons que les associations ne doivent pas cesser leurs activités, mais plutôt s’organiser. 

S’organiser en interne (voir notre article 3 bonnes pratiques pour collaborer à distance), mais aussi organiser le maintien du lien avec leurs donateurs, donatrices, membres, bénévoles, bénéficiaires… En s’adaptant au contexte particulier de cette crise sanitaire. 💪 

💡 Pour initier ce plan de continuité, faciliter la prise de décision et mettre en place votre stratégie de communication, pourquoi ne pas mettre en place votre propre cellule de crise et réunir dans une première visioconférence les gestionnaires de l’association afin d’avoir une séance de réflexion sur :

1) Vous positionner

N’éludez pas le sujet du Covid-19 : même s’il n’a rien à voir avec votre activité, il nous impacte tous. Si ce n’est déjà fait, faites une analyse des risques pour votre association et construisez votre prise de parole : communiquez sur les impacts pour votre activité d’association, sur le plan organisationnel (annulation d’événements par exemple), mais aussi sur le plan financier. C’est d’autant plus important si vous faites appel à la générosité de votre communauté, d’une manière ou d’une autre. 

Ne vous arrêtez pas là : communiquez sur ce que vous maintenez de l’activité habituelle de l’association et ce que vous mettez en place, en lien avec la crise actuelle (Cf : votre séance de réflexion avec le CA 😉). 

Dites aussi aux gens comment ils peuvent vous aider et devenir parties prenantes : il y a fort à parier que beaucoup se porteront volontaires dans la mesure où le temps est suspendu pour une partie de la France… 

2) Faire appel à la générosité

Si votre organisme participe d’une manière ou d’une autre à la gestion de la crise liée au Covid-19, vous pouvez créer une collecte de fonds pour avoir un soutien financier exceptionnel et aller plus loin dans vos actions. Deux options s’offrent à vous : le formulaire de dons, pour soutenir votre organisme de manière générale, ou le financement participatif (appelé aussi crowdfunding), pour mobiliser autour d’un projet plus particulier lié au Covid-19.

Vous avez besoin d’aide pour lancer votre collecte ? Découvrez en vidéo Comment lancer un crowdfunding et financer vos projets associatifs ? » ou l’article “Le crowdfunding de A à Z

Si vous aviez une collecte de fonds déjà en cours au tout début de cette crise, plusieurs solutions : 

  1. Si vous agissez d’une manière ou d’une autre pour un public vulnérable à cette crise, que vous venez en aide à la recherche, aux soignants et aux soignantes, aux malades, adaptez votre page et votre discours. Les donateurs seront d’autant plus sensibles à votre collecte et enclins à y participer si vous expliquez la contribution de votre projet à la gestion de la crise, d’un point de vue opérationnel  !
  2. Si votre cause ou projet n’a pas de rapport direct avec cette crise, nous vous conseillons de prévoir un temps plus long de collecte (en repoussant par exemple la date de fin pour un crowdfunding). Cependant n’abandonnez pas complètement votre collecte : n’hésitez pas à rappeler l’impact financier de cette épidémie sur votre cause et l’importance de préparer ou de maintenir vos actions : nul doute que vos donateurs déjà engagés et sensibilisés à vos missions sauront se montrer sensibles à votre message et le partager. En effet, cette situation d’urgence ne doit pas faire disparaître les autres sujets importants qui nous préoccupent toute l’année !

Dans tous les cas, soyez à l’écoute de vos donateurs, des actualités… Et faites preuve de réactivité, voire d’anticipation. Avant de partager vos messages massivement, transmettez-les d’abord aux plus proches de l’association. Vous pourrez ainsi vous assurer que vos communications externes sont bien reçues et interprétées par votre communauté.

3) Continuer de se rassembler… en ligne !

Les méthodes pour se rassembler, venir en aide ou encore collecter des dons sont complètement chamboulées, notamment par le confinement ou les mesures de distance et d’hygiène à prendre pour préserver un maximum d’entre nous. 

Mais vous pouvez maintenir une partie de votre activité en ligne et vous concentrer sur la fidélisation de vos publics, en publiant davantage sur les réseaux sociaux, en leur envoyant des emails…

Et avec une multitude d’outils disponibles en ligne, la seule véritable limite pour garder le lien sera votre imagination. Par exemple, en adaptant vos contenus et via des outils de visioconférence, vous pourrez : 

  • maintenir vos réunions / discussions  (à coupler avec un outil de vote en ligne par exemple),
  • organiser vos cours et conférences – qui deviendront des “webinaires” ou des “mooc” ! 
  • organiser des quizz et autres jeux pour animer votre communauté

NB : Pour vos événements annulés, vous pouvez proposer aux participants une version numérisée de l’événement ou de transformer leur “billet” en don (avec la réduction fiscale associée si vous êtes reconnu d’intérêt général ou d’utilité publique). Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre article Coronavirus : qu’en est-il de mon événement associatif ? 

Quant aux événements à venir qui auraient lieu en ligne, vous pouvez tout à fait créer une billetterie pour l’accès à vos contenus inédits.

Et n’oubliez pas, l’équipe HelloAsso est là pour vous 💖.

Financer tous vos projets associatifs sans frais sur la plateforme de crowdfundingHelloAsso

Nos recommandations

Les associations et les clubs ont enfin leur newsletter !

Vous souhaitez savoir ce qui se dit dans le monde associatif ? Ne perdez pas le fil !
Chaque mois, l’équipe HelloAsso vous sélectionne un condensé des actualités du secteur.